5 avis
Mieux comprendre Art Rupestre - Tchad - ©Yves Gauthier
Mieux comprendre Art Rupestre - Tchad - ©Yves Gauthier
Mieux comprendre Art Rupestre - Tchad - ©Yves Gauthier
Mieux comprendre Art Rupestre - Tchad - ©Yves Gauthier
Mieux comprendre Art Rupestre - Tchad - ©Yves Gauthier
Mieux comprendre Art Rupestre - Tchad - ©Yves Gauthier
Mieux comprendre Art Rupestre - Tchad - ©Yves Gauthier
Mieux comprendre Art Rupestre - Tchad - ©Yves Gauthier
Mieux comprendre Art Rupestre - Tchad - ©Yves Gauthier
4x4
1 marcheur
25 jours | A partir de 3790€

TCHAD - Mieux comprendre l'Art Rupestre au Tchad

Ennedi central et Niola Doa (départ du 05 janvier - tracé rouge)

L'Ennedi est loin d'avoir révélé tous ses secrets et de vastes zones, à l'écart des circuits classiques, restent inexplorée à ce jour. En raison de la difficulté d'accès – moyenne montagne accessible essentiellement en randonnée chamelière- le centre du massif fait partie des régions les plus méconnues. Il sera à l'honneur dans ce circuit. Nos visites depuis 2014 ont permis de repérer des voies d'accès qui ouvrent des perspectives nouvelles d'exploration avec des véhicules tout-terrain, en hors-piste intégral. A la périphérie de cette zone, de multiples témoignages attestent d'une occupation intense du massif à toutes les époques de l'Holocène, occupation stimulée vraisemblablement par la présence de plans d'eau temporaires ou permanents. L'importance de ces surfaces humides sur le peuplement et son influence sur les modes de vie est soulignée par la présence, insolite dans le contexte aride actuel, d'une barque peinte sur le site de Bodhoué (une visite est prévue). Ces éléments nous ont conduit à proposer un circuit exploratoire, avec l'espoir assez raisonnable d'observer d'autres témoignages sur une époque au climat bien plus favorable que l'actuel.
Il est difficile de proposer un programme précis : nous n'avons jamais mis les pieds dans les lieux visés, et ceux-ci sont localisés dans des zones montagneuses où la pénétration est difficile. Plus que jamais, l'improvisation sera la règle et il faut envisager des modifications fréquentes voire drastiques du trajet. Par ailleurs, dans un secteur vierge au plan archéologique, les sites restent à trouver, ce qui implique une bonne motivation.
La bordure nord du massif - elle non plus - n'a pas encore livré tous ses secrets. Nous y consacrerons quelques jours avant de visiter un autre haut lieu de l'art rupestre : Niola Doa. Avec ses gravures anthropomorphes grandeur nature, il est l'un des sites les plus remarquables, non seulement au Tchad mais aussi à l'échelle du Sahara. Quelques sites nous ont échappé lors d'une précédente visite et les cartes montrent le potentiel des secteurs voisins où rien n'est répertorié.
Le circuit se poursuivra ensuite dans l'Est du massif, plus ouvert, avant de redescendre sur Am-Djérès, à la pointe sud de l'Ennedi.
Si l'art rupestre est le fil conducteur, comme dans les circuits précédents, nous nous intéresserons aussi à d'autres aspects de la vie ; à l'Holocène et aux populations qui ont occupé l'Ennedi et ses abords. Monuments en pierres sèches (il existe de nombreuses nécropoles), restes d'habitats formant de véritables villages sont aussi des indicateurs des rites et modes de vie des groupes qui se sont succédés au cours de l'Holocène.  Et il y a de la place pour les amateurs de flore, de faune et de paysages ainsi que l'ont montré les circuits des années précédentes.

Niola Doa et l'est de l'Ennedi (départ du 28 janvier - tracé vert)

A l’image de ce que nous avons proposé les années précédentes, ce circuit mélangera découvertes, paysages, faune et art rupestre, ce dernier restant le fil conducteur. L’Ennedi est un vrai labyrinthe et les possibilités de circuits sont infinies. Nous irons ainsi explorer des zones nouvelles et, cette année encore, totalement en dehors des trajets classiques, essentiellement dans le secteur Est. Les visites de 2015-2017 ont en effet permis de repérer des zones favorables à l’établissement de nomades – au Néolithique et aux périodes protohistoriques -  et très prometteuses aussi en terme de paysages avec une subtile balance entre sable, falaises, pitons détachés et verdure dans les oueds.
Comme de coutume, une bonne partie du tour sera effectué en hors piste, en suivant les massifs au plus près afin de repérer plus facilement les abris ornés. Les circuits étant toujours différents et originaux nous n’avons pas de certitude quant aux temps de transit ni non plus sur la richesse du patrimoine dans les zones envisagées. Le circuit a donc été prévu pour être adapté et/ou raccourci si besoin afin de garder un rythme agréable tout au long des trois semaines et pour rejoindre facilement des zones riches en art rupestre si les secteurs visités se révélaient pauvres en images pariétales.
Le temps fort de ce circuit est la visite de l'ensemble pariétal de Niola Doa, avec ces imposantes gravures sans égal au Sahara et de nombreux sites peints dont certains illustrant les niveaux les plus anciens de l'art rupestre tchadien.
Nous nous intéresserons aussi à d'autres aspects de la vie à L'Holocène et aux populations qui ont occupé l'Ennedi et ses abords. Monuments en pierres sèches (il existe de nombreuses nécropoles), restes d'habitats formant de véritables villages sont aussi des indicateurs des rites et modes de vie des groupes qui se sont succédés au cours de l'Holocène.  Et il y a de la place pour les amateurs de flore, de faune et de paysages ainsi que l'ont montré les circuits des années précédentes.

