Tous nos voyages pour le Guatemala

 
Aucun résultat correspondant exactement à votre recherche.

Incursion en Terre Maya


L’Amérique centrale vous ouvre ses bras, aventurez-vous au Guatemala !
Petit pays d’Amérique centrale, le Guatemala est 5 fois plus petit que la France. Au sud du Mexique et du Bélize, au nord du Honduras et du Salvador, le Guatemala dispose pourtant d’une histoire, d’une culture et d’une nature incroyables. Avec pas moins de 40 volcans sur son territoire, vous aurez au Guatemala d’un éventail impressionnant de paysages. Terre ancestrale des Mayas, vous côtoierez des vestiges d’un autre temps, des traces d’une civilisation puissante et des paysages variés et éclectiques qui vont vous surprendre. De la mer des Caraïbes à l’océan Pacifique, sur les traces du quetzal ou en quête d’une exploitation de café, vous parcourrez des forêts denses et y observerez une nature opulente.
En ville vous pourrez découvrir la vie animée d’Antigua, écouter du marimba, instrument national par excellence. Manger un pepian, un tapado ou bien encore un jocon si vous avez envie d’un plat salé, mais si c’est un appel à la gourmandise et au sucre qui vous titille, succombez à quelques rellenitos, boulettes frites de banane plantain et de purée de haricots sucrée.

Guatemala : berceau de la civilisation maya, du serpent à plumes et du café

Ce sont dans les forêts du nord du pays que vous pourrez entendre résonner le chant du quetzal. Oiseau devenu emblème du pays, le mâle est remarquable à ses longues plumes caudales vertes à son torse rouge. Les couleurs émeraude et rubis de son plumage offrent des touches vives dans une forêt dense et pleine de chants d’oiseaux et de murmures des hôtes de ces lieux.
Dans la mythologie maya, le Quetzal était une des représentations vivantes du dieu Quetzalcoatl, qui signifiait serpent à plumes ou serpent quetzal. La longue plume caudale qui repousse chaque année chez le mâle, ondule lors de son vol et peut ressembler au déplacement d’un serpent.
Sur les contreforts des multiples volcans, les terres sont riches et permettent des cultures généreuses, notamment celle du café. De très nombreux producteurs possèdent une parcelle de terre où ils cultivent de façon artisanale et non intensive le café. La récolte sur des terrains parfois escarpés et/ou difficiles d’accès se fait à la main. La sélection des grains peut ainsi se faire au plus près d’une maturité optimale. Une fois récoltées bien rouge, les grains de café, appelées cerises, sont séchés à l’air libre durant environ une semaine, avant d’être torréfié et préparé.

Voyage au Guatemala : immersion dans un pays aux mille couleurs


Les villes à visiter au Guatemala

Antigua
Antigua fut l’une des premières villes construites par les conquistadors, on remarque en prenant un peu de hauteur le quadrillage typique des artères européennes. Encerclé par trois imposants volcans, Antigua a de jolies rues colorées et pavées dans lesquelles vous pourrez flâner et faire quelques emplettes. Antigua est l’ancienne capitale, mais suite à un séisme important, qui a mis à mal une grande partie de la ville, une autre capitale a été construite : Guatemala Ciudad. Le monastère des Capucins vous offrira une escale fraîche et tranquille dans votre visite de la ville. Eglises et cathédrale de Santiago à ciel ouvert, vous donneront un aperçu de la ferveur religieuse des Guatémaltèques. Vous pourrez vous retrouver sur la plaza mayor d’Antigua et contempler la fontaine des sirènes et ses jets d’eau pour le moins… surprenants !

Guatemala ciudad
La ville de Guatemala city ou Guatemala ciudad jouit d’une réputation pas très encourageante. Le racket y est légion et nous vous suggérons de toujours rester sur vos gardes, ne montrer aucun signe extérieur de richesse. Une police touristique a été mise en place afin de protéger et accompagner les touristes dans les difficultés qu’ils rencontreraient. Dans tous les cas, fiez-vous aux recommandations de votre guide et idéalement restez en groupe.
Toutefois, la ville de Guatemala City/Ciudad possède de nombreux points d’intérêt majeurs comme la place nationale, la cathédrale Saint-Jacques ou le musée Popol Vuh qui regroupe une multitude de vestiges précolombiens.

