Tous nos voyages pour Cuba

Destination Caraïbes


Laissez-vous guider sur cette île à travers ses montagnes peu connues, mais pourtant sublimes
Être bercé par les mots d’Hemingway, plonger avec délectation dans des eaux turquoise, arpenter des rues aux immeubles colorés et décrépis, emprunter un taxi tout droit sorti des années 50 pour longer le bord de mer, sentir presque l’odeur d’un cigare mêlée à celle des embruns marins et battre le pied au rythme entrainant de la salsa… si tout ça vous inspire, pas de doute, c’est une envie de Cuba que vous sentez monter en vous ! 
Ce pays tout entier est magnétique, il s’empare de vous, vous enveloppe d’une douce bienveillance et d’un trompeur farniente. Car sous le calme apparent une vibration permanente et frénétique anime la vie des Cubains. N’adoptez donc pas trop longtemps la nonchalance du rythme caribéen, vous risqueriez de passer à côté des 1001 trésors dont l’île peut s’enorgueillir.
Tropicale et exubérante avec un rythme cardiaque calqué sur la salsa, l’île de Cuba est accueillante et vous offre un lieu idéal pour des vacances enrichissantes et dynamiques. Vous croiserez au détour des rues des joueurs invétérés de dominos, des cours de danse, les chants d’une chorale scolaire, des casa particular… le tout baigné par la rumeur permanente de la rue et des Cubains qui vivent essentiellement dehors.

Pour un voyage entre histoire, culture et nature : Cuba est la destination idéale
Impossible de passer du temps à Cuba et de ne pas croiser un portrait du Che ou de Castro. La vie des Cubains s’est ouverte à des flux de touristes créant un gros contraste entre les aspirations politiques communistes et la manne financière qu’insuffle leur arrivée. C’est donc un équilibre fragile que le pays tend à trouver au milieu d’une nouvelle euphorie économique.
Vous pourrez à l’écart des villes parcourir des sentiers qui vous entraineront dans une nature opulente. Cheminant de plaines agricoles en éperons montagneux, notre guide vous accompagnera dans la campagne cubaine à travers les champs de tabac et les plantations de canne à sucre. Le climat tropical offre des conditions de vie optimales pour une faune et une flore uniques au monde. Au sein de cet écosystème vivent deux espèces animales endémiques qui sont extrêmement rares. Il s’agit d’une grenouille de moins d’un centimètre et d’un colibri, le colibri d’Elena, le plus petit oiseau du monde, il mesure maximum 6 cm et pèse à l’âge adulte moins de deux grammes ! Vous découvrirez une nature cubaine dense, fragile et parfois discrète qui mérite au fil de vos journées quelques temps d’observation.
Côtés milieux naturels vous pourrez traverser des mangroves, des montagnes, des forêts tropicales, des plaines agricoles et des forêts maritimes qui offrent une diversité environnementale importante et tout cela en un espace aussi restreint que l’île de Cuba.

Voyage à Cuba, ce qu’il ne faut pas rater !


Les villes à visiter à Cuba :

La Havane
La capitale de Cuba est une ville éclectique et passionnante. En effet, vous pourrez arpenter des rues centenaires et parfois cahoteuses grâce auxquelles vous pourrez vous rendre depuis le Malecòn à la calle del Obispo dans la vieille Havane. De nombreuses églises fraiches vous accueillent dans un style colonial, les rues seront le meilleur point de vue pour découvrir la ville, mais n’hésitez pas à lever les yeux et à profiter de ces balcons joliment décorés. Vous pourrez également à la Havane approcher Le Capitole, réplique exacte de celui de Washington. Ce bâtiment accueille aujourd’hui l’académie des sciences.

Viñales
A deux heures de route de Cuba, au sud-ouest de la capitale, la ville de Viñales vous accueille sur ses terres ocres avec des maisons au toit de tôle qui contrastent avec le vert des champs de tabac et des bananiers. Grenier et potager de l’île la région de Viñales offre un sujet idéal pour les passionnés de photographie. En effet, les maisons de bois colorés des rues principales sont des sujets particulièrement photogéniques. Montagnes, collines et rochers offrent un cadre de randonnée idéal.

Trinidad
Les rues pavées et les murs aux couleurs vives sont la signature de la ville de Trinidad située à 328 km de la Havane, au sud-est. Pour se rendre à Trinidad, le passage dans la vallée des sucreries est quasi obligatoire. Classée au patrimoine de l’humanité, cette vallée est le creuset de la culture de la canne à sucre. La ville de Trinidad est à quelques kilomètres seulement de la mer, la playa d’Ancon est la plus proche et la plus spectaculaire des plages. La Plaza Mayor et l’église marquent le cœur de la ville de Trinidad. Monter sur une terrasse vous permettra de contempler la ville et d’assister à un coucher de soleil inoubliable sur la mer des Caraïbes.

Cienfuegos
Cette perle du sud comme se plaisent à l’appeler les Cubains est une ville portuaire. Elle jouit d’un climat et d’un emplacement idéal qui donne sur la baie de Cienfuegos. La baie est reliée à la mer des Caraïbes par un étroit canal naturel. De plus trois rivières se jettent dans la baie alimentant cette dernière et générant des eaux saumâtres idéales pour l’alimentation de nombreux oiseaux. On insistera sur le Jardin botanique Soledad à 14 km du centre-ville. Il couvre 97 hectares et regroupe 2000 espèces de plantes tropicales exotiques, dont 400 orchidées, 230 palmiers, 65 ficus et près de 30 bambous. Débuté en 1901, il fait désormais référence dans le domaine.