Plus d'informations
Réserver votre voyage
Comparer
http://files.point-voyages.com/pictures/mieux-comprendre-art-rupestre-tchad-yves-gauthier_0000008023x6dgzpa1hh_xs.jpg
Mieux comprendre l'Art Rupestre au Tchad
Comparer
http://files.point-voyages.com/pictures/mieux-comprendre-art-rupestre-tchad-yves-gauthier_0000008023x6dgzpa1hh_xs.jpg
TCHAD

Téléphone

+33 (0)4 75 97 20 40

Imprimer

Groupe constitué Circuit sur-mesure

Ajouter à ma liste d'envies

Abonnez-vous
à la lettre d'info

Points Forts & Environnement

Les points-forts
- Les paysages fabuleux du massif de l'Ennedi
- Le site exceptionnel de Niola Doa
- L'exploration rupestre de zones archéologiques "blanches"
- Les sites de peintures et gravures déjà découvertes
- L'accompagnement par Yves Gauthier -spécialiste pariétal du Sahara

Environnement
désert, savane & plaine

Itinéraire

Ennedi central et Niola Doa (départ du 05 janvier - tracé rouge). J1 : Vol France / N'Djaména. J2 à 3 : N'Djaména - Abéché. J4 à 5 : Massif de l'Enndi - Am-Djérès - Bao Bilia - Karou - Kadarala. J6 à 12 : Massif de l'Ennedi - Bodhoué. J13 à 14 : Massif de l'Ennedi - Oued Matar-Sultane - bordure Nord - Diona. J15 à 17 : Massif de l'Ennedi - Niola Doa. J18 à 22 : Massif de l'Ennedi - Enneri Baragé - Bao Bilia - Am Djérès. J23 : Am-Djérès - Abéché. J24 : Abéché - N'Djaména - Vol N'Djaména / France. J25 : France

Niola Doa et l'est de l'Ennedi (départ du 28 janvier - tracé vert)
. J1 : Vol France / N'Djaména. J2 à 3 : N'Djaména - Abéché. J4 à 5 : Massif de l'Ennedi - Enneri Sirtou & Chéguéla - Canyon de Chébi - Massif de Kérou - Tegroba. J6 à 9 : Massif de l'Ennedi - Oura. J10 à 11 : Massif de l'Ennedi - Aga Baya. J12 à 16 : Massif de l'Ennedi - Niola Doa. J17 à 22 : Massif de l'Ennedi - Enneri Baragé - Bao Bilia - Am-Djérès. J23 : Am-Djérès - Abéché. J24 : Abéché - N'Djaména - Vol N'Djaména / France. J25 : France.

Jour par jour

Ennedi central et Niola Doa (départ du 05 janvier - tracé rouge)

Jour 1 : Vol France / N'Djaména
Embarquement en fin d'après-midi pour N'Djaména (via une escale) et nuit à bord.

Jours 2 à 3 : N'Djaména - Abéché
Arrivée dans la capitale tchadienne en début de matinée. Après les formalités d’immigration, accueil par notre agence tchadienne. Nous embarquons dans un bus de ligne pour rejoindre dans les meilleures conditions, Abéché.
Nuit à l'hôtel. Nous continuons notre remontée vers le Sud de l'Ennedi par la piste. Bivouac à l'entrée du massif.

Jours 4 à 5 : Massif de l'Enndi - Am-Djérès - Bao Bilia - Karou - Kadarala
Passage à Am-Djérès pour compléter les pleins d'eau et gasoil (séjour 8-10 jours en autonomie). Après un passage par le village de Bao-Bilia, nous longeons les reliefs qui bordent la plaine qui s'étire jusqu'à Karou. La visite de ces zones, intensément habitées autrefois, servira de mise en jambe avant la remontée d'un oued qui nous conduira à proximité de Kadarala (des peintures et gravures y ont été signalées).

Jours 6 à 12 : Massif de l'Ennedi - Bodhoué
Un des secteurs les plus riches quantitativement et qualitativement en art rupestre se situe autour de Bodhoué, non loin du petit village d'Oweïli. L'étude des images satellites et les observations de terrain permettent d'envisager une exploration plus approfondie de cette région et de pénétrer plus loin vers le centre du massif, centre qui reste peu connu jusque là. De très nombreuses zones inondables ou paléolacs ponctuent les plaines cernées de petits massifs dont les abords ont été occupés densément si l'on en juge aux traces d'habitats et aux tumulus détectés. Bodhoué est célèbre pour sa représentation de barque en roseaux. Le contexte est particulièrement favorable pour y chercher d'autres éléments en relation avec des activités aquatiques et pourquoi pas la pêche comme au site d'Artchana au Borkou. Sans certitude quant aux retombées, cette partie du circuit sera très vraisemblablement un des moments remarquables.

Jours 13 à 14 : Massif de l'Ennedi - Oued Matar-Sultane - bordure Nord - Diona
Une piste, détectée sur les images satellites, devrait nous entrainer jusqu'à l'oued Matar-Sultane, sur la bordure Nord du massif. Sans information sur cet axe que nous n'avons jamais emprunté, nous n'avons pas la garantie qu'elle soit carrossable actuellement sur toute la longueur. Le programme sera modifié si nécessaire. Nous poursuivrons les recherches sur la bordure Nord de l'Ennedi, en continuité avec le circuit de 2016, avant de rejoindre Diona (plein d'eau et gasoil).

Jours 15 à 17 : Massif de l'Ennedi - Niola Doa
Visite des sites connus et des secteurs périphériques inexplorés de Niola Doa.

