1 avis
Arménie - Père Mikael - Monastère de Tatev © Kévin Girard
Arménie - Monastère de Khor Virap © Shutterstock
Arménie - Monastère Tatev © Kévin Girard
Arménie - Monastère de Tatev © Kévin Girard
Arménie - Monastère de Tatev © Shutterstock
Arménie - Monastère de Sevanavank © Kévin Girard
Arménie - Monastère de Sarghmosavank © Kévin Girard
Arménie - Khatchkars de Noradouz © Shutterstock
Arménie - Monastère de Geghard © Kévin Girard
Arménie - Chants traditionnels - Geghard © Kévin Girard
Arménie - Geghard © Kévin Girard
Arménie - Monastère de Geghard© Shutterstock
Minibus
1 marcheur
15 jours | A partir de 1595€

Arménie - Mieux comprendre l'Arménie

Avoir l'ambition de Mieux comprendre l'Arménie est un peu présomptueux... Et pourtant !
Ce voyage n’emprunte pas les routes touristiques classiques, même si la visite de certains monuments reste incontournable. Il aborde l’Arménie telle qu’elle le fut dans l’antiquité, au Moyen Âge, sous l’ère soviétique et aujourd’hui.

Les grandes thématiques abordées :  la religion évidemment… Incontournable pour un pays qui fut le premier à déclarer le christianisme comme religion d’Etat ; L’histoire également… De l’Âge de pierre à nos jours ; Les minorités… omniprésentes et vivant en harmonie avec leur environnement et les autres communautés ; La géopolitique… et les conflits avec la Turquie (dont le génocide évidemment) ou l’Azerbaïdjan ; La culture arménienne sous toutes ses formes… Littérature, musique, gastronomie, art… Mais également l'influence encore très visible de l’Union Soviétique !Une véritable immersion au sein d'un petit pays caucasien attachant, riche de ses habitants et de son patrimoine incroyable… à la fin de laquelle… peut-être pourrons-nous dire que l’on arrive à mieux à cerner l’Arménie !

Plus d'informations
Réserver votre voyage
Comparer
https://files.point-voyages.com/pictures/armenie-pere-mikael-monastere-de-tatev-kevin-girard_0000016802y635dlwlcf_xs.jpg
Mieux comprendre l'Arménie
Comparer
https://files.point-voyages.com/pictures/armenie-pere-mikael-monastere-de-tatev-kevin-girard_0000016802y635dlwlcf_m.jpg
Arménie

Ajouter à ma liste d'envies

Abonnez-vous
à la lettre d'info

Points Forts & Environnement

Les points-forts
- L’itinéraire à travers les vallées isolées de l'Arménie et du Haut Karabagh ;
- Visites des sites classés au patrimoine mondial de l'UNESCO (Garni, Guéghard, Noravank, Tatev, Etchmiadzine, Zvartnots) ;
- Les focus culturels, historiques, religieux et géopolitiques sur le pays ;
- Les nombreuses rencontres qui jalonnent le voyage ; avec les minorités et le peuple arménien ;
- Les nuitées et les repas chez l’habitants.

Environnement

Itinéraire

J1 : Paris / Erevan. J2 : Erevan / L'histoire du génocide. J3 : Erevan / De l'histoire antique à l’histoire soviétique puis moderne. J4 : Erevan – Etchmiadzine - Zvartnots - Complexe du parc-mémorial de Sardarapat – Erevan / La vie et la religion arménienne. J5 : Erevan - Khor Virap - Mont Ararat - Vedi - Noravank - Sisian / Conflit entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan (du 5ème au 8ème jour). J6 : Sisian - Tatev - Shinuhayr - Kapan. J7 : Kapan - Shikahogh - Tsav - HAUT-KARABAGH - Sushi ou Stepanakert. J8 : Stepanakert ou Shushi - Gandzasar - Dadivank - ARMÉNIE – Vardenis. J9 : Vardenis - Kalavan - Nor Getik - village des Molokans / Minorités nationales et ère soviétique. J10 : Fioletovo - Sanahin - Musée de Mikoyan - Stepanavan. J11 : Stepanavan – Gyumri / Tremblement de terre de 1988 et l’aide française à la ville. J12 : Gyurmi - Ani Pemza – Monastère de Ereruyk - Armavir - Erevan. J13 : Erevan - Monastère de Saghmosavank – Forteresse d’Amberd - Minorité de Yézidis - Byurakan - Erevan - Communauté juive. J14 : Erevan - Garni - Geghard - Erevan - Matenadaran – Musée de Parajanov / La culture arménienne (littérature, sculpture, musique, peinture et Gastronomie). J15 : Erevan / Paris.