Chichicastenango
Situé au nord du lac Atitlan, vous viendrez dans cette petite ville de Chichicastenango, sur l’Altiplano guatémaltèque, pour y ressentir la ferveur maya. Les croyances ancestrales et les cérémonies mayas y sont toujours célébrées. Les marchés des jeudis et des dimanches sont très courus par les gens de la région. Alimentation, textile, mais aussi bougies, feux d’artifice ou offrandes (bougies, encens…) peuvent y être achetés. Vous y trouverez également de superbes blouses brodées.
Le mélange de la culture maya et de la culture chrétienne se ressent fortement dans ce village.

Livingston
Sur les côtes caribéennes du Guatemala, vous vous immergerez à Livingston dans la culture Garifuna. Une atmosphère ilienne se dégage de cette ville pourtant prenante du territoire du Guatemala. Jouxtant une zone protégée, la commune de Livingston est le point de départ pour visiter les mangroves et quelques villages isolés comme Laguna Grande. Respect des modes de vie ancestraux et préservation de l’environnement se mêlent pour donner une vie harmonieuse et confortable.

A voir et à faire en voyage au Guatemala

Boire un café
Le café traditionnel est très allongé au Guatemala et si en France on parle communément de jus de chaussette, au Guatemala c’est un « cafe de calcetin » qu’il vous faudra commander pour le boire comme les locaux. Toutefois, les percolateurs, souvent de manufacture italienne, peuvent vous servir des expressos ou des doubles. Les touristes ont importé leurs façons de boire du café et dorénavant il existe de multiples commandes possibles.

Le lac Atitlan
Cerné par trois imposants volcans, Atitlan, San Pedro et Toliman, le lac Atitlan offre de un espace naturel immense. Ce lac endoréique, qui n’a pas de lien avec la mer, offre une petite mer intérieure aux habitants de la région. Ce lac peut être navigable, toutefois il faut se méfier d’un vent soudain et fort qui peut s’y développer. Malgré le cadre enchanteur et la nature qui semble dominer l’ensemble de cet espace, l’activité humaine a un impact néfaste sur ce lac clos. Les polluants s’y concentrent et l’absence de traitement des eaux dégrade fortement la qualité de l’eau. S’y baigner et consommer des poissons issus de ce lac est à faire avec parcimonie.

Tissu et teintures naturelles guatémaltèque
Le filage, la teinture et le tissage du coton sont un savoir-faire ancestral au Guatemala. Des coopératives s’engageant pour le travail des femmes vous permettent d’accéder à des produits uniques et de qualité tout en soutenant une économie locale et solidaire. N’hésitez pas à soutenir ces initiatives locales, vous favoriserez le développement d’une économie pérenne et contribuerez à l’amélioration du niveau de vie de ces femmes. Parce que nos voyages ont aussi la vocation à améliorer les conditions de vie de ceux que nous croisons sur notre route et de vous apporter des expériences uniques qui rendent votre circuit inoubliable ! Les teintures naturelles sont issues de plantes naturelles tinctoriales. Une même plante, préparée différemment, peut teindre un coton blanc en rose, bleu indigo ou le gris !

Les pyramides de Tikal
Au nord du Guatemala, au cœur d’une forêt dense, émergent d’une jungle gloutonne, toujours avide de combler les espaces vides, des fantastiques temples mayas. Hautes pyramides et bâtiments annexes se dévoilent au fil des prospections archéologiques qui sont toujours en cours. Ainsi ce ne sont pas moins de 3000 structures qui ont pour l’heure été comptabilisées pour cette ville qui vraisemblablement accueillait pas moins de 90 000 personnes. Les us et coutumes se comprennent de mieux en mieux grâce aux trouvailles des archéologues. Statuettes, pots, vases, vaisselle et sculptures dévoilent peu à peu la vie quotidienne, mais également la faune et la flore qui y étaient courantes. Ces témoignages du passé permettent au fil des ans de mieux comprendre la civilisation maya dont on ne savait rien il y a deux cents ans.

