Téléphone

+33 (0)4 75 97 20 40

Imprimer

Abonnez-vous
à la lettre d'info

Géorgie

Carrefour d’histoire et de cultures


Carrefour d’histoire et de cultures


Aux confins de l’Asie et de l’Europe, la Géorgie affirme son identité et son indépendance


Terre de passage et de convoitise, la Géorgie fût le lieu de nombreux conflits et ce jusque dans l’histoire récente. Toutefois, les turbulences géopolitiques du pays n’entachent pas les beautés qu’il détient et le climat, stabilisé, laisse toute latitude pour visiter ces terres caucasiennes accueillantes et bienfaisantes.

Pour situer avec plus de précision ce petit pays, pas si lointain que ça, vous le trouverez au cœur d’une zone délimitée par le nord-est de la Turquie, le nord de l’Arménie, le nord-ouest de l’Azerbaïdjan, le sud de la Russie et l’est de la mer Noire.

Les influences du pays sont nombreuses grâce aux échanges avec les Slaves, les Turcs, les Arméniens ou les Perses. Cette myriade de touches culturelles a permis la composition d’une identité unique et authentique que des vacances insolites en Géorgie vous permettront d’appréhender. La preuve, s’il en fallait une, de la culture unique et authentique de ce pays : son alphabet. En effet, la Géorgie dispose d’un alphabet unique, à l’écriture toute en rondeurs, empreinte de mystère, sans aucun lien avec l’alphabet que nous pratiquons tous les jours, ni même sur le cyrillique.

Entre bords de mer et hauts sommets s’étire une grande diversité de paysages. S’apparentant aux Alpes, cette destination est idéale pour les amoureux de grands espaces, mordus de dénivelé et aventuriers en herbe. Le déplacement sur ces terres en famille, y compris avec des enfants est totalement faisable. Destination sûre à la culture douce et accueillante vous pourrez offrir une expérience unique et enrichissante à toute la famille en choisissant la Géorgie comme destination de vacances.

Histoire, nature ou photo, quelles que soient vos aspirations de voyage vous pourrez les combler en Géorgie. En effet, ce petit pays, de moins de 70 000 km² est un condensé de diversité qui permettra à chacun de trouver sa Géorgie.

Une destination idéale pour toute la famille

Facilement accessible depuis la France, la Géorgie est une destination dont la durée de transport est suffisamment longue pour sentir que l’on fait un « vrai » voyage, mais pas trop pour ne pas avoir le sentiment de passer la moitié de notre séjour dans les salles d’attente des aéroports. Une distance qui s’impose comme étant un bon compromis. La durée raisonnable du vol en fait une destination parfaite pour l’ensemble de la famille. Le vol à proprement parler entre Paris et Tbilissi est d’une durée moyenne de 4h30 et comprend souvent une escale via Istanbul, Moscou ou parfois Kiev.

Pour vous déplacer en interne, vous aurez à disposition des routes en assez bon état aux abords des grandes villes, ainsi qu’un réseau de minibus, mais aussi de vols intérieurs. Toutefois, ces vols étant uniquement de courte distance, il souvent préféré les déplacements en minibus ou en train pour profiter ainsi pleinement des paysages de la Géorgie.

Que voir pendant votre voyage en Géorgie


Les villes à visiter :

Tbilissi
Votre arrivée en Géorgie se fera surement via la ville de Tbilissi. Capitale de la Géorgie, cette agglomération de près d’un million et demi d’habitants vous sautera aux yeux par son architecture… éclectique ! Toutes les époques et tous les styles s’y croisent et s’y mêlent pour offrir un ensemble unique et dynamique. Les murs, les toits et la rivière donnent à la ville de multiples couleurs dont on aperçoit l’ampleur en prenant un peu de hauteur, depuis la statue Kartlis Deda par exemple. Le centre-ville de taille modeste vous laissera le loisir de tout faire à pied. Les principaux monuments importants de la ville sont religieux comme dans l’ensemble du pays d’ailleurs. On pourra découvrir l’église de Sameba, l’église Metekhi, le pont de la paix, le théâtre moderne. La journée pourra se clore aux thermes municipaux pour un moment de détente dans une architecture insolite.

Ushuguli
Le village d’Ushguli est le « Saint-Véran » de la Géorgie, culminant à plus de 2000 mètres d’altitude et habité toute l’année, il offre au fil des saisons un panorama grandiose encerclé de montagnes imposantes, à la frontière avec la Russie. Parmi ces géants de roches du Caucase, le Chkhara, culminant à 5193 mètres. Vous pourrez y apprécier les tours de défenses svanes, qui sont disséminées dans le village. Si vous souhaitez vous y rendre, privilégiez l’été, car les routes sont souvent enneigées une bonne partie de l’année.