Jour par jour

Jour 1 : Paris / Erevan
Vol Paris/Erevan. Arrivée en fin de soirée (ou dans la nuit en fonction des horaires de vol). Accueil par notre équipe arménienne. Transfert et installation à l’hôtel.

Jour 2 : Erevan / L'histoire du génocide
Petit déjeuner à l’hôtel, puis nous commençons notre journée par la visite du musée d’Histoire d’Etat qui introduit parfaitement l'histoire de l'Arménie ; des hauts-plateaux ; du peuple... sur l’histoire arménienne en général, à partir des témoignages les plus anciens jusqu'à nos jours. Balade dans la ville et visite du mémorial de Tsitsernakaberd et de son musée construit en 1965 après les grandes manifestations menées à l'occasion du 50ème anniversaire du Génocide arménien (considérées comme un évènement fondateur du mouvement en faveur d'une reconnaissance politique du Génocide arménien réalisé par les turcs Ottoman en 1915). Visite de la ville à pied puis soirée et dîner libres. Nuit à l'hôtel.

Jour 3 : Erevan / De l'histoire antique à l’histoire soviétique puis moderne
Petit déjeuner à l’hôtel, puis route vers la forteresse d’Erebouni située dans le centre historique d’Erevan. Les premiers témoignages d'Erevan remontent à l'âge de la pierre et du bronze ; ils y sont préservés dans la forteresse d'Erebouni et son musée éponyme. Ce n’est qu’en 1950, pendant les travaux d'exploration de la colline d’Arin Berd qu’on a trouvé une inscription cunéiforme au sujet de des premières constructions du roi Arguichti I, fondées en 782 av. J.C (29 ans avant la cité de Rome). Retour au centre-ville et visite du musée d’Histoire d’Erevan où sont exposés tous les vestiges de l’antiquité jusqu’à l’époque d’influence russe.
Nous poursuivons notre voyage dans le temps, à travers tous les témoignages architecturaux d'Erevan précédant l'époque du Tsar russe en visitant la Mosquée bleue du XVIIIe siècle, la seule qui ait été préservée de l’époque perse et ottomane. Continuation de la visite à travers les rues Krepostnaya Doroga qui mène à la forteresse d'Erevan, à l'ancienne rue Astafyan et à la rue Abovyan d'aujourd'hui avec sa vingtaine de bâtiments.
Nous avançons dans l’histoire arménienne, en nous plongeant dans l’époque soviétique. Les vieux taxis russes nous serviront de transport ; et pour commencer notre voyage soviétique à Erevan, nous nous rendons dans le plus vieil arrondissement d’Erevan : Kond, réputé pour ses célèbres bâtiments d’influence stalinienne et khrouchevienne ; l’avenue de Baghramian, les différents complexes sportifs, le Parc de la Victoire et le célèbre monument de la Cascade. Nos taxis nous abandonnent et nous visitons le musée d’art moderne de Cafesjian ; et si le temps le permet… le musée de Charles Aznavour situé à proximité.
Cette grande balade temporelle se termine vers la place de la Liberté où se trouve le théâtre de l'Opéra, puis la place de la République à laquelle nous accédons à travers le quartier moderne de l'Avenue du Nord.
Soirée libre. Nuit à l'hôtel.