Jours 18 à 22 : Massif de l'Ennedi - Enneri Baragé - Bao Bilia - Am Djérès
Après la traversée du plateau, nous débouchons sur une plaine traversée par l'Enneri Baragé. Nous remontons la vallée qui serpente le long de la frange Est du plateau puis nous traversons en direction d'un labyrinthe de pitons plantés dans le sable, porte d'accès à une région encore vierge d'exploration. Les reliefs en question sont bordés par trois secteurs comportant des dizaines de sites offrant de larges possibilités d'enrichir nos connaissances et de mettre à jour des scènes inédites et sortant de l'ordinaire. Passage par les villages de Bao-Bilia et Am-Déjrès qui marquent la fin de la boucle dans le massif de l'Ennedi.

Jour 23 : Am-Djérès - Abéché
Transfert du Sud de l'Ennedi à Abéché (bivouac).

Jour 24 : Abéché - N'Djaména - Vol N'Djaména / France
Route pour la capitale tchadienne. Arrivée en milieu d'après-midi à N'Djaména. Embarquement en fin de soirée pour la France (via une escale). Nuit à bord.

Jour 25 : France
Arrivée en France.

Niola Doa et l'est de l'Ennedi (départ du 28 janvier - tracé vert)


Jour 1 : Vol France / N'Djaména
Embarquement en fin d'après-midi pour N'Djaména (via une escale) et nuit à bord.

Jours 2 à 3 : N'Djaména - Abéché
Arrivée dans la capitale tchadienne en début de matinée. Après les formalités d’immigration, accueil par notre agence tchadienne. Nous embarquons dans un bus de ligne pour rejoindre dans les meilleures conditions : Abéché.
Nuit à l'hôtel. Nous continuons notre remontée vers le Sud de l'Ennedi par la piste. Bivouac à l'entrée du massif.

Jours 4 à 5 : Massif de l'Ennedi - Enneri Sirtou & Chéguéla - Canyon de Chébi - Massif de Kérou - Tegroba
Petite mise en jambe dans la région des enneri Sirtou et Chéguéla avec exploration de massifs bordés de falaises au sud-ouest du village de Chébi. En vue d'un séjour de 8-10 jours en autonomie les pleins seront faits à ce dernier puits. Nous empruntons ensuite le canyon de Chébi, un des plus beaux spots de la région avec une forêt-galerie et des troupes de singes patas ou des babouins. Selon l'heure et le temps disponible, arrêt(s) sur quelques sites peints répertoriés. Nous suivons la façade nord-ouest du massif de Karou - avec une succession de zones inondables et d'oueds favorables à l'implantation humaine et donc prometteuse découverte d'images rupestres. Puis, de pitons en zones rocheuses, nous nous dirigeons sur le puits (à sec ?) de Tégroba.

Jours 6 à 9 : Massif de l'Ennedi - Oura
Trois jours pleins seront consacrés à la visite du secteur d'Oura, le plus à l'Est du circuit. Totalement hors circuits touristiques, il est inconnu au plan archéologique. La proximité et les  similitudes morphologiques et géographiques avec la zone voisine à l'ouest (gravures imposantes de bovins, peintures de chasse au rhinocéros, files de personnages aux coiffures volumineuses…), indique un fort potentiel.

Jours 10 à 11 : Massif de l'Ennedi - Aga Baya
Direction Nord pour rejoindre la façade septentrionale de l'Ennedi au niveau d'Aga Baya, site sur lequel Huard (1953) mentionne des gravures de serpents, de singes et de chameaux. Puis nous dirigeant vers l'ouest nous atteignons la sous-préfecture de Diona, passage incontournable pour rejoindre Niola Doa. Pleins d'eau et de gasoil puis bivouac.

Jours 12 à 16 : Massif de l'Ennedi - Niola Doa
Objectif principal du circuit, l'art rupestre de Niola Doa mérite qu'on s'y attarde. Nous résiderons 5 jours sur place pour arpenter la plaine sableuse centrale parsemée de pitons ornés et les petits massifs qui la cernent. Outre les cinq groupes majeurs de gravures d'anthropomorphes originaux et de taille notable (~2m), nous visiterons de nombreux abris peints dont les images balayent tous les étages identifiés dans l'art rupestre du Tchad, des plus anciens (avec éléphants, autruches et probables aurochs) aux plus récents. Outre les abris connus, nous aurons l'opportunité de visiter quelques abris inédits découverts en 2014 et de parcourir de nouvelles zones avec l'espoir de compléter l'inventaire. La diversité des paysages est aussi un des points d'intérêts de ce lieu hors normes.

Jours 17 à 22 : Massif de l'Ennedi - Enneri Baragé - Bao Bilia - Am-Djérès
Après la traversée du plateau, nous débouchons sur une plaine traversée par l'Enneri Baragé. Nous remontons la vallée qui serpente le long de la frange Est du plateau puis nous traversons en direction d'un labyrinthe de pitons plantés dans le sable, porte d'accès à une région encore vierge d'exploration. Les reliefs en question sont bordés par trois secteurs comportant des dizaines de sites offrant de larges possibilités d'enrichir nos connaissances et de mettre à jour des scènes inédites et sortant de l'ordinaire. Passage par les villages de Bao-Bilia et Am-Djérès qui marquent la fin de la boucle dans le massif de l'Ennedi.

Jour 23 : Am-Djérès - Abéché
Transfert du Sud de l'Ennedi à Abéché (bivouac).

Jour 24 : Abéché - N'Djaména - Vol N'Djaména / France
Route pour la capitale tchadienne. Arrivée en milieu d'après-midi à N'Djaména. Embarquement en fin de soirée pour la France (via une escale). Nuit à bord.

Jour 25 : France
Arrivée en France.

NOTA : Des modifications peuvent être apportées aux programmes pour des raisons de sécurité et/ou administratives ou en raison du rythme sur les transferts et du temps passé sur les sites. Comme souvent, ce circuit est une première, avec des trajets inédits sur des zones peu parcourues. Difficile de savoir à l'avance quel patrimoine elles recèlent : l'improvisation sera donc de la partie pour adapter le programme en fonction des découvertes.

