Téléphone

+33 (0)4 75 97 20 40

Imprimer

Abonnez-vous
à la lettre d'info

Les actions

  • Les actions
  • Les défis
  • L'équipe

Les actions :


Comment se traduisent concrètement le projet et l’engagement de Point-Voyages ?


Point-Voyages est une évolution de Point-Afrique Voyages ; aussi, son histoire va s'écrire à compter de ce jour. Cela ne l'empêche pas d'être l'héritier direct des actions mises en place et initiées par Point-Afrique Voyages en Afrique.

Le premier axe - qui fut aussi le plus lourd - a consisté à établir et maintenir, tant que c'était possible, des liaisons aériennes vers les destinations au cœur de son projet : Gao, Atar, Tamanrasset, Mopti, Agadez, Niamey mais aussi Bamako ou Ouagadougou... et plus récemment Faya Largeau au Tchad. Avec l'engagement volontariste de maintenir des prix aussi bas que possibles, pour permettre non seulement l'établissement de flux touristiques suffisants pour permettre le développement de l'activité touristique, mais aussi (on l'oublie trop souvent) à l'importante communauté africaine établie en France de maintenir le lien social avec sa terre d'origine.

Il faut ici insister sur la démarche : cette prise de risque, considérable, nous a conduits à ouvrir purement et simplement des régions entières au tourisme, et permis à de nombreux autres T.O., amis ou concurrents, de travailler sur ces mêmes régions. Le meilleur exemple en est sans doute la Mauritanie, qui, avant l'ouverture de la ligne sur Atar, ne connaissait guère qu'une fréquentation touristique confidentielle de quelques centaines de personnes, pour arriver à 50 000 en 2006 ! Avec une conséquence immédiatement mesurable: selon une étude du P.N.U.D, le taux de prévalence de la pauvreté, qui atteignait 50 % en 1996 dans l'Adrar, était tombé cinq ans plus tard à 24 %. De ce point de vue, le projet constitutif de Point-Afrique Voyages a bel et bien été atteint... jusqu'à ce que tout s'écroule en 2008, lorsque Point-Afrique du arrêter sa desserte touristique de l'Adrar, pour des motifs d'insécurité.
Cette action fondatrice a été ensuite étayée et relayée en direction du monde associatif, avec lequel se sont tissées d'étroites relations. L'action de Point-Afrique Voyages a consisté ici à offrir des facilités de transport (personnes et fret) à plusieurs dizaines d'O.N.G œuvrant en milieu saharien ou sub-saharien, rendant ainsi possible des centaines de missions qui auraient autrement été beaucoup plus difficiles à monter.

D'autres actions ont porté directement sur le terrain, et concerne les hommes et les femmes avec lesquels nous travaillons. Ainsi, très récemment au Tchad, un important programme de formation a permis à plusieurs dizaines de jeunes diplômés au chômage, d'acquérir les compétences nécessaires au métier de guide touristique - et de leur fournir un emploi. Au Niger, ce sont les guides du Parc du W qui ont bénéficié de ces formations.
En outre, par le biais de micro-crédits, Point-Afrique Voyages s'est attachée à rendre des chameliers, des chauffeurs, des pinassiers propriétaires de leur outil de travail. Tâche de longue haleine, car il implique de lutter contre les inévitables dérives qui tendent, là-bas comme ici, à concentrer entre les mains de quelques-uns, qui disposent de capitaux, l'essentiel des moyens...

Dans le même ordre d'idée, Point-Afrique Voyages a créé et assuré le financement initial de ses différentes agences au Burkina Faso, au Niger, au Bénin... En Mauritanie, ce sont les guides eux-mêmes qui ont fondé leur propre agence, Mauritanides Voyages. Au Niger toujours, Point-Afrique Voyages a repris en gérance, après de lourds investissements de remise en état, l'hôtel de la Tapoa, afin de développer le tourisme écologique dans cette magnifique réserve transfrontalière qu'est le parc du W.