Jour 4 : Erevan – Etchmiadzine - Zvartnots - Complexe du parc-mémorial de Sardarapat – Erevan / La vie et la religion arménienne
Petit-déjeuner à l'hôtel. Départ pour le centre religieux de l'Arménie : Etchmiadzine. Visite de l'une des premières églises Chrétiennes du monde (301-303 ap. J.-C.) qui a gardé son aspect originel et dont la silhouette majestueuse de couleur ocre se dresse sur l'emplacement du mausolée de la Sainte martyre Hripsimée. Continuation vers la cathédrale de Zvartnots (ruines) pour découvrir les vestiges archéologiques classés au patrimoine mondial de l'UNESCO. L'ensemble architectural du 7ème siècle comprenait une Cathédrale et un palais qui s'effondrèrent tous deux lors d'un séisme au 10ème siècle. Continuation vers le complexe commémoratif de la bataille de Sardarapat et du musée national d'ethnographie arménienne. Sardarapat se trouve à la frontière entre l'Arménie et la Turquie ; il fut un champ de bataille célèbre où les turcs ont été battus par l'armée arménienne à la fin de la Première Guerre mondiale, rendant son indépendance à l’Arménie, après 7 siècles de domination étrangère. Les scènes de bataille sont représentées sur le mur de la Victoire, avec une femme et un enfant, en tant que symbole de renaissance. Les aigles symbolisent l'esprit des hommes courageux qui luttent contre l'ennemi.
La courte indépendance retrouvée laisse pourtant la place à l’Arménie soviétique dès la fin 1920.
Ce musée ethnographique est également un très bon témoin du mode de vie traditionnel des arméniens : à travers leur architecture, leurs vêtements, leurs objets du quotidien…
Retour à Erevan pour la visite d’une maison arménienne, qui nous donnera un aperçu des habitudes de la vie soviétique et de la vie moderne. Dîner chez l’habitant. Nuit à l’hôtel.

Jour 5 : Erevan - Khor Virap - Mont Ararat - Vedi - Noravank - Sisian / Conflit entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan (du 5ème au 8ème jour)
Petit-déjeuner à l'hôtel. Nous prenons la route vers la partie Sud de l’Arménie. Le premier arrêt est prévu au monastère de Khor Virap (4 au 17ème siècle) qui offre la plus grande proximité mais aussi la meilleure vue sur le Mont Ararat (à la frontière turque). C’est un sanctuaire très important pour les arméniens, car c’est ici que le premier Catholicos (Chef suprême de l’Église arménienne) a été emprisonné avant la proclamation du Christianisme comme religion d'État en 301 après JC. Arrêt à Vedi pour la dégustation de vin ; puis continuation vers la province de Vayots Dzor, qui relie le nord au sud de l'Arménie. En réalité, les régions du sud sont historiquement liées aux conflits avec la Turquie, l'Iran et au plus tard avec l'Azerbaïdjan. Le guide approfondira donc ces sujets géopolitiques sur l'itinéraire menant au monastère de Noravank. Ce monastère médiéval est l'une des plus belles perles de l'architecture médiévale arménienne située dans le canyon pittoresque de la rivière de Gnishik. Arrivée à Sisian et installation à l’hôtel.
Dîner et nuit à l’hôtel construit à l'époque soviétique et rénové en conservant son style « démodé ».

Jour 6 : Sisian - Tatev - Shinuhayr - Kapan
Petit-déjeuner à l'hôtel. Route pour le monastère de Tatev (datant du 10e au 15e siècle) en prenant le plus long téléphérique du monde qui survole le canyon spectaculaire de la rivière Vortan. Arrêt au village de Shinuhayr pour le déjeuner et pour visiter la coopérative artisanale de fabrique de « Tapis en laine ». L'autonomisation économique des femmes est cruciale pour éradiquer la pauvreté et réaliser les objectifs étatiques de développement durable. Le Syunik est l'une des régions les plus enclavées du pays, avec une population de 150 000 habitants et un chômage élevé. Les deux tiers des chômeurs inscrits sont des femmes.
Il faut savoir que dans de nombreux ménages, l’homme de la famille s’est rendu à l’étranger à la recherche du travail, laissant le soin aux femmes d'éduquer les enfants seules. L’atelier artisanal de « Tapis en laine » à Shinuhayr a été créé en 2014. Il s'agit de l'un des nombreux ateliers de la région, employant des femmes (ici, 120 employées) qui font le lavage de la laine, la filature puis la fabrication de tapis.
Continuation vers Kapan. Installation à l’hôtel. Nuitée sur place.