Infos pratiques

Départ garanti : 9 personnes
Groupe limité à : 11 personnes

Tarifs :
Notre politique tarifaire est de vous faire payer le prix le plus juste, en tenant compte des variations de tarifs liées au nombre d'inscrits.
Le tarif indiqué dans le tableau ci-dessus est un tarif pour un groupe entre 9 et 11 personnes (hors accompagnateur).
En revanche si le groupe se limite à 6, 7 ou 8 pers., le voyage peut être confirmé ; mais dans ce cas :
- Si le groupe se limite à 8 participants, un supplément de 200 € est alors proposé puis appliqué
- Si le groupe se limite à 7 participants, un supplément de 600 € est alors proposé puis appliqué
- Si le groupe se limite à 6 participants, un supplément de 900 € est alors proposé puis appliqué

Vol :
Vols réguliers au départ de Paris (ou province sur demande), avec escale. Compagnies utilisées : Turkish Airlines, Royal Air Maroc, Ethiopian Airlines, Air France.

Hébergement :
2 nuits à bord à l'aller et au retour. Toutes les autres nuits en bivouac (matelas mousse, nattes et équipement de cuisine fournis). Tente (igloo) en option (compter 30 € de location pour la durée du séjour).

Niveau :
Alternance de découverte en 4x4 et de balades à pied. Balades faciles de 2 à 4 heures de marche par jour.
Cette exploration nécessite néanmoins une bonne condition physique, du fait de l'éloignement de toute infrastructure.

Encadrement :
Ce voyage est encadré par Yves Gauthier - spécialiste de l'Art Pariétal et auteur de nombreuses publications sur l'Art Rupestre saharien, assisté par un guide tchadien francophone, d'un cuisinier et de chauffeurs.

Passeport :
Validité de 6 mois après la date du retour.

Visa :
Visa obligatoire pour les ressortissants français. Coût du visa : 100 €. Démarche consulaire obligatoire (par correspondance).
Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l’ambassade concernée.

Informations complémentaires :
Pour tous les voyages au Tchad : afin que soit établi le permis de circulation dans le pays, il est obligatoire de nous envoyer le scan de votre passeport.

Vaccin :
La vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire (à faire dans un centre agréé). Il est également recommandé de se prémunir contre les hépatites A et B, la Typhoïde.
Passage du circuit en zone apaludée. Aussi, il est conseillé de suivre un traitement anti-paludéen en demandant conseil à votre médecin traitant.


Ce circuit comprend :
- Le transport aérien (vols internationaux)
- Les transports terrestres
- Les transferts aéroport
- La pension complète
- Les hébergements
- Les droits d'entrée dans les sites mentionnés dans le programme
- L'équipe d'encadrement
- Guide accompagnateur francophone
- Le matelas mousse

Ne comprend pas :
- L'assurance "Multirisque +" au tarif de 3,5% du forfait HT
- L'assurance "Annulation +" au tarif de 2,5% du forfait HT
- Les dépenses personnelles
- Les boissons (eau minérale, sodas, bière…)
- La location de la tente
- Les pourboires (facultatif et à votre convenance)
- Les frais de visa (compter 100 €)

Les avis des voyageurs

HARLY Alain
23.03.2017
Quelques remarques après le trek dans l’ Ennedi de février-mars 2017