D'autres actions se sont portées, avec des fortunes diverses, sur des projets alternatifs liés au thème de la sécurité alimentaire. C'est le cas de la rizière dans la vallée de l'Azawak, en collaboration avec l'association Amawal, ou du jardin agrobiologique de Were Guru, en périphérie du parc du W : initié par Pierre Rabhi, il permet aujourd'hui à une coopérative de 93 femmes de travailler en maraîchage.
Qui sommes nous ?
Enfin, parce qu'il est impossible de changer le regard misérabiliste porté sur l'Afrique sans mettre en lumière la richesse et l'importance de ses réalisations culturelles, un volet important de l'action de Point-Afrique a concerné différents projets culturels menés en étroite concertation avec les pays desservis. En 1999, un symposium mondial de sculpture a réuni, autour du mythique monolithe de Ben Amira, au cœur du désert mauritanien, quinze sculpteurs venus du monde entier ; en Mauritanie toujours, c'est l'ancienne tradition des mahadrahs, ces universités nomades qui font partie de l'intime patrimoine du pays, qui ont été revivifiées; au Mali, au Niger et au Burkina, Point-Afrique s'est associé avec le C.N.A (Cinéma numérique ambulant) pour développer cette très intelligente initiative de réappropriation de leur patrimoine par les Africains eux-mêmes. Sans oublier la réalisation, en 2007, des premières Rencontres Africaines d'Afrikabidon, qui ont vu la création ex nihilo d'un village africain entier et la tenue de conférences de Pierre Rabhi, Henry De Lumley ou Hubert Reeves...

Les actions qui n'ont pas encore été menées sont toujours celles qui nous intéressent le plus ! L'internationalisation de notre rayonnement touristique, ne manquera pas de nous mettre en position opportune de mener à bien des actions sur l'ensemble de la planète. Peut-être demain aiderons-nous des paysans cubains à dresser des structures d'accueil touristique sur leur exploitation ? Ou sera-ce l'aide au financement d'une embarcation pour un cambodgien désireux de développer une activité touristique autour du fleuve Mékong ? A moins que nous soyons également impliqués dans la mise en place d'un festival culturel andin dans la Cordillère colombienne ?




Les défis :


Il n'est cependant pas question de s'endormir dans l'autosatisfaction, car apparaissent depuis quelques années de nouveaux défis à relever.
Le plus important d'entre eux est sans conteste le défi sécuritaire. Depuis les événements survenus en Mauritanie en 2007 – marqués par l'assassinat d'une famille française par une katiba ratachée à Al Qaïda au Maghreb Islamique – la bande sahélo-saharienne jouit d'une nouvelle image, reflétant désormais une relative insécurité. La mort du leader libyen Khadafi, a fini de jeter le trouble sur une région dès lors rongée par le narco-djihadisme, faisant le lit d'un terrorisme, venu annihiler toute initiative touristique dans la zone. Malgré l'engagement militaire franco-tchadien au Mali en janvier 2013, et malgré quelques signes encourageants (comme la libération le 29 octobre 2013, des 4 otages français retenus au Niger depuis 2010), la zone où opérait historiquement Point-Afrique Voyages, reste touristiquement sinistrée. Le Ministère des Affaires étrangères français continue de déconseiller vivement les voyageurs à circuler dans certains pays... Dès lors il devient difficile d'envisager une reprise touristique dans ces mêmes pays... Encore que !!!??? Il est évident que ce discours - au jour de la rédaction de ces lignes -  exclue totalement le Tchad, non assujettit à l'insécurité engendrée par les terroristes.

