Téléphone

+33 (0)4 75 97 20 40

Imprimer

Abonnez-vous
à la lettre d'info

Iran

Perse millénaire, aux confins de l'Asie et du Moyen-Orient


Perse millénaire, aux confins de l'Asie et du Moyen-Orient


Quel destin pour ce pays !?
L’Iran ou la Perse est l’une des civilisations les plus anciennes du monde. Son histoire couvre des milliers d’années...
Pourtant, elle n'a pas été toujours "à la mode" touristiquement !
En effet, stigmatisée par la rupture diplomatique avec les Etats-Unis, suite à l'institution d'une République Islamique par Khomeini (au début des anénes 80) et la crise des otages américains (occupation de l’ambassade des États-Unis à Téhéran) ; l'Iran n'attire plus beaucoup de voyageurs étrangers.
Cet état de fait durera plusieurs décénnies jusqu'à l'arrivée au pouvoir (en 2013) d'un président résolument plus modéré, Hassan Rohani décidé par ailleurs à trouver un accord avec les occidentaux sur le problème nucléaire.
L'Iran redevient alors "fréquentable" aux yeux des occidentaux et prinicpalement des français, qui voient en cette réouverture, une formidable opportunité de visiter les richesses d'une contrée millénaire !
Des milliers de touristes profitent de l'acalmie diplomatique pour visiter le pays et découvrir une population bien loin des clichés dont elle a été affublée toutes ces années.
Tout va désormais pour le meiux dans le meilleur des mondes...
Toutefois, cet équilibre fragile pourrait être remis en cause par les Etats-Unis eux-mêmes et la position de leur président Donald Trump, bien décidé à faire de l'Iran son ennemi principal !

Quel nouveau destin pour ce pays incroyable ?
A Point-Voyages, nous avons eu la chance d'envoyer en Iran, des centaines de voyageurs désireux de découvrir les richesses du pays et rencontrer les iraniens.
Nous espérons - pour ces derniers en général et pour nos partenaires locaux en particulier - que cet état "de grâce touristique" perdurera le plus longtemps possible... Car l'Iran a tant à révéler... et les iraniens tant à nous transmettre !


QUE VOIR PENDANT VOTRE VOYAGE EN IRAN :


Les villes éternelles :


Téhéran
Située au Nord du pays, au pied des monts Elbrouz, la capitale iranienne est le point d'entrée de la plupart de nos circuits.Principale témoin de l'histoire perse, Téhéran est aujourd'hui la ville la plus contemporaine, résolument tournée vers l'Iran moderne.
On y visite les sites principaux comme monter dans la Tour Milad (Borj-e Milad) ; passer sous la Tour Azadi (Borj-e Āzādi ou tour de la liberté) ; visiter les Palais du Golestan (ou palais du jardin des fleurs) ; Sa’dabad (résidence du dernier Shah d'Iran) ; se balader dans le parc Baq ferdos ; Visiter les musées, mosquées et le mausolée de Khomeini ; découvrir le musée des joyaux de la couronne impériale de Perse ; grimper sur le Mont Elbourz... ou manger dans un restaurant traditionnel.

Chiraz
Avec Téhéran et Ispahan, Chiraz est aujourd'hui l'une des trois capitales culturelles et artistiques de l'Iran. Elle est avant tout une ville qu'on visite pour ses beautés historiques et architecturales ; notamment les mausolées de Hafez, Shah Cheragh (XIVe siècle) et de l'émir Ali (reconstruit au XIXe siècle) ; les tombes de Saadi, Khaju e Kermani, de Shah Shoja', de Baba Kuhi et de Karim Khan Zand.Les édifices religieux et notamment les mosquées Atigh Jame'(IXe siècle), Nasir-ol-Molk (XIXe siècle), Vakil, sont également des étapes intéressantes pour la visite.
Quant aux jardins (Zinat-ol-Molook, Afifabad, Eram et Delgosha), hammams (Vakil), bazars et musées (du Pārs, des armes...) ; ils viennent compléter le panorama des joyaux culturels !

Ispahan
Le fait que la place Naghsh-e Jahan soit inscrite au patrimoine mondial de l’humanité, Ispahan attire de nombreux voyageurs. Véritable cité des milles et une nuits, la ville est considérée par certains philosophes comme étant une image du Paradis !Déambuler dans Ispahan est comme un voyage intemporel... Et pour cause, les visiteurs auront l'occasion de voir la Mosquée du vendredi (Grande mosquée) ; les palais de Chehel Sotoun et Hasht Behesht ; le fameux pont Allahverdi Khan ou pont Khaju ou encore la Madreseh Mādar-e Shah !