En participant à ce trek dans l’Ennedi mon attente était d’approfondir une approche qui reste celle d’un amateur de l’art rupestre saharien que j’avais pu rencontrer il y a quelques années en Algérie et en Libye. J’étais spécialement intéressé de le faire avec un expert en ce domaine et avec des personnes eux-mêmes motivées.
De ce point de vue j’en ai reçu une belle satisfaction et principalement grâce à l’expertise approfondie d’Yves Gauthier, et aussi à son expérience du terrain, ce qui nous a permis d’aller de sites déjà reconnus à de formidables découvertes. Seul un savoir éminemment charpenté dans ce champ, associé à des repérages minutieux des reliefs peut permettre qu’une telle expédition soit fructueuse. Elle le fut pour moi au delà même de ce que j’avais pu imaginer.
Il faut aussi souligner que plusieurs personnes, membres de l’ AARS, formaient un noyau disons d’ « anciens » , je pense en particulier à Christine bien sûr, toujours si attentive à tout, Pierre , discret, expérimenté, efficace, Jérôme, en vrai chamois toujours en tête sur les rochers et au hit-parade lors des soirées, Marie qui sait si bien danser sur les parois, Gérard dans sa fonction de sage, Suzie que rien n’ arrête quand sa curiosité est piquée, ce qui a participé à la dynamique de l’ensemble et ouvert un échange des plus pertinent et des plus sympathique.
Je n’oublie pas que ce teck doit beaucoup aussi à l’attention de notre guide tchadien Amada, à sa subtile connaissance des lieux et des populations, et aussi à la manière d’assurer la délicate tâche de diriger ses compatriotes, parfois plus brouillons.
Je reviens avec une foule d’images, d’impressions, de réflexions, et il me faudra bien du temps pour en extraire toute la richesse. Il y a dans la rencontre avec ces représentations de fortes émotions qui vous saisissent, pas seulement parce que certaines sont d’une grande beauté, pas simplement parce ce que cela nous informe sur la vie des peuples qui habitaient ici, mais aussi parce qu’au delà des millénaires cela vient nous parler, vient nous concerner personnellement.
Pour prévenir les personnes qui seraient intéressées par ce treck, il me semble judicieux de les avertir qu’il est hautement préférable d’être en bonne forme pour se lancer dans l’aventure. Pas besoin d’être un sportif de haut niveau, mais il faut se préparer à une activité physique soutenue. (petites marches, quelques grimpettes, installations des bivouacs, etc.). Agé de 69 ans, j’ai moi-même fort bien supporté toute ces contraintes physiques. Ce qui m’a été plus pénible c’est le long trajet d’approche vers l’Ennedi en 4X4 sur des pistes parfois bien mouvementées, c’est de faire sa toilette avec un litre d’eau, ce sont des repas au menu très répétitif.
Mais enfin nous sommes au Sahara et c’est le prix à payer pour venir jusqu’ici, dans un monde autre, tout autre, pour être immergé dans la splendeur de ses paysages et pouvoir toucher des yeux tous ces trésors qui nous attendaient là dans ces abris depuis si longtemps.
Si la rude vie saharienne vous rebute, si vous préférez un documentaire sur les reliefs désertiques mais sur écran plat, si vous ne pouvez pas vous passez de votre salle de bain parfumée et de plusieurs dizaines de litres d’eau par jour, si vos habitudes alimentaires exigent impérativement des mets calibrés par nos grandes surfaces comme on dit, et si enfin vous estimez qu’avec la visite des fac-similés de Lascaux deux , trois ou quatre, ou de la grotte Chauvet en groupe de 25 ou plus vous avez approché l’essence de l’art pariétal , alors, disons le tout net, ce voyage n’est pas fait pour vous. Il faut y renoncer, absolument !
Mais si comme moi vous êtes un peu mordu par ces paysages sculptés par les éléments, si vous êtes un peu fendu pour aller ramper au fond des abris pour apercevoir dans la pénombre la silhouette inouïe d’un personnage d’un autre temps, si vous pouvez abandonner quelques temps nos habitudes de nantis, alors oui, vous pouvez venir au prochain trek.
Rien que de s’endormir sous la voûte étoilée dans la pureté de l’air saharien saura vous faire oublier quelques inconforts incontournables et vous donner la mesure de ce qui vaut la peine d’être vécu.
Poitiers, le 22 mars 2017
Alain H.
Dominique Lopez
12.03.2016
Ce voyage a été comme une immense chasse aux trésors dans un musée à ciel ouvert installé dans un décor fantastique. Yves Gauthier sait transmettre sa passion et susciter notre intérêt et notre curiosité. Les abris avec plancher et plafond, les têtes rondes et les galops volants nous sont devenus familiers au cours de ces 3 semaines. Nos accompagnateurs tchadiens, guide, chauffeurs, cuisinier, étaient disponibles, efficaces, avec une joie de vivre communicative.
Nous avons rencontré quelques nomades et compris l'âpreté de la vie dans ces lieux désertiques.
Nous avons pu découvrir une faune variée : gazelles, singes, écureuils, pintades, hiboux. ..
Je regrette un peu l'insuffisance des marches à pieds. Certains paysages sont d'une telle beauté qu'il faut les découvrir et savourer au rythme lent de la marche.
En résumé : un beau voyage qui jette un pont entre le passé et le présent et qui m'habitera longtemps.

AUDOIN Jacques
29.02.2016
Troisième voyage dans l'Ennedi ... et j'ai trouvé ce que je cherchais! Paysages et surtout art rupestre plus ou moins inédit, le tout dans une ambiance agréable.
Chef de mission expérimenté, équipe tchadienne très agréable. Echanges fructueux.
Sur le plan logistique : pas plus d'ennuis mécaniques que la norme ; très nette amélioration coté cuisine.

La réouverture de vols directs sur Faya permettrait une approche plus rapide de la région (encore que le passage par Abéché permet de voir un autre visage du Tchad, au premier voyage surtout).
BOURNHONNET Sophie
27.02.2016
Le fait de vous écrire que je me suis régalée, ne vous aidera pas énormément. Alors, je vais essayer d'être plus constructive, mais je tenais à le dire.
Une idée fixe : l'Afrique et le désert. Frustrée par l'annulation du voyage de l'an passé, j'étais très motivée ; et je ne fut pas déçue.
Seule la météo a failli me gâcher la fête, mais le vent s'est atténué et les températures ont augmenté, au fil des jours, pour mon plus grand plaisir.
Plutôt que désert, parlons plutôt de massifs rocheux, notre terrain de jeux quotidien. Au programme : chasse au trésor (peintures, gravures, abris) et conférence par un spécialiste de l'art pariétal au Sahara, au coin du feu.
Voyage exceptionnel, hors des sentiers battus, avec quelques suppléments : Aloba, Archeï et quelques désagréments...
Le tout encadré par une équipe tchadienne : Hassan, Ali, Adoum, Martin et Hamada au petit oignon.
Attentionnés, gentils, souriants (Ali va devoir se faire un brin violence, mais il y eu du mieux en mieux !), professionnels, sécurisants.
Un cuistot épatant (vu les conditions géographiques), des quantités plus que généreuse. Des chauffeurs compétents, et ils ont tous participé aux recherches, de façon plus
ou moins intense, et chacun à leurs manières.
3 semaines en vase clos, chacun a pris ces marques, et j'ai pu apprécié les uns et les autres et cela participe à la très bonne impression que meblaisse ce voyage.
En conclusion, prête à repartir, un conseil : allez-y, les feux fermés !
23.02.2016
Excellent voyage.
Le désert : superbes et indescriptibles paysages de l'Ennedi, bivouacs à la belle étoile, nombreux animaux malgré la sécheresse (gazelles, damans, singes, pintades, lièvres, vipère à cornes, oiseaux...).
L'équipe (chauffeurs, guide, cuisiniers) : bien, sympathiques, attentifs.
L'équipe des visiteurs : très cohérente, très sympathique et même conviviale.
La bouffe : encore des progrès à faire, notamment les problèmes traditionnels des récipients d'eau (à quand des bidons plastiques alimentaires dédiés à l'eau ?), des vivres de course (dattes, arachides, raisins secs) entre le petit déjeuner vers 5 h 30 et le repas de midi souvent vers 14 h. Manque de fruits. Pare-vent efficace pour la cuisine. Entendons-nous bien : je ne cherche pas du tout à faire un voyage culinaire.
Le transport : OK pour les 4x4, mais nous devions être deux de plus, et je pense que ça n'aurait pas été facile du tout (véhicule à deux portes). Retour Abeche - N'Djamena en bus : excellente idée : il faut supporter la télé-musique-danse quelque peu mièvre, mais c'est confortable, rapide et on peut rencontrer un peu la population.
Art rupestre : les voyages avec Yves Gauthier sont pour moi la réalisation d'un rêve d'enfant : marcher (beaucoup) et vivre dans le désert, visiter des lieux rares, explorer des lieux quasi vierges, découvrir des peintures, des gravures, des monuments et des artefacts vieux de milliers d'années.
Le confort est rustique, bien vivre le voyage nécessite d'être en forme, mais le résultat est extraordinaire à tous points de vue. Même les imprévus (nombreux : mines, absence de résultats) et les problèmes finissent par faire partie du plaisir de ce type de voyage.
Il est clair que la possibilité d'un vol à et de Faya serait un grand plus.
Et merci à Point-Voyages de nous permettre ce type de voyage-aventure.