Cérémonie Maya
Basées sur le calendrier lunaire, 18 mois de 20 jours, les célébrations mayas sont au cœur de la vie des descendants de cette civilisation. Pratiquées en langue maya quiché, ces cérémonies nécessitent de nombreux objets comme des bougies, de l’encens, des fleurs, du tabac, du café. Serpent cosmique et serpent à plumes seront remerciés pour leurs énergies et leurs protections.

Hauts plateaux de la Sierra Cuchumatanes
A quelques dizaines de kilomètres du Mexique et de l’Etat du Chiapas, les hauts plateaux des cuchumatanes s’élèvent entre 2000 et 3000 mètres d’altitude. Délaissant la dense forêt tropicale pour des étendues plus arides recouvertes d’herbes sèches et d’agaves vous vous aventurerez alors sur les hauts plateaux. Entre forêt et terre, on y cultive également le maïs. Terre aride et baignée de soleil vous pourrez profiter de votre présence en ces hautes terres mayas pour réaliser un temazcal, sorte de sauna maya. Véritable rituel de purification, temazcal signifie en nahuatl maison de chaleur. Ces cérémonies sont traditionnellement préconisées entre autres pour accompagner la croissance jusqu’au 7e mois et récupérer après un accouchement.

Le Guatemala : une énergie 100% bénéfique
Dès votre arrivée au Guatemala, vous pourrez y ressentir une énergie intense. Dynamique, créatif, accueillant le Guatemala fait du bien ! Cette destination encore discrète est pourtant d’une richesse incroyable. Un voyage au cœur de l’histoire et de la civilisation pré-colombienne.
Peuples, Ethnies et Langue :
Près de la moitié (de 40 % à 55 %) des habitants sont indiens, et le reste de la population est Métis occidentalisée. Les Garifunas représentent 2 % de la population. L'espagnol est la seule langue officielle au Guatemala ; cependant, les Amérindiens ne la comprennent pas tous. Ils parlent leur langue d'origine maya. On en recense environ 24 : le quiché, le cakchiquel, le mam, le kekchi... À Livingston, les Noirs parlent le garifuna.

Alimentation et boisson :
Les spécialités culinaires du Guatemala varient en fonction de l’endroit où vous vous trouvez ainsi que des ethnies et peuples que vous croiserez. Sur les côtes caribéennes le poisson et la noix de coco seront à l’honneur, dans les terres, le, mais et le haricot seront les maitres incontestés. Côté viande vous trouverez facilement du poulet, mais assez peu de viande bovine.
Les colons espagnols ont importé leurs propres préparations qui sont entrées dans la culture locale.

Climat :
Le climat tropical est celui que vous rencontrerez sur la majeure partie du pays, toutefois, en fonction de votre altitude ce dernier peut varier. La saison sèche court de novembre à mai et la saison des pluies, de juin à octobre. Il arrive qu'il pleuve pendant la saison « sèche » (dans le Petén, en particulier). Les températures varient selon l'altitude : il fait très chaud et humide dans les basses terres, mais dans les montagnes et sur les hauts-plateaux, les soirées et les nuits sont fraîches. Emportez donc si vous allez en altitude, duvet et vêtements chauds afin de profiter sereinement de votre séjour.

Budget et change :
La monnaie nationale est le Quetzal.
Côté équivalence, en février 2019, 1 Euro = 8.83 quetzales (GTQ) - 1 Dollar = 7,69 quetzales (GTQ). Pour voyager au Guatemala, prévoyez surtout des dollars américains en espèces. Les euros sont difficiles à changer.
Les cartes de crédit sont utiles, mais il y a des distributeurs seulement dans les grandes villes.
Les achats se font en monnaie locale.