Jour 7 : Kapan - Shikahogh - Tsav - HAUT-KARABAGH - Sushi ou Stepanakert
Petit-déjeuner à l'hôtel, puis nous reprenons la route vers le village de Shikahogh, où se trouve la deuxième plus grande réserve forestière d’Arménie. Shikahogh est le seul endroit où la forêt reste intacte. Il abrite des espèces uniques considérées une richesse naturelle en Arménie. Balade en forêt propice à déjeuner sous forme de pique-nique. Continuation de la route vers le Haut-Karabagh au travers du village de Tsav. Le Haut-Karabakh est une région qui fut rattachée à la République socialiste soviétique d’Azerbaïdjan sous Staline, majoritairement peuplée d’Arméniens. À la fin des années 1980, le Haut-Karabakh, soutenu par l’Arménie, réclame son indépendance, ce qui déclenche un conflit ouvert entre Erevan et Bakou. En avril 2016, une résurgence de ce conflit d’une ampleur inédite, appelé parfois « guerre des 4 jours » a provoqué environ 200 victimes. Aucune solution politique n’a été définitivement trouvée et n’est envisagée actuellement par aucune des parties. Sur le long de la ligne de démarcation du Haut-Karabakh, les indépendantistes arméniens de l'enclave et les soldats de l’armée azerbaïdjanaise se « regardent en chiens de faïence » depuis plusieurs années. Des escarmouches ont régulièrement lieu des deux côtés et ont déjà causé la mort de nombreux civils et militaires arméniens et azéris. Arrivée à Stepanakert (ou à Sushi). Installation à l’hôtel.
Dîner libre. Nuit à l’hôtel.

Jour 8 : Stepanakert ou Shushi - Gandzasar - Dadivank - ARMÉNIE – Vardenis
Petit-déjeuner à l'hôtel. Stepanakert est une petite ville de facture typiquement soviétique entourée de montagnes boisées. Obscur chef-lieu d'une province reculée durant l'époque soviétique, elle a été promue au rang de capitale de la République de l'Artsakh, comme le rappelle le monument " Nous sommes nos montagnes " à la sortie de la ville sur la route d'Askéran, qui est devenu le symbole du Karabagh, représentant les deux visages stylisés en tuf rouge d'un couple de paysans du Karabagh (Tatik et Papik). Depuis Stepanakert, il est aisé de rayonner dans la région pour en visiter les principaux sites, y compris les monastères de Gandzassar et de Dadivank, à une quarantaine de kilomètres au nord. Durant de nombreux siècles, Gandzasar a été le centre culturel de l’Artsakh. C’est ici que se sont conservés les plus beaux monuments de l’architecture arménienne médiévale et de l’art monumental : la cathédrale et le narthex. Déjeuner dans un restaurant local au bord de la rivière.
Continuation vers le monastere de Dadivank, construit entre le XIIe et le XIIIe siècle et dont l'église date de 1214. Le monastère fut fondé par Saint Dadi, disciple de Saint Jude Thadée, apôtre qui diffusa le christianisme dans l’Est de l’Arménie durant le 1er siècle.
Nous poursuivons notre circuit vers Vardenis et empruntons la "nouvelle route" à travers des paysages magnifiques. Installation chez l’habitant à Vardenis. Les nuits chez l'habitant sont un excellent moyen de vivre la vie arménienne rurale. L'accueil réservé par nos hôtes est le reflet d'un peuple chaleureux, cultivé et particulièrement francophile. Visite d’une fromagerie et d’une distillerie d'eau de vie d’Argousier. Dîner et nuit à Vardenis chez l’habitant.