Zougdidi
Zougdidi est un village de l’ouest de la Géorgie, à quelques kilomètres seulement de la mer noire. Vous trouverez dans cette petite ville l’un des palais les plus remarquables du pays, le palais des Dadiani qui détient une collection impressionnante d’objets en tous genres ayant appartenus à l’aristocratie géorgienne et témoignant de son histoire. Vous pourrez également faire une promenade dans les allées du parc botanique de la ville. Végétation dense et étangs offriront un cadre agréable pour toute la famille. Un charme désuet et romantique enveloppe la ville et ses monuments.

Chatili
A la frontière avec la Russie, le village fortifié de Chatili vous offrira un cadre authentique pour vous rendre compte de l’architecture traditionnelle des villages géorgiens. Ce petit village situé à environ 4 heures de route de la capitale mérite le détour. Une escale dans votre périple géorgien sur la commune de Chatili ne vous décevra pas. En effet, vous pourrez depuis cette commune entreprendre une randonnée de quelques heures seulement pour vous rendre par exemple à Moutso, autre village fortifié, abandonné. Entre monastères tibétains accrochés à flanc de paroi et couleurs des châteaux d’Ecosse, Chatili est une plongée dans l’histoire médiévale qui plaira aux plus petits comme aux plus grands.

A voir et à faire en Géorgie


Parc National de Borodjomi-Kharagouali
Parc National parmi les plus grands d’Europe, il s’étend sur plus de 5000 km². Les amoureux de la nature et inconditionnels de la randonnée auront trouvé leur paradis géorgien. Une faune et une flore préservées, denses et ressourçantes vous y attendent. L’équivalent d’un GR, appelé le trail de Saint Andrew, vous fera parcourir sur 54 km un aperçu idéal des richesses et panoramas du parc. Cerfs, sangliers, ours et loups pourront croiser votre route !

Monastère de Davit Gareja
C’est à la frontière avec l’Azerbaïdjan que le monastère de Davit Gareja vous ouvre ses portes. Semi-troglodyte, sa construction à même la roche ocre se confond avec le paysage très minéral. Mais il est mis en valeur lorsqu’au printemps la végétation environnante assez basse et fleurie offre un contraste saisissant en ces terres où domine le minéral. Peintures murales et fresques colorées vous accueilleront pour une halte rafraichissante dans les anciennes salles su monastère.

Monastère troglodytique de Vardzia
L’ancrage de la chrétienté en Géorgie trouve probablement ses racines les plus ferventes dans les roches de ce monastère. Construit au XIIe siècle il rassembla à sa période la plus faste pas moins de 2000 moines. La spécificité troglodytique de ces habitations n’est que plus impressionnante dès lors que l’on constate que pas moins de 13 étages y ont été creusés ! Vous n’aurez pas assez d’une journée pour découvrir les 409 salles, 13 églises et 25 caves à vins qui composent cet ensemble. De plus depuis quelques années des moines reviennent habiter dans ce monastère pour le plus grand plaisir des locaux fervents chrétiens.

La Svanétie
Paradis des randonneurs, la Svanétie est un territoire à la frontière russe. Ces terres de forêts et de hautes montagnes sauront contenter tous les appétits de randonnées. Vous pourrez cheminer sur les sentiers en famille ou bien opter pour une marche d’approche pour l’un des hauts sommets culminant à 5000 mètres d’altitude. Les forts encaissements de ces vallées annoncent des débuts de randonnées assez costauds, mais une fois l’encaissement de la vallée dépassé, ce sont des étages alpins préservés et riches qui vous accueillent.

Lac Paravani
Au sud-ouest de la capitale, le lac Paravani est un site exceptionnel pour une immersion dans la diversité géologique de la Géorgie. En effet, vous délaisserez les montagnes du nord du pays, leurs végétations denses et leurs sommets enneigés pour accéder à un plateau toutefois situé à 2000 mètres d’altitude. Vous pourrez arpenter aux abords du lac les pentes de plusieurs volcans. Entièrement gelé en hiver, le lac Paravani prend des allures de lac Baïkal, la steppe rase enneigée et les pêcheurs au trou patientant de longues heures en hiver, la ligne à la main.