Décalage horaire :
Au Guatemala, de novembre à mars, 7 heures de moins qu'en France ; d'avril à octobre 8 heures de moins.

Couverture GSM :
La couverture GSM est relativement bonne, mais essentiellement à proximité de centres urbains et des lieux touristiques.

Internet :
Dans toutes les villes ou presque, vous pourrez vous connecter sur internet, notamment grâce à des cyber-cafés ou dans les hôtels.
Savoir vivre :

Tenues vestimentaires :
La culture maya est toujours très présente au Guatemala, tout comme l'influence de la culture des colons espagnols. Ainsi, de nombreuses femmes portent toujours l'habit traditionnel, la corte, la jupe traditionnelle, et le huipil, la chemise. Donc, soyez discrets dans tous vos comportements, en particulier les signes d'affection en couple ; une tenue correcte est fortement conseillée surtout à proximité des lieux de culte (mettez des pantalons et couvrez-vous les épaules si vous visitez une église). Outre les Mayas sont généralement pauvres, soyez humble et acceptez de vous adapter aux conditions qu'ils offrent. Prenez l'habitude de jeter le papier toilette usagé dans la corbeille affectée à cet effet, et non dans les toilettes. Marchander est d'ailleurs ici la règle dans les marchés, mais pas outrageusement !

Photographier (ou filmer), oui, mais...
La prise de photographie de paysages et de scènes de la vie quotidienne comme des marchés, des édifices religieux ou bien encore des cérémonies traditionnelles peuvent se faire généralement librement. Pour ce qui est des portraits, il est toujours, et cela quelle que soit la destination, préférable de demander la permission. Nous attirons votre attention sur le fait que dans les villes et villages reculés la prise de photos d’enfants est déconseillée, en effet, suite à des rapts récurrents, les locaux peuvent voir en ces prises de vue une démarche en amont pour un éventuel enlèvement. Soyez donc vigilants, tissez d’abord du lien et des échanges pour vous assurer qu’aucun malentendu sur la nature de la photo ne soit permis ! Une condition sine qua non pour que votre séjour se déroule sous les meilleurs auspices.

FORMALITÉS ADMINISTRATIVES


Passeport:
Passeport en cours de validité, valable au moins 6 mois après la date de retour et le billet de retour. En quittant le Guatemala par voie terrestre, une taxe de sécurité de 20 Qtz ou 3 USD (2 €) par personne est exigée. Faire une photocopie de votre passeport avant votre départ, en cas de perte ou de vol cela vous évitera des longues démarches administratives à l'ambassade. Attention pour tout vol via les Etats-Unis, il vous faudra avoir un passeport à lecture optique. Pour les enfants mineurs : chaque enfant mineur français doit posséder sa propre pièce d'identité. L'exigence du passeport pour certaines destinations est valable pour les adultes comme pour les mineurs. De manière générale, les informations transmises ne s'appliquent que pour les ressortissants français. Nous vous invitons à les contrôler sur le site du Ministère des Affaires Etrangères : www.diplomatie.gouv.fr, dans la rubrique "conseils aux voyageurs".

Visa:
Pas de visa obligatoire pour les voyages de moins de 90 jours. Pour les étrangers, veuillez consulter le consulat du Guatemala de votre pays.

Permis de conduire :
Au Guatemala, vous pouvez conduire avec un permis de conduire français, toutefois ce dernier doit être traduit en espagnol ou bien vous devez être en possession d’un permis international. Etant donné l’état des routes et parfois le manque de signalisation hors des axes principaux, nous vous conseillons en cas de besoin de louer les services d’un taxi. L’assurance d’une voiture n’est pas obligatoire au Guatemala, veillez en cas de location à avoir une assurance qui vous couvre correctement.