Jour 9 : Vardenis - Kalavan - Nor Getik - village des Molokans / Minorités nationales et ère soviétique
Petit déjeuner traditionnel chez nos hôtes, puis nous reprenons la route vers Kalavan, petit village de la province du Gegharkunik, qui a subi une transformation majeure, passant de l’état d’un petit village oublié à un centre touristique. Bien qu’enclavé, le village acueille annuellement entre 1500 et 2000 amateurs d’archéologie, d’aventure et d’écotourisme ! Rencontre avec Robert Ghukasyan, dont la famille a déménagé de Sumqayit (Azerbaïdjan) à Kalavan dans les années de 1980. Lorsque des affrontements arméno-azéris ont éclaté, la population azérie d'Amrkher a échangé des maisons avec des Arméniens vivant à Shamkhor. Et c’est ainsi qu’Amrkher est devenu Kalavan, peuplé exclusivement d’arméniens.
Continuation vers Nor Getik où Arpine Gyulumyan nous accueille dans sa maison d’hôte avec sa famille. Ingénieure, assistante sociale et membre du conseil communautaire, Arpine est partie étudier la technologie électrochimique à Erevan. Tandis que les autres habitants du village ont quitté leur vie traditionnelle agricole, Arpine est revenue après avoir obtenu son diplôme, à 33 ans, et elle est devenue la première femme membre du conseil de communauté élue dans son village. Son objectif principal est d’améliorer le niveau de la vie de sa communauté et de la région. Arpine à travers son récit nous fera ressentir la réalité d'un village isolé et frontalier à l'Azerbaïdjan.

Nous reprenons la route vers le village de Fialetovo (situé à 1800 m. alt) à la rencontre de la minorité Molokan. Dégustation du thé servi dans un samovar dans la communale. Les Molokans sont des minorités ethniques et religieuses qui ont été chassées de Russie au 18ème siècle à cause d’une discorde religieuse. Accusés de boire du lait les jours de jeûne, ils ont été affublés du sobriquet « Molokans » qui signifie simplement « boire du lait » en russe. Cette communauté est assez grande en Arménie et Fioletovo en est exclusivement peuplé. Rencontre avec les Molokans pour échanger sur leur mode de vie et leurs coutûmes. Installation chez l'habitant.
Dîner libre. Nuit chez l'habitant.
.

Jour 10 : Fioletovo - Sanahin - Musée de Mikoyan - Stepanavan
Petit-déjeuner puis nous reprenons la route vers le village de Sanahin. Visite de la cathédrale de Sanahin (datant du 10ème au 13ème siècle et classée au patrimoine mondial de l’UNESCO).
Descente vers le canyon de la rivière de Debet et arrêt chez Monsieur Israelyan à la gare de Sanahin. L'histoire remonte à l'époque russe du Tsar lorsque de nombreux mineurs grecs pontiques ont été réinstallés dans la région au cours du XVIIIe siècle pour commencer à exploiter le cuivre. Un peu plus tard près du quart du cuivre russe entier était extrait à Alaverdi. À la fin du XIXe siècle, la concession d'exploitation de la mine a été vendue à une entreprise française. Avec la création du chemin de fer Tbilissi-Alexandropol en 1899, une nouvelle fonderie de cuivre a été ouverte dans la région située entre Sanahin et Akori afin de jeter les bases d'une nouvelle colonie qui deviendra la résidence du personnel de la fonderie. La colonie nouvellement formée s'appelait Manés du nom de l’ingénieur français qui dirigeait le projet. Monsieur Israelyan, ancien employé de cette mine gigantesque d'Alaverdi, parlera de son expérience professionnelle et décrira l'effondrement qu'ils ont vécu lors de la fermeture de la mine en raison de la crise économique des années 90 et de la dissolution de l'Union soviétique. Il parlera de la pollution de l'air qui a provoqué la mort et les nombreuses maladies, ainsi que de son travail actuel en tant que mineur, qu'il a recommencé dans les années 2000.
Si les conditions météorologiques le permettent, possibilité de randonner jusqu'aux ruines du monastère de Kobayr du XIIIe siècle situé au bord d'une gorge profonde. Même en ruine, le monastère présente de très belles fresques et sa situation offre une vue imprenable sur la région.
Continuation du périple vers le musée de Mikoyan. Mikoyan ou MIG/Mig est un constructeur d'avions militaires soviétiques russes. L'entreprise, appelée aujourd'hui Russian Aircraft Corporation (RAC) était à l'origine un bureau d'études fondé par Artem Mikoyan et Mikhaïl Gourevitch. Artem Mikoyan est né à Sanahin. Son musée parle non seulement de lui et de MIG, mais expose également de nombreux objets de la vie quotidienne arménienne, grâce à ce dernier qui voyageait beaucoup dans le monde et qui rapportait avec lui de nouveaux produits et de nouvelles idées.
Après la visite, nous reprenons la route vers Stepanyan. Installation à l’hôtel.
Dîner libre. Nuit à l’hôtel.