Dates & prix

DatesPrixStatut
05.01.2018 au 29.01.20183790€
Confirmé Réserver
28.01.2018 au 21.02.20183790€
Complet

[KEY_MAP] - TCHAD - Mieux comprendre l'Art Rupestre au Tchad
Voyager pour :
Comprendre
Rencontrer
Découvrir
  • Histoire
  • Culture & Religion
  • Population & Ethnies
  • Grands Espaces
Réserver votre voyage

Nos exclusivités

Mieux comprendre la Palestine
Départ confirmé
Palestine
8 jours | A partir de 1255€
La Palestine… aussi nommée « Terre promise » pour le peuple juif, « Terre sainte » pour les chrétiens ou « Terre sacrée » pour les musulmans.
Centrée sur les régions de la Galilée, de la Samarie et la Judée, la Palestine est une charnière entre le Nil et la Mésopotamie. Cette région, habitée depuis des millénaires, a connu la domination de nombreux empires, et brassé beaucoup de peuples : Cananéens, Hébreux, Assyriens, Perses, Grecs, Romains, Byzantins, Arabes, Croisés, Ottomans et Britanniques…
En 1947, les Nations Unies votent le partage de la Palestine entre un état Juif et un état arabe.
Dès lors, la guerre éclate entre juifs et arabes de Palestine. La région est depuis, le théâtre principal des conflits israélo-arabes et israélo-palestiniens.
Voyager en Palestine n’est pas une démarche anodine. Evidemment ce territoire, situé au carrefour des civilisations et des religions monothéistes, offre des sites « touristiques » incroyables ; Ne nous en privons pas ! Mais avant tout, la Palestine est une terre d’histoire : l’Histoire des « Hommes », les histoires d’ « hommes »… que nous allons tenter de mieux comprendre. 
Minibus
1 marcheur
Terre des Maharajas - Diwali
INDE/RAJASTHAN
14 jours | A partir de 1825€
A l’occasion de la fête de Diwali, qui se tiendra en Inde en octobre 2016, Point-Voyages propose un voyage dans l’état du Rajasthan, la Terre des Maharajas. Grand classique des itinéraires indiens, ce circuit permet la découverte de lieux hors du commun Jodhpur, Jaipur… et l’incontournable Agra avec son joyau du patrimoine mondial : le Taj Mahal.
Diwali (ou Dipavali du sanskrit qui signifie « rangée de lumières ») est la fête des Lumières. Elle représente la connaissance absolue et le triomphe du bien sur le mal. C’est aussi l’une des fêtes les plus importantes de l’Inde, célébrée avec beaucoup d’enthousiasme. A l’approche de Diwali, les rues indiennes s’animent et s’illuminent, les pétards et autres artifices résonnent inlassablement pour afficher dignement la ferveur de la célébration.
Dans le nord de l’Inde, on fête Diwali en l’honneur de la déesse Lakshmi sous ses trois formes: déesse de la prospérité et de la santé, déesse de la beauté et déesse de la connaissance. Mais la fête célèbre aussi le retour triomphal de Rama et de Sita, héros d’une épopée indienne (le Mahabharata), qui revient chez lui accompagné de sa femme.

A l’occasion de Diwali, les hindous rénovent et décorent leurs maisons. Des petites lampes en argiles appelées diyas sont allumées toute la nuit dans les temples et les maisons. On dessine également des rangoli sur le sol, à l’entrée des maisons, avec de la poudre colorée pour réserver un accueil chaleureux aux visiteurs et à la famille. Des traces de pieds peuvent aussi être dessinées à l’intérieur de la maison pour indiquer le chemin à la déesse Lakshmi, supposée pénétrer dans les maisons afin d’en bénir les occupants. Les puja (prières) sont célébrées le soir, tout en chanson et des offrandes sont faites à la divinité. 

Minibus
Culture & Festival
1 marcheur
Pays Bassari et Parc du Niokolo Koba
Sénégal
12 jours | A partir de 1195€
Découverte des hautes terres sénégalaise à la rencontre des ethnies orientales du pays. Après une journée sur l’île de Gorée, nous rejoignons le Parc du Niokolo Koba pour des safaris animaliers. Enfin, les différentes randonnées nous conduirons à la rencontre des villages bassaris, bédiks et dialonkés, dont l’isolement a, en partie, maintenu de fortes traditions ancestrales.
Voyage haut en couleur dans un Sénégal authentique !
Randonnée
4x4