Les sites antiques :

Persepolis
Capitale de l’empire perse achéménide, la ville est édifiée dès le XIè siècle av.J.-C. par Darius 1er. La construction se poursuit pendant plus de 200 ans, jusqu’à la conquête de l'empire et la destruction partielle de la cité par Alexandre le Grand en 331 av. J.-C..Classée sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1979, la cité antique perse abrite encore des vestiges dans un état incroyable de conservation : colonnes, corniches, portiques... sculptures de taureaux, lions et griffons font de ce site l'un des plus visités d'Iran.

Les Montagnes de l'Elbourz :
Dominant Téhéran, elles culminent à 5671 m, en son sommet : le mont Damavand ! Lieu idéal pour des randonnées, elles offrent un panorama parfait sur la Mer Caspienne au Nord, et le plateau de Qazvin-Téhéran au sud.

Le désert du Dacht-e-Lout :
Ce grand désert salé situé au sud-est de l'Iran, est l'un des endroits les plus chauds et plus arides du monde ! C'est aussi un "terrain de jeux" fabuleux pour réaliser des randonnées dans un décor géologique fantasmagorique !

L'île d'Ormuz dans le golfe Persique :
Située dans le détroit éponyme, l'île d'Ormuz dispose d'une importance stratégique pour l'Iran, conférée par sa position géographique, à l'entrée du golfe Persique. Longtemps sous influence portugaise, l'île y abrite un ancien fort. Pourtant et contrairement à de nombreux sites touristiques iraniens, ce n'est pas pour ses vestiges que nous nous rendons dans cette île à la situation singulière... mais avant-tout pour la beauté minérale de ses lieux !

DECOUVRIR L'IRAN


Niveau : A chacun son Iran !
La diversité physique de la géographie iranienne, présente l'avantage d'être intéressant pour tous les types de visiteurs.
Les plus sportifs ; pour ne pas dire "les alpinsites" (car les Montagnes de l'Elbrouz ne concerne pas ce niveau de qualification), adoreront le Mont Damavand et l'Alam Kuh desquels ils pourront faire les ascensions.
Les adeptes de la randonnée plus accessible, pourront quant à eux, fouler les montagnes du Zagros ou les pistes du désert du Dasht-e-Lut.
Enfin, pour ceux qui préfèrent une approche moins engagée (transport en véhicule), les villes de Chiraz, Ispahan, ou la cité antique de Persepolis, seront abordés dans un circuit "ouvert à tous".

Peuples, Ethnies et Langue :



Ethnies
L'Iran est une mosaïque de plus de 80 « ethnies » différentes.

Langue
Les deux origines principales de cette langue sont indo-européennes ou turques (Azéris). La majorité des Iraniens parlent une langue du groupe iranien (persan, kurde, baloutchi…) et ils comprennent le persan, la langue officielle de l'Iran, du Tadjikistan et de l'Afghanistan, parlée en Asie du Sud-Ouest (au Pakistan, dans les territoires kurdes et dans les pays voisins) et dans les communautés émigrées.Le persan est appelé farsi localement. Linguistiquement, la langue persane est beaucoup plus proche des langues parlées en Occident que son alphabet ne le laisse paraître. Le persan moderne a été fortement influencé par la langue arabe pendant son histoire, son écriture est une variante de l'alphabet arabe. Nombre de mots de base se retrouvent sous des formes voisines en français, anglais, grec, russe, hindi ou dans d'autres langues de la même famille.

Climat :
De par sa taille et son relief montagneux, l'Iran connaît une grande variété de climats. L'Iran bénéficie sur la plus grande partie de son territoire d'un climat très ensoleillé. Les différentes chaînes de montagnes et les grandes zones de hauts-plateaux sont couvertes de neige tout ou une partie de l'hiver, il peut donc faire particulièrement froid de décembre à février. La zone du Golfe persique est très chaude et très humide l'été, mais agréable en hiver. Les bords de la mer Caspienne sont pluvieux, dans une atmosphère semi-tropicale en été, assez froide en hiver.
Il en résulte que, selon la région où vous souhaitez vous rendre, la "bonne" saison ne tombe pas forcément au même moment.
Pour un voyage dans les villes millénaires de l'Iran, les périodes qui s'étendent de début avril à début juin et de mi-septembre à mi-novembre sont les plus propices.
Pour un séjour en montagne, les périodes qui s'étendent de début mai à fin septembre sont les plus favorables.
Pour un voyage dans les déserts dans les îles du Golfe, l'hiver est la seule saison envisageable (grosso modo, de novembre à mars), le reste de l'année étant torride.

Nourriture : un voyage gustatif vous attend
La cuisine iranienne est très diversifiée. Chaque région élabore ses propres plats dans des traditions culinaires bien distinctes selon les régions.
Elle n’est pas épicée, malgré que les herbes y soient beaucoup utilisées. On retrouve également dans la cuisine iranienne, beaucoup de fruits ; La plupart des plats sont issus d'une combinaison de viande (poulet, agneau) ou du poisson, mélangé avec du riz, dans lequel on retrouve beaucoup d’ail, d’oignon, de légumes, de noix et de fines herbes.