Jour 11 : Stepanavan – Gyumri / Tremblement de terre de 1988 et l’aide française à la ville
Après le petit-déjeuner à l'hôtel, nous nous dirigeons vers la capitale culturelle de l'Arménie : Gyumri. Gyumri a une histoire très riche, en particulier à l’époque du Tsar russe où elle était le centre de l’Arménie. Gyumri reliait le plus grand chemin de fer transcaucasien avec la Turquie et était un centre politique et économique important. C‘est aussi la ville de la musique, de l'humour, de la science, une ville avec un passé et un présent théâtral riche, une ville d'écrivains, d'artistes, de chanteurs et de sportifs. Cette liste semble un peu longue pour un lieu qui a été détruit lors du tremblement de terre de 1988, mais la ville a su se relever tel un phénix de ses cendres ; Et grâce à la volonté de ses habitants, Gyumri a gardé son caractère unique dans une ambiance surannée du 19ème siècle.
La France – le chanteur Charles Aznavour en tête - a été l’un des premiers pays à aider l’Arménie à se relever de cet épisode tragique.
Dîner dans le restaurant Fish Farm. Nuit à l’hôtel.

Jour 12 : Gyurmi - Ani Pemza – Monastère de Ereruyk - Armavir - Erevan
Petit-déjeuner à l'hôtel, puis route vers le village d'Ani Pemza. Situé à la frontière arméno-turque, la ruines de la ville médiévale arménienne Ani se situe du côté turc. Nous tenterons – pour les visiter – d’obtenir une permission spéciale. Conçu probablement par l'architecte arménien Alexander Tamanyan, Ani comprend une dizaine d'immeubles d'habitation, une école et d'autres bâtiments publics. Depuis 1994, avec la fermeture de la mine, le village a été progressivement abandonné et l'état des maisons se détériore doucement… Pourtant au Moyen Âge, la capitale arménienne Ani était étroitement liée avec le monastère de Ererouyk, situé à quelques kilomètres seulement.
Ererouyk était autrefois l'un des plus grands et importants centres de culte de la région. Aujourd’hui ne sont conservées que les ruines de Ereruyk.
Retour à Erevan via la ville d’Armavir. Installation à l’hôtel.
Dîner libre. Nuit à l’hôtel.

Jour 13 : Erevan - Monastère de Saghmosavank – Forteresse d’Amberd - Minorité de Yézidis - Byurakan - Erevan - Communauté juive
Petit-déjeuner à l'hôtel, puis nous prenons la route vers le monastère de Saghmosavank, situé sur un promontoire duquel nous pouvons observer les magnifiques gorges de la rivière de Qassakh. Continuation vers la forteresse d'Amberd (datant du 9ème au 11ème siècle) située sur les pentes du Mont d’Aragats (2200 m. alt). Rencontre avec la minorité Yézidis. Les Yézidis sont une population kurde appartenant à une secte religieuse dissidente du zoroastrisme au troisième siècle après JC, qui se réclame de l’enseignement du calife Yazid, un martyr du chhisme mort en 680 et d’un sage musulman, cheikh Ali.
La figure divine majeure des Yézidis est Malak Ta’us, adoré sous la forme d’un paon. Il gouverne l’univers avec six anges. Tous ces anges sont soumis à un dieu suprême, créateur de l’univers mais n’intervenant plus dans sa création. Les Yézidis rejettent l’existence d’un diable et d’un enfer.
Nous reprenons la route vers la ville de Byurakan. Possibilité d’un spectacle folklorique. Puis retour à Erevan pour la visite d'une petite synagogue, Mordechai Naviest, localisée au 23 de la rue Nar-Dos dans le centre d'Erevan. Elle a été ouverte en juin 2011 grâce au soutien financier de l'homme d'affaire David Galstian.
Les Juifs, comme les Arméniens, ont vécu sous l’autorité de l’Assyrie, de Babylone, de la Perse, des Séleucides, de Rome, de Byzance et de l’islam. Selon certains historiens, deux des dynasties royales de l’ancienne Arménie, proclamèrent en leur temps, leur appartenance à la maison d’Israël. L’histoire des Juifs d’Arménie prend corps il y a quelque 2800 ans avec la déportation des Juifs d’Eretz Israël vers le Kurdistan par le roi assyrien Salmanassar III.
Dîner libre. Nuit à l’hôtel.