A voir et à faire à Cuba :

Isla de la Juventud et ses peintures rupestres
L’île de la jeunesse est située dans la mer des Caraïbes avec un chapelet d’autres îlots beaucoup plus petits. Si l’on sait très peu de choses des civilisations qui ont peuplé ces îles avant l’arrivée de Christophe Colon, on a retrouvé toutefois sur l’île de la jeunesse quelques 235 peintures rupestres dans des cavernes attenantes à la plage de Punta del Este.

Cienaga de Zapata
Non loin de la ville de Cienfuegos, le marais de Zapata est un site naturel qui abrite désormais de multiples oiseaux sédentaires et migrateurs. Plus grande zone humide des Caraïbes elle offre la possibilité d’observer des pélicans, des flamands roses, des grandes aigrettes… Historiquement ce site est connu pour avoir vu se dérouler sur son sol le débarquement américain dit de la « baie des cochons ».

Jardin botanique de Soroa
Orchidée et autres plantes endémiques se concentrent dans ce jardin botanique. Vous pourrez engranger appellations et superbes photos. Une visite d’une heure pour recenser les plants les plus typiques de l'île.

Découvrir Cuba


Cuba est une destination sans nulle autre pareille. Si vous cherchez une destination chaleureuse et bienveillante, vous êtes au bon endroit ! Vous découvrirez avec notre guide des espaces assez peu parcourus par les touristes. Vous arpenterez des sentiers de vous guidant à travers des zones que d’ordinaire seuls les Cubains exploitent. Vous serez en bonne position pour échanger de façon privilégiée avec les habitants. Choisir de partir à Cuba avec Point Voyage vous permettra de côtoyer la vie authentique des Cubains d’aujourd’hui.

Peuples, ethnies et langues :
Cuba compte plus de 11 millions d'habitants. Parmi eux, plus de deux millions résident à la Havane. De nombreux Cubains, près d’un million, ont choisi une vie d’exil et vivent principalement aux Etats-Unis. A l’origine, la plupart des Cubains sont des descendants de colons espagnols. La colonisation espagnole a débuté en 1492, lors du premier voyage de Christophe Colomb et prit fin en 1902. Producteur de canne à sucre, Cuba prit part à l’esclavage et accueillit des populations d’Afrique. Les descendants de ces esclaves vivent encore à Cuba. Le métissage de la population est remarquable et il est le témoin vivant de cette histoire multi centenaire. Les populations indigènes qui étaient présentes sur l’île à sa découverte n’ont plus de groupe ethnique à part entière qu’il s’agisse des Guanajuatabeyes, des Ciboneyes ou des Taïnos.
Pour échanger avec les Cubains l’espagnol est de mise. Langue nationale elle varie néanmoins de l’espagnol parlé en Espagne dans la mesure où les dernières syllabes des mots sont souvent happées. L’accent et la diction des Cubains se rapprochent plus de l’espagnol des Canaries, de République dominicaine ou de Porto Rico.

Us et coutumes :
Les coutumes de l’île sont multiples, parmi les plus pratiquées on notera la Santeria. Cette pratique, semblable au vaudou haïtien mêle une croyance animiste, des rituels africains et quelques préceptes catholiques, vestiges d’une église puissante et bien implantée. Cette dernière, avec l’avènement du communisme a été écartée quelque peu du pouvoir, mais conserve toutefois un rôle d’influenceur important. Récemment on peut lui reconnaitre le rôle d’intermédiaire entre Raùl Castro et Barack Obama.
Parmi les traditions bien ancrées dans la vie des Cubains, il existe comme dans toute l’Amérique latine et l’Amérique du Sud la quinceanera. Cette fête donnée en l’honneur du 15e anniversaire d’une jeune fille revêt l’importance d’un rite initiatique, qu’un passage de l’enfance à l’âge adulte. Les Cubains accordent une grande importance à la célébration de cet événement. Robes de soirée, coiffeur, maquillage et séances photo sont au programme pour ces demoiselles.
Dans la vie quotidienne, les Cubains et les touristes sont amenés a faire la queue pour de nombreuses choses. Qu’il s’agisse d’un bus, d’un restaurant, d’une supérette, vous pourrez rencontrer de nombreuses files d’attente. Afin de prendre votre tour dans cette dernière, il vous faudra demander qui est le dernier en disant à haute voix « ¿ ultimo ? ». Une personne se désignera et vous saurez après qui vous placer. Vous devrez alors à votre tour vous manifester lorsque quelqu’un viendra et demandera à son tour qui est le dernier.

Budget et change :
A Cuba, deux circuits monétaires et donc deux économies coexistent :
Le peso cubano utilisé uniquement par les locaux pour leurs achats quotidiens (nourriture au marché par exemple). 
Le Peso Convertible (CUC) utilisé par les touristes et les Cubains pour l'achat du carburant, les restaurants pour touristes, hôtels. Le Peso Convertible (CUC) est indexé sur le dollar US en 2011. 
En plus du CUC, le touriste peut utiliser directement l'Euro sur certains pôles