Informations complémentaires :
Pour tout vol transitant par les Etats-Unis, les ressortissants français doivent obligatoirement solliciter, via Internet, une autorisation électronique de voyage avant leur départ, ESTA (Electronic System for Travel Authorization). Depuis le 8 septembre 2010, ESTA est obligatoire ET payant : les voyageurs doivent s'acquitter d'un montant fixé à 14$ par les autorités américaines pour 2010 (paiement en ligne par carte bancaire). L'autorisation de voyage ESTA peut être obtenue en répondant aux questions posées sur le site Internet https://esta.cbp.dhs.gov/esta/ seul site habilité par les autorités américaines. Le formulaire est à renseigner en langue anglaise, mais les instructions sont disponibles en langue française. Le ministère américain de la Sécurité intérieure (Department of Homeland Security) recommande d'effectuer cette formalité au moins 72 heures avant le départ.
Depuis le 3 novembre 2014, les Etats-Unis ont mis en place de nouvelles mesures de sécurité pour les ressortissants des pays membres du Visa Waiver Program, à savoir les pays soumis à la procédure ESTA. Les personnes faisant une demande ESTA doivent désormais répondre à quelques questions supplémentaires : pseudonyme, informations complémentaires sur le passeport, coordonnées du voyageur, ville de naissance, noms et prénoms des parents, personnes à contacter en cas d'urgence, coordonnées de l'employeur, contacts aux Etats-Unis. Ces nouvelles questions sont obligatoires. Cependant, les voyageurs inscriront UNKNOWN s'ils ne peuvent répondre à l'une des questions, notamment dans le cas où ces derniers n'auraient pas connu leurs parents par exemple.


FORMALITÉS DE SANTE


Vaccins:
Pas de vaccination obligatoire, mais s'assurer d'être à jour pour Diphtérie, Tétanos et Polio (DTP rappel tous les 10 ans) et tuberculose. Il est tout à fait indispensable d'être vacciné contre l'hépatite A et contre la fièvre typhoïde.

Autres points de santé :
Avant votre voyage, il est nécessaire de prévoir une pharmacie adaptée à un voyage à l’étranger. Il serait bon qu’elle contienne un désinfectant pour l'eau, type Micropur, un antiseptique intestinal, un collyre, du paracétamol, un antibiotique à large spectre, des médicaments pour le traitement des maux de gorge, des solutés de réhydratation pour pallier les effets fatigants de la tourista peuvent être un plus et tous vos médicaments habituels.
Risque de paludisme toute l'année et dans la plupart des zones rurales situées à moins de 1 500 m d'altitude. Prévoir dans tous les cas avant un voyage une consultation avec votre médecin généraliste qui vous orientera si besoin vers un centre de vaccination spécialisé.
Prévoyez également avant le départ un examen dentaire pour éviter le maximum de désagréments sur place. L'eau du robinet n'est pas potable. Si vous ne pouvez obtenir de bouteille d’eau minérale, l’eau doit être bouillie et si cela n’est pas techniquement possible, traitez-la chimiquement. Le traitement par pastille requiert un temps d’action qui peut aller de ½ heure à 2 heures.

Risques sanitaires :
Il est recommandé de se protéger contre les piqûres de moustiques afin de se prémunir contre les maladies dont ils sont porteurs.
Nous sollicitons votre vigilance sur l’hygiène, qui doit être une préoccupation permanente, pour éviter la turista, mais aussi pour éviter des infections plus préoccupantes. Nous vous conseillons vivement de laver ou désinfecter vos mains avant de manger.
Demandez conseil à votre médecin ou à un centre de vaccinations internationales avant le départ.
Pour accéder directement à la page du ministère des Affaires étrangères, rubrique "conseils aux voyageurs", cliquez ICI
false
    Accéder au comparateur
    • Annuler la sélection ?
    • Vous ne pouvez pas sélectionner plus d'élements
    https://www.point-voyages.com/fr/compare/
    Inscription à la newsletter
    La lettre d'info vous sera envoyée plusieurs fois par mois.
    Découvrez de nouveaux voyages, de nouvelles thématiques,
    et soyez alerté de nos bons plans !
    Rejoignez la communauté Point-Voyages
    false
    Nous contacter