Jour 14 : Erevan - Garni - Geghard - Erevan - Matenadaran – Musée de Parajanov / La culture arménienne (littérature, sculpture, musique, peinture et Gastronomie)
Petit déjeuner à l'hôtel, puis route vers le monastère de Geghard (du 12ème au 13ème siècle). Visite du monastère puis continuation vers le temple païen de Garni. Déjeuner à Garni chez un artiste qui nous racontera la vie artistique en Arménie soviétique et aujourd’hui. Retour à Erevan et visite du musée des manuscrits anciens de Matenadaran, la plus grande collection de littérature arménienne avec plus de 17 000 chefs-d'œuvre. Puis visite du musée-maison Serghey Parajanov à Erevan, célèbre artiste et réalisateur arménien emprisonné par le gouvernement soviétique pour son art et ses films nationaux et surréalistes. Si le temps le permet, nous visiterons également un atelier de sculpture de Khatchkars (stèles sculptées). Possibilité d’assister à spectacle ou à un ballet dans le théâtre de l'Opéra. Possibilité également de profiter d’une soirée de Jazz dans un club érévanais.
Dîner libre. Nuit à l’hôtel.

Jour 15 : Erevan / Paris
Transfert à l’aéroport Zvartnots pour le départ vers la France. Vol Erevan / Paris.

Infos pratiques

Départ garanti : 5 personnes
Groupe limité à : 15 personnes

Tarifs :
Notre politique tarifaire est de vous faire payer le prix le plus juste, en tenant compte des variations de tarifs liées au nombre d'inscrits.
Le tarif indiqué dans le tableau ci-dessus est un tarif pour un groupe compris entre 5 et 9 personnes.
Si le groupe atteint 10 à 12 pers., une remise de 100 €/pers. vous est alors offerte.
Et si le groupe atteint 13 à 15 pers., une remise de 150 €/pers. vous est alors offerte.
En revanche si le groupe se limite à 4 pers., un supplément de 150 €/pers. vous est alors proposé, puis facturé.

Infos vols :
Vol charter ou régulier : Aéroflot, Ukraine Airlines, Austrian, Lufthansa, Air France ou une autre compagnie régulière.

Niveau :
Une alternance de transferts, visites culturelles et balades. Pas de difficultés techniques.

Hébergement :
- 10 ou 11 nuits en hôtel ;
- 1 nuit en chambre d'hôte ;
- 2 nuits chez l'habitant.
- 1 nuit dans l’avion (selon horaires de vol et le choix de la compagnie).
Chez l'habitant, même si les chambres sont simples, la literie est propre, vous n'aurez pas besoin de vous munir de votre sac de couchage.

Encadrement :
Par un guide culturel arménien francophone durant toute la durée du circuit depuis votre arrivée à Erevan jusqu'à votre départ. Il a en charge la réussite de votre voyage donc n'hésitez pas à lui poser des questions et surtout, à suivre ses conseils.

Passeport :
Validité de 3 mois après votre retour pour les ressortissants français.

Visa :
Pas de visa requis pour les ressortissants des pays de l'Union Européenne, ni pour les Suisses  pour un séjour inférieur à 180 jours sur une période d’un an.

Vaccin :
Il n’y a pas de vaccin obligatoire en Arménie.


Ce circuit comprend :
- Le transport aérien (vols internationaux)
- Les transports terrestres
- Les transferts aéroport
- Les petits déjeuners
- Les hébergements
- Les droits d'entrée dans les sites et parcs mentionnés dans le programme
- L'équipe d'encadrement
- Guide accompagnateur francophone
- Activités mentionnées au programme (exceptées celles en option)
- Le déjeuner du J7 sous forme de pique-nique
- les dîners des J4, J5, J8 et J11

Ne comprend pas :
- L'assurance "Multirisque +" au tarif de 3,5% du forfait HT
- L'assurance "Annulation +" au tarif de 2,5% du forfait HT
- Les dépenses personnelles
- Les boissons (eau minérale, sodas, bière…)
- La chambre single
- Les pourboires (facultatif et à votre convenance)
- Tous les déjeuners et dîners (sauf ceux mentionnés dans "ce circuit comprend")
- Le visa pour rentrer au Haut Karabagh (compter 7 €/pers)
- Les frais du téléphérique à Tatev (compter 18 €/pers)
- Le spectacle à Byurakan (compter 5 à 12 €/pers en fonction du nombre dans le groupe)
- Le supplément chambre individuel (compter 280 €/pers.)