L'autre défi est économique. La fluctuation du prix du pétrole et la concurrence toujours plus féroce de compagnies aériennes installées hors d'Europe, rendent de plus en plus difficile l'affrètement de vols charters. Bien que Point-Afrique Voyages ait joué pendant des années un rôle de régulateur des prix sur certaines destinations africaines, la réalité nous a forcé à renoncer - pour le moment - à la desserte des capitales sahéliennes. Il est à noter que tout ceci obéit à des cycles économiques... où l'utilité du Point se justifiera certainement encore !
D'autant qu'un nouveau défi, autrement plus fondamental, vient se greffer sur les deux premiers : il s'agit du défi environnemental. Lui aussi peut être énoncé simplement : pouvons-nous continuer à proposer, en toute bonne conscience, que chacun produise plusieurs tonnes de gaz à effet de serre pour le « simple » plaisir individuel du voyage ?
Enfin, il faut bien reconnaître que la situation géopolitique de certaines destinations n'est pas des plus sereines. Nous avons tenu, aussi loin que faire se peut, nos engagements vis-à-vis des populations ouest-africaines avec lesquelles nous travaillions  mais finalement, elles restent maître de leurs destins...

Il est impossible de préjuger de l'avenir. Mais ce dont nous sommes sûrs, c'est que la passion qui nous anime est aussi forte qu'au premier jour. Croire à ce que l'on fait est dans le monde contemporain un privilège rare, conquis et défendu chaque jour : un bonheur véritable. Et ce bonheur, cet espoir, nous sommes fiers de les partager avec vous. Grâce à vous !

L'équipe : 


Autre temps... autres effectifs. Il fut une époque où Point-Afrique Voyages comptait par dizaines ses collaborateurs. Les équipes commerciales de Paris, Marseille et surtout Bidon, étaient étayées par une équipe de production nombreuse et spécialisée. Les services transversaux venaient renforcer un effectif conséquent.
Depuis le repli des zones africaines desservies, l'effectif de Point-Afrique Voyages a été proportionnellement diminué. Depuis qu'il est devenu Point-Voyages, l'équipe se compose de :