Notre sélection

L’intégrale des Oasis de l’Adrar
Départ confirmé
Mauritanie
8 jours | A partir de 845€
Nos équipes vous emmènent pour un périple qui vous conduira, au fil des rencontres avec la communauté maure, vers les nombreux villages et palmeraies des alentours d’Atar.
Randonnée
Portage chameau
L'Iran Moderne et la Perse Antique
Départ confirmé
IRAN
12 jours | A partir de 1490€
L'Histoire est faite de rebondissements inattendus !
La communauté internationale condamnait encore l'Iran il y a quelques années... Des élections, de gros efforts diplomatiques et un peu d'huile de coude plus tard... et voilà ce merveilleux pays qui redevient comme par enchantement "fréquentable" !
Point-Voyages profite de la mise en lumière de l'Iran pour mettre en place ce circuit de 12 jours ; sorte de "photographie" contemporaine d'un "Iran moderne" influencé par son glorieux passé de la "Perse antique".
Notre défi est colossal... et nos attentes énormes : que ce soit sur le plan humain (le peuple iranien est parmi les plus accueillants du monde) ou sur le plan culturel, ce pays recèle tellement de joyaux... qu'il nous faudra quelques dizaines d'années pour en faire le tour complet !
Minibus
1 marcheur
Le sentier d'Abraham - en 12 jours
Départ confirmé
PALESTINE
12 jours | A partir de 1595€
Créée en 2013, une association palestinienne "Masar Ibrahim Al Khlalil" (littéralement, le "Sentier d'Abraham" en arabe), avec le concours de deux associations françaises soutenues par l'Agence française de développement, ont tracé un sentier en Palestine, dont le premier tronçon de 125 km, démarre depuis la localité de Kafer Malek, jusqu'à la disputée cité d'Hébron, en passant par des paysages somptueux et des villes historiques majeures !
Le tronçon est morcelé en plusieurs étapes de distances variables (8.5 à 25 km), dont le découpage a été effectué en fonction des intérêts naturels ou historiques de la zone.
Véritable immersion dans les strates de l’histoire de l'humanité... ce circuit n'en demeure pas moins une très belle randonnée pédestre au milieu de la nature, en zone désertique et semi-désertique.
L'histoire ne peut-être dissocié de cette terre si particulière. L'histoire contemporaine et le conflit qui oppose les israéliens et les palestiniens non plus... mais ce sentier est avant tout un cordon symbolique inter-culturel instauré dans une démarche unique de paix et de fraternité entre tous les peuples !

Randonnée
Minibus
Expédition Australe: Du Cap aux chutes Victoria
Départ confirmé
Af-Sud/Namibie/Botswana/Zimbabwe
24 jours | A partir de 2850€
Soif de grands espaces ?
Ce circuit s'adresse aux amoureux de la Nature dans sa version originelle et sauvage.
Au départ de Cape Town, Cité-Mère de l'Afrique du Sud et l'une des villes montantes du moment, votre périple rejoint la Namibie, avec son "Fish River Canyon" (le second plus grand canyon du monde) et son plus vieux désert du monde : le Namib. Puis, il remonte jusqu'au nord du pays pour une visite du Parc National d'Etosha, à la recherche des animaux du "big four". Vous basculez au Botswana et son célèbre Delta de l'Okavango. Cette expédition de 24 jours s'achève en apothéose au Zimbabwe, au pied des vrombissantes chutes Victoria,  l'une des merveilles naturelles... !
Préparez-vous à vivre l'expérience du contraste !
Nul doute que vous serez saisis par cette mosaïque culturelle caractérisée par une diversité de paysages à la beauté unique mais aussi par la pluralité des hommes qui la peuplent. Une multitude d'activités ponctuera votre séjour pour un voyage combinant parfaitement culture et panoramas à couper le souffle, garants de moments magiques.
Quoi de plus pour vous faire rêver ? Une équipe locale et un guide francophone passionnés pour un service aux petits soins et une aventure inoubliable !
Circuit exceptionnel... dans un environnement africain hors du commun !

Minibus
Safari
1 marcheur
Lumières Africaines
Départ confirmé
Bénin
16 jours | A partir de 1990€
À Cotonou, nous sommes accueilli par les Zem, ces pétaradantes motos-taxis qui sillonnent la ville. Le lendemain, nous faisons route vers Abomey où nous arpentons les dalles multiséculaires du palais des rois du Dahomey et des temples vodouns. En route vers le nord du pays, nous abordons le massif de l'Atakora et visitons son jardin secret : le Parc National de la Pendjari. Au pied de la falaise de Kussukoingu, chez les Bétammaribés, nous passons une nuit sur la terrasse d’une tata, petit château fort construit en banco avant de passer la frontière vers le Togo.
Dans l'Akpasso, où nous randonnons, de jolies cascades côtoient les champs de caféiers, de cacaoyers et d'avocatiers. À Kloto, nous sommes perchés sur les plus hauts contreforts forestiers et humides du Togo.
Nous rejoignons la côte à Lomé, puis partons vers Grand Popo et sa cocoteraie. Nous traversons les modestes hameaux vodouns du Mono avant de rejoindre Ouidah, ville au terrible passé de traite négrière. Au village lacustre de Ganvié, la frêle pirogue des Tofinous fendant les ondes de la lagune de Nokué symbolise la fin du voyage et le retour par Cotonou.
Minibus
Safari
1 marcheur
La Tanouchertoise
Départ confirmé
Mauritanie
8 jours | A partir de 935€
Grand classique, cette randonnée à dominante « sabloneuse » vous offre deux villes anciennes, des dunes, des palmiers, des chameaux et des nomades. A pied ou à dos de chameau, immergez-vous au cœur du Sahara mauritanien.
Randonnée
Portage chameau
Grande Traversée de l'Ennedi
Départ confirmé
TCHAD
16 jours | A partir de 2595€
Forêt d’aiguilles gréseuses plantées dans les dunes ; labyrinthes d’érosions ruiniformes ; grandes gueltas, véritables réservoirs salvateurs lovés aux creux des plateaux arides ou au fond de vertigineux canyons ; faunes et flores endémiques - uniques au Sahara ; peintures rupestres organisées en immense fresques ; vallées de sable blanc ponctuées de tamaris séculaires ; campements nomades, rencontres furtives avec des bergers de montagne… sont les ingrédients de cette randonnée chamelière unique en son genre.
Vous remontez les sables du Wadi Aroué comme on remonte le Nil, pour découvrir les sources d’Archeï à travers les plateaux arides et sauvages du massif de l’Ennedi. Le parcours est ponctué de point d’eau, marmites géantes, bassins de pierres, fonds de canyons inondés, majestueux ou secrets, pour arriver à Maya le canyon rouge à la végétation inextricable, peuplé de mouflons et de singes.