Les avis des voyageurs

HALLIER Daniel et Annie
24.06.2019
Nous avons beaucoup apprécié ce voyage.
L’Arménie est un pays qui a une longue et difficile histoire qui nous a été évoquée souvent avec émotion, toujours avec compétence et joie de le faire.
Les paysages sont magnifiques et les rencontres avec les Arméniens ont été très enrichissantes.
Ce circuit de deux semaines est riche, équilibré, varié, bien pensé et organisé.
Nous avons particulièrement apprécié les contacts répétés avec les Arméniens principalement lors des repas organisés chez l’habitant.
Cerise sur le gâteau : la cuisine arménienne est délicieuse, avec beaucoup de produits cultivés et préparés par nos hôtes.

Notre guide, Anna maitrise très bien le français, connait bien son pays et a eu cœur de nous en montrer les richesses.
Très attentionnée, elle a eu le souci constant de notre bien-être.
De plus, pianiste confirmée, elle a souvent réjouit nos soirée à l’étape.

Axe de progrès : Interrogés, nous avons suggéré moins de temps à Kaplan et plus à Gumri ainsi que possibilité d’assister à un concert de musique Arménienne sacrée ou profane.

Bref…Superbe voyage et souvenirs…on a vraiment envie d’y retourner !!!

Mais…Pas avec Aéroflot : Le vol via Moscou était pénible, inutilement long et Aéroflot s’est révélée nulle dans la gestion des bagages.
(Manquants à l’arrivée pour 2 des 7 participants, récupérés 4 et 8 jours après !!).
-? Une étoile devrait donc manquer mais…le circuit était tellement bien…

Dates & prix

Aucune date pour le moment

Je souhaite être alerté(e) lorsque les nouvelles dates et prix seront disponibles

[KEY_MAP] - Arménie - Mieux comprendre l'Arménie
Voyager pour :
Comprendre
Rencontrer
Découvrir
  • Histoire
  • Culture & Religion
  • Géo-Politique
  • Population & Ethnies
  • Rites & Coutumes
  • Solidarité
  • Grands Espaces
  • Environnements naturels
Réserver votre voyage

Notre sélection : Arménie

Trek caucasien
Arménie
9 jours | A partir de 1195€
Trekking
Minibus
Panorama d'Arménie et du Haut Karabagh
Arménie
12 jours | A partir de 1445€
Minibus
1 marcheur
Randonnées culturelles : l'Arménie du Nord au sud
Arménie
15 jours | A partir de 1645€
Randonnée
Minibus

Nos exclusivités

Exploration Rupestre au Tibesti
TCHAD
25 jours | A partir de 4395€
4x4
1 marcheur
Expédition scientifique - Lacs et cratères du Borkou
TCHAD
21 jours | A partir de 4395€
4x4
1 marcheur
Trek dans le Massif de l'Emi Koussi
TCHAD
18 jours | A partir de 3995€
Trekking
Ascension
Portage chameau
Arménie - Mieux comprendre l'Arménie

Je souhaite être alerté(e) lorsque les nouvelles dates et prix seront disponibles

Civilité
Nom
Prénom
Email

false
    Accéder au comparateur
    • Annuler la sélection ?
    • Vous ne pouvez pas sélectionner plus d'élements
    https://www.point-voyages.com/fr/compare/
    Inscription à la newsletter
    La lettre d'info vous sera envoyée plusieurs fois par mois.
    Découvrez de nouveaux voyages, de nouvelles thématiques,
    et soyez alerté de nos bons plans !
    Rejoignez la communauté Point-Voyages
    false
    Nous contacter