  • Kévin & Marion, membres permanents de l'effectif de Point-Voyages, ils assurent la gestion et la commercialisation des voyages.
  • Kévin Girard, PDG de Point-Voyages depuis novembre 2014, est dans la "maison" depuis le 1er septembre 2001. Après avoir occupé des fonctions dans la production, il s'intéresse à la commercialisation. Au milieu des années 2000, il quitte le "Point", histoire de vérifier si l'herbe est plus verte ailleurs (il travaillera 3 ans chez un concurrent parisien)... avant de revenir dans le TO qui l'a formé. Kévin est un pur "bébé Point" ; un des héritiers de la vision de Maurice Freund ! C'est un grand passionné d'Afrique et de tourisme d'Aventure. Il aime faire partager son goût pour les voyages.
  • Marion a intégré Point-Voyages depuis septembre 2015. Son parcours s'est enrichi d'expériences professionnelles variées au sein de différentes structures touristiques : promotion et représentation touristiques dans les pays germanophones, Tours Opérateurs spécialisés, agences de voyages, travail en aéroport... Point-Voyages lui donne l'opportunité de partager la vie d'une entreprise pas comme les autres ! Webmaster, conseillère-voyage polyglotte, en front ou back office, Marion continuera à satisfaire sa curiosité et à vous faire partager sa connaissance du monde du voyage.
  • Maurice Freund, président-fondateur de Point-Afrique Voyages. Spécialiste de la région sahélo-saharienne depuis 25 ans  il a ouvert de nombreuses lignes permettant de désenclaver les régions reculées de pays africains (Atar en Mauritanie, Gao et Mopti au Mali, Agadez au Niger, Faya-Largeau au Tchad...). Obstiné - Stratège et fin connaisseur de son milieu - Humaniste aussi. Etait parfois considéré par ses pairs comme un peu fou à cause de ses projets pionniers souvent très difficiles à concrétiser. Maurice n'est plus au Point à temps complet. Toutefois son statut de Président de la coopérative "Point-Afrique Développement", mais surtout son immense expérience, le place non loin de Kévin pour des conseils avisés !
  • Marc, Olivier, Fabrice & Olivier (un autre) représente le premier cercle du Point ! Pour faire simple, ces garçons travaillent avec nous sur l'élaboration de nouveaux voyages. Issus de différents TO concurrents, ils ont accumulés des compétences géographiquement disparates. Complémentaires, ils nous aident à légitimer nos choix de nouvelles destinations !
  • Marc, longtemps en poste chez un concurrent parisien, Marc a rejoint le Point pour ses campagnes tchadiennes. Homme de terrain, il est aussi fin connaisseur du Tchad. Sur le terrain, c'est un chef d'orchestre patient et persévérant. Il anime et coordonne les équipes locales intelligemment de sorte à faire progresser tous ses intervenants. Marc travaille désormais avec nous sur d'autres axes... dispersés aux quatre coins de la planète.
  • Olivier M., depuis 2002, et durant les années fastes du tourisme ouest-africain, il était le maître de l'aéroport et de la logistique à Gao, puis Mopti et enfin Faya Largeau. Droit et méticuleux, il reste calme pour s'extirper des situations les plus compliquées ! D'origine espagnole, Olivier est très sensible aux destinations d'Amérique Latine. Sans oublier son continent de cœur, l'Afrique où il a vécu 10 ans.
  • Fabrice, a travaillé une quinzaine d'année pour un TO concurrent. Désormais en "free-lance", il nous propose des voyages un peu partout sur le globe. Grand voyageur devant l'éternel, c'est un passionné de déserts, des îles, de la montagne, de la nature, des villes... Bref, de tout ce qui attise sa curiosité ! C'est aussi Fabrice qui nous aide à animer les réseaux sociaux. Facebook et Twitter n'ont pas de secret pour ce globe-trotter bien dans son époque !
  • Olivier C., est le "Picasso" de nos collaborateurs ! Ce génie créatif invente des voyages incroyables. Lui aussi a travaillé "ailleurs" pendant longtemps. Qu'à cela ne tienne... car c'est maintenant au Point-Voyages qu'il propose sa "touche touristique" unique !
  • Nicolas, Fabien, Véronique & les autres représentent le second cercle de Point-Voyages. 
  • Nicolas gère tous les aspects graphiques de Point-Afrique. Du site Internet dont il est le maître du design, il s'occupe aussi des plaquettes et autres brochures. Il fut un temps où la production graphique était conséquente et où Nicolas était un employé de Point-Afrique. Depuis, il vole de ses "propres ailes" et anime une petite entreprise du nom de Cassiopée. Les nombreuses brochures du Point, jalousées par la profession : c'est lui !
  • Fabien est le développeur informatique de la bande. Localisé en Ardèche, il gère depuis son écran, le développement informatique et Internet du Point. Sa société, est la garante du bon déroulement électronique de notre activité.
  • Véronique est l'attachée de presse de Point-Voyages. Y a-t-il une personne importante à connaitre qu'elle ne connaisse pas ? Sa bonne maitrise des réseaux de presse, font de "Véro" une alliée de poids lorsque nous avons besoin de faire savoir des choses au grand public !
  • Les autres, notamment le cabinet comptable (SORGEC 26) à qui nous confions la compta. La Balaguère, agence partenaire, avec qui nous travaillons en co-remplissage sur certaines destinations. Taméra également ou Vision du Monde ; Croq'Nature... Tous ces gens de toutes ces sociétés, contribuent d'une manière ou d'une autre au bon déroulement des voyages de Point-Voyages et les en remercions.
false
Accéder au comparateur
  • Annuler la sélection ?
http://www.point-voyages.com/fr/compare/
Inscription à la newsletter
La lettre d'info vous sera envoyée plusieurs fois par mois.
Découvrez de nouveaux voyages, de nouvelles thématiques,
et soyez alerté de nos bons plans !
Rejoignez la communauté Point-Voyages
false
Nous contacter