Budget et change :
La monnaie officielle est le rial (IRR) - l'origine du mot vient du français Royal (la monnaie du roi) - mais les Iraniens utilisent toujours le terme toman pour désigner la monnaie. Un toman = 10 rials
Certains chauffeurs de taxi et vendeurs utilisent le raccourci 1 pour 10000. Mais pas d'inquiétude, vous comprendrez rapidement que 5 doigts levés = 50000.
Il y a des pièces de 1,2,5, 10, 20, 50, 100, 250 rials, mais seules les deux dernières sont réellement en circulation. Il y a des billets de 100 (rare), 200 (rare), 500, 1000, 2000, 5000, 10000, 20000, 50000 et 100000 rials.
L'Iran a une économie presque exclusivement tournée vers l'argent liquide. Emportez uniquement des billets (dollars américains ou euros), en bon état si possible.
La façon la plus simple de changer de l'argent en Iran est de vous rendre chez un agent de change officiel, où l'opération sera effectuée rapidement, à la différence des banques où cela peut prendre beaucoup plus de temps. Vous en trouverez facilement dans toutes les grandes villes. On les repère à leurs écriteaux en anglais et au tableau de taux de change accroché sur la devanture.

Changer de l'argent dans la rue est illégal et inutile tant que les magasins de change offrent le même taux.

Votre carte de crédit sera inutile en Iran (bien que l'Iran possède un réseau de distributeurs automatiques réservé aux  cartes bancaires locales). La seule exception : certains marchands de tapis possèdent un compte étranger, mais vous paierez 10% de charges sur le montant total.

Emportez suffisamment d'argent liquide. Le dollar américain est la devise la plus pratique sur place. Vous pourrez l'échanger au taux officiel des banques, dans les guichets de rue (légaux et plus avantageux) et au marché noir. De plus en plus d'hôtels de catégorie moyenne acceptent la carte Visa.

Décalage Horaire :
L'Iran est à cheval sur deux fuseaux horaires.
En général, on observe 2h30 de décalage avec la France en hiver et  1h30 en été.
Ce décalage est variable en fonction de certains mois.

Les hébergements :
La plupart de nos circuits alterne entre les nuits à l’hôtel, en maison traditionnelle, chez l’habitant, dans le train-couchettes (lors des longs transferts nocturnes) ou en camp chez les nomades.
Longtemps, l'offre hôtelière était limitée aux seuls établissement "haut de gamme" qui conférait à la destination un certain standing, certes... Mais qui obligeait à voyager avec un budget important !
Aujourd'hui, les petites structures se multiplient... et les prix se régulent. Toutefois, il est à noter que la demande est supérieure à l'offre locale. Dès lors, nous pouvons enregistrer des défections en haute saison (faute de disponibilité) ou des changements de programme (faute de place) !
C'est pourquoi, nous incitons nos voyageurs à réserver longtemps à l'avance lorsque ceux-ci souhaitent se rendre en Iran en haute saison !

Électricité :
Le voltage et la fréquence en Iran sont les mêmes qu'en France (230 V, 50 Hz). Vous pouvez donc utiliser tous vos appareils.

Couverture GSM :
La couverture GSM est relativement bonne. L'indicatif téléphonique est le 00.98.

Internet :
Internet est largement disponible en Iran, du moins, dans les grandes villes, où on trouve facilement des cybercafés. De plus en plus d'hôtels sont équipés de wi-fi, mais parfois payant, ou d'ordinateur en libre accès. Dans les villages, par contre, vous n'aurez pas toujours accès au réseau.
Pour une connexion payante, Il faut compter environ 10'000 rials de l'heure (0.50€).

Portage :
Vos bagages sont transportés par les véhicules durant les treks et randonnées. Les valises ou bagages avec armatures sont dans ce cas à proscrire. Ainsi, pour ce type de voyage, privilégiez un sac souple de 60 à 70 litres environ.
Pour les "circuits découvertes", vos bagages sont également portés par les véhicules... Par contre, il n'y a pas de contraintes quant à leurs formes ; sous-entendu, vous pouvez utiliser des valises, du moment que celles-ci respectent le poids autorisé par les compagnies aériennes.

false
    Accéder au comparateur
    • Annuler la sélection ?
    • Vous ne pouvez pas sélectionner plus d'élements
    https://www.point-voyages.com/fr/compare/
    Inscription à la newsletter
    La lettre d'info vous sera envoyée plusieurs fois par mois.
    Découvrez de nouveaux voyages, de nouvelles thématiques,
    et soyez alerté de nos bons plans !
    Rejoignez la communauté Point-Voyages
    false
    Nous contacter