Trekking
Portage chameau
Mieux comprendre la Birmanie
BIRMANIE
20 jours | A partir de 2995€
Les sourires, les pagodes millénaires, les paysages immaculés, les traditions encore vives, … autant d’arguments qui font que la Birmanie soit une destination qui fait rêver et qui devient de plus en plus prisée. La Birmanie, derrières ces images d’Epinal, a pourtant bien sa face cachée. Le pays sort tout juste d’un passé peu glorieux ; les conflits et l’oppression de certaines ethnies continuent par ailleurs d’envenimer, encore à l’heure actuelle, certaines régions du pays (dont l’accès aux voyageurs est interdit). Bien que dotée de richesses naturelles phénoménales, la Birmanie n’en demeure pas moins un pays très pauvre, et la réalité du quotidien n’a pas vraiment changé pour la grande majorité des Birmans depuis la que le régime s’est démocratisé et que l’embargo est tombé. Le régime sanguinaire de la junte militaire qui a régné sur le pays de nombreuses décennies a aussi profondément empreint les mentalités, et la liberté d’expression, bien que désormais réelle, est ainsi toujours vue comme un concept presque « trop beau pour être vrai » par la plupart des Birmans. Nombreux sont ceux qui préfèrent ainsi encore éviter certains sujets par précaution, se résignant alors à faire un large sourire pour masquer leur gêne. Malgré ces conditions difficiles, les Birmans n’en gardent heureusement pas moins leur joie de vivre ; leur gentillesse légendaire nous laissera un souvenir impérissable. 
Ce voyage, en plus de nous faire découvrir les plus belles splendeurs du pays, tentera également de nous faire comprendre certaines réalités du terrain en nous rendant dans certains endroits reflétant bien cette asymétrie avec la carte postale. Nous ne ferons bien sûr qu’effleurer cette « vraie Birmanie », mais le but ici est qu’on puisse s’en faire quelques premières impressions... A côté des classiques mais immanquables découvertes de Bagan, du lac Inle, de la pagode Schwedagon, et d’un trek de 2 jours à travers les superbes campagnes des environs de Pindaya, nous nous rendrons ainsi également dans quelques lieux plus "improbables". Nous ferons ainsi une incursion dans un camp d’éléphants au fin fond de la forêt, où le parfois dur labeur de ces pachydermes constitue encore une source de revenus indispensable pour les villageois. Nous visiterons également Nay Pyi Taw, la nouvelle capitale, érigée au milieu de nulle part par des dictateurs militaires aussi mégalos que paranos… Au programme aussi, la visite d’une association venant en aide aux enfants, qui nous organisera un petit cours de cuisine birmane, ou encore la découverte de l’Etat Kayah, ouvert au tourisme depuis peu.
Nous découvrirons également, entourés de milliers de pèlerins, le Rocher d’Or, plus haut lieu de pèlerinage du pays, et sans doute l’endroit de Birmanie le plus aisé pour saisir l’omniprésence de la religion dans la mentalité birmane. 
Enfin, ce voyage sera l’occasion de découvrir la superbe mais encore méconnue région de Hpa An, où les paysages de rizières, de karst et de villages hors du temps semblent sortis tout droit d’un décor de film. Nous y ferons notamment l’ascension du Mont Zwekabin, d’où nous jouirons d’une vue incroyable sur toute la région. De là, nous descendrons le fleuve Salouen en bateau jusqu’à Moulmein, ville coloniale, avant de remonter vers le Nord. 
"Voici la Birmanie, et elle ne ressemble à aucune contrée connue". Une phrase de R. Kipling du XIXème siècle qui n’a pas pris une ride avec le temps, puisque c’est sans doute celle qui résume le mieux la Birmanie.  

Ce circuit se veut accessible à tous et ne présente aucune difficulté particulière, mais nécessite néanmoins en bonne condition physique, notamment pour l’ascension du mont Zwekabin et pour les 2 jours de trek. Les temps de marche n’excèdent pas les 4-5 heures pendant les jours de trek.
Randonnée
Minibus
Navigation
Grand tour des Annapurnas
Népal
23 jours | A partir de 2295€
Un « vrai » grand tour des Annapurnas incluant le sanctuaire et son exceptionnel cirque de glace ! Voici un programme unique permettant une découverte complète des faces nord et sud du massif. Sans oublier les villages et les nombreuses ethnies vivant au pied de ces montagnes dans des paysages d’une grande beauté et d’une étonnante variété. Une grande boucle de 16 jours de marche pour une vision inoubliable de cette région mythique.
 
16 jours de marche avec un col à 5400 mètres. Etapes moyennes entre 5 à 7 heures à l’exception de la journée de traversée du col (8/10h). Montée régulière en altitude propice à une bonne acclimatation. Une très bonne condition physique est requise en raison de la durée de l'itinéraire et de la longueur des étapes de la dernière semaine.
Trekking
Fort dénivelé
false
Accéder au comparateur
  • Annuler la sélection ?
http://www.point-voyages.com/fr/compare/
Inscription à la newsletter
La lettre d'info vous sera envoyée plusieurs fois par mois.
Découvrez de nouveaux voyages, de nouvelles thématiques,
et soyez alerté de nos bons plans !
Rejoignez la communauté Point-Voyages
false
Nous contacter