Découvrir la Géorgie


Hospitalité et gentillesse géorgienne pour des vacances dépaysantes

Se rendre en Géorgie peut sembler encore aujourd’hui une idée incongrue et pourtant ! Quelle bonne idée ! Le peuple géorgien et les terres du Caucase sauront vous accueillir avec simplicité et gentillesse. Malgré une langue et une écriture aux antipodes de ce que nous avons l’habitude de pratiquer, vous trouverez à communiquer mêlant anglais, mots de russe et tentatives de géorgien, fous-rires assurés ! Vous rencontrerez aux quatre coins du pays des Géorgiens attachés à leurs terres, à leurs terroirs et à leurs traditions tout en étant ouverts aux visites et aux échanges.

Si vous êtes en quête d’une bouffée d’oxygène et de nature omniprésente, la Géorgie est faite pour vous ! Entre espaces préservés, hauts sommets enneigés, steppes rases et lacs poissonneux, vous pourrez recharger vos batteries et emmagasiner des images et des sensations de liberté que vous pourrez au besoin rappeler pour vous replonger avec délectation dans l’atmosphère bienveillante de la Géorgie.

Cuisine
La gastronomie géorgienne ne se démarque pas vraiment par sa légèreté ou sa variété. Quelques spécialités sortent du lot, que vous retrouverez à travers tout le pays. L’influence russe est également restée très présente avec des soupes, salades et raviolis en bouillon.

Votre découverte de la gastronomie géorgienne passera également par le vin. La Géorgie développe ces dernières années un véritable savoir-faire et propose désormais des produits aux qualités surprenantes.

Les plats nationaux sont le khatchapouri et les khinkalis.
Les khinkalis sont ces fameux raviolis géorgiens garnis de viande, de légumes, de purée de pommes de terre ou de fromage. La viande de porc est la garniture la plus prisée - et plus largement, la viande préférée des géorgiens. La garniture du khinkali cuit dans son jus, dans le ravioli, de sorte que vous devrez manger celui-ci à la main, aspirer le jus avec la première bouchée, puis finir tranquillement le reste du ravioli.
Le khatchapouri est le plat de base géorgien. Il s’agit d’une galette de pain agrémentée de fromage ou d’œuf. Selon les régions, il se décline en quantité de variantes : garnitures, parfums, taille…

Parmi les autres spécialités géorgiennes, vous pourrez goûter au fil de votre voyage aux koupatis, des saucisses de porc très parfumées, aux mtsvadi, des brochettes de viande agrémentées d’oignons ou au lobiani, un beignet fourré à la purée de haricots rouges.

La Géorgie concocte également quelques spécialités de fromages. Si chaque région a sa propre recette, l’ouest est surtout réputé pour ses fromages de vaches, alors que l’est et le nord font de bons fromages de chèvre. En montagne, le fromage de brebis est sur toutes les tables. Les boutiques de fromages sont très nombreuses un peu partout dans les villes et villages, et vous n’aurez qu’à pointer du doigt ceux que vous voulez goûter.

Pour les desserts et en-cas sucrés, la Géorgie n’est pas forcément la destination idéale, mais les quelques spécialités locales suffiront à combler vos envies et besoins de sucre ! A l’approche des fêtes de fin d’année, chaque famille prépare du gozinaki. Cette préparation sucrée allie miel et noix dans un nougat ou touron dont les Géorgiens se délectent. Tout au long de l’année vous pourrez goûter les Nazouki, pains d’épices à la canelle, spécialité de la ville de Souramie.

En arpentant les campagnes géorgiennes, notamment dans les régions viticoles, vous pourrez observer suspendus à de grands bâtons de longs saucissons qui semblent sécher au soleil. Ce sont des tchourchkélas. Mais dans cette spécialité de la viande, vous n’en trouverez pas ! En effet, c'est une sucrerie composée de jus de raisin et de farines, de blé ou de maïs. Cette préparation de base viendra enrober des guirlandes de pomme séchée, de noix, noisette… Cette spécialité peut également être appelée soutzoukos.

Climat
Si sur les bords de la mer Noire il n’est pas rare de croiser quelques palmiers qui se plaisent dans un climat aux influences méditerranéennes, il n’en est pas de même pour les hauts sommets du Caucase où les neiges éternelles agrémentent les pics les plus élevés. Les plaines de l’est de la Géorgie sont protégées des vents du nord et éloignés des influences venues de l’ouest, on y trouvera donc un climat plus continental. Le sud du pays est sans conteste la région dans laquelle il fait le plus chaud et qui essuie le moins les précipitations. Une steppe rase et certains espaces désertiques sont même à la frontière avec l’Arménie et l’Azerbaïdjan.

Les mois très favorables pour visiter la Géorgie dans son ensemble sont les mois de mai à septembre. On évitera les mois de décembre, janvier et février, à moins de vouloir aller en Géorgie pour sa neige et son froid.

Concernant le printemps et l’automne, même si la météo peut être clémente, les chutes de neige peuvent rapidement entraver vos déplacements dans le nord du pays. Vous pourrez donc être limité dans vos envies de découvertes !

Langue
La langue officielle est le géorgien utilisant un alphabet unique au monde. On parle aussi l'arménien, le russe, l'azéri, l'ossète et l'abkhaze.

Monnaie et change
La monnaie locale est le lari (GEL). La plupart des dépenses se font en liquide. Seuls les plus grands hôtels et les banques acceptent les chèques de voyage. La carte de crédit ne sera pas d'une grande utilité, car il n'existe pas de distributeurs, et rares sont les établissements qui l'acceptent. Les bureaux de change n'acceptent que les dollars et les roubles et il faut passer par les banques pour changer des euros. En raison des fluctuations importantes du cours du lari et des pickpockets, mieux vaut ne pas changer trop d'argent à la fois. Les banques sont ouvertes du lundi au vendredi de 9 h 30 à 17 h 30.

Electricité
220 V. L'électricité peut fonctionner par intermittence, entre novembre et mars. Prévoir une lampe de poche. La plupart de l’énergie en Géorgie est issue des très nombreux barrages hydroélectriques qui ont été érigés durant l’ère soviétique. Ce ne sont en effet pas moins de 25 000 cours d’eau qui parcourent ce petit pays.

Heure locale
La Géorgie se situe sur le fuseau GMT +4. Il y a 3h de décalage avec la France en été, et 2h en hiver.

Téléphone
Une carte SIM avec appels illimités en Géorgie et 1 Go d’Internet coûte autour de 25 GEL (environ 9,2 €). Vous pouvez également vous connecter dans les nombreux cybercafés, pour 2 GEL de l’heure. De multiples opérateurs se concurrencent en offrant des appels possibles depuis leurs forfaits, et ce dans de nombreux pays, renseignez-vous avant de partir pour savoir si vous pourrez utiliser le vôtre, avec ou sans surtaxe.

Internet
Le wifi est très courant dans la plupart des hôtels, restaurants et cafés, surtout à Tbilissi, et la 4G fonctionne dans une grande partie du pays. Une belle surprise pour un pays rural où les espaces naturels sont omniprésents et la densité de population avoisinant 0 à certains endroits !

Boissons
Le vin est une institution en Géorgie, et le vignoble géorgien connaît depuis 20 ans un véritable renouveau. On en trouve sur toutes les bonnes tables, et la surprise est souvent bonne.
À Tbilissi, de très nombreuses vinothèques ont ouvert leurs portes et proposent des dégustations agrémentées de charcuterie locale ou d’un assortiment de fromages.
Ne repartez pas sans avoir goûté au saperavi : un cépage jadis localisé dans la région Khakhétie et devenu le plus répandu en Géorgie.
Le pays produit également du blanc mousseux et des vins rouges doux.
Malgré la modernisation du vignoble, la façon de boire reste néanmoins empreinte de la tradition russe : il est d’usage pour chaque buveur de porter un toast puis de vider son verre d’un trait.
Le marc de raisin permet également de produire une grappa locale, le chacha, qui titre 40% minimum.

Achats
Les icônes de Saint-Georges sont évidemment une constante à travers tout le pays. On les trouve dans les églises comme dans tous les petits magasins touristiques, mais ils sont loin de constituer le seul souvenir de voyage à ramener de Géorgie.

Côté artisanat, vous trouverez sur les marchés ou dans les boutiques spécialisées de très beaux instruments de musique comme la zourna (sorte de hautbois) ou les tchongouri (petite guitare à quatre cordes).

Les costumes et chapeaux font également partie souvenirs incontournables, particulièrement les vestes traditionnelles, avec leurs cartouchières (chokha). Si vous manquez de place, vous trouverez des poupées en feutre aux costumes et couleurs traditionnels.

À Tbilissi, vous trouverez également quantité d’antiquaires vendant pour la plupart des meubles ou objets de décoration témoins d’une époque soviétique pas si lointaine.

Enfin, n’oubliez pas le vin géorgien !


false
    Accéder au comparateur
    • Annuler la sélection ?
    • Vous ne pouvez pas sélectionner plus d'élements
    https://www.point-voyages.com/fr/compare/
    Inscription à la newsletter
    La lettre d'info vous sera envoyée plusieurs fois par mois.
    Découvrez de nouveaux voyages, de nouvelles thématiques,
    et soyez alerté de nos bons plans !
    Rejoignez la communauté Point-Voyages
    false
    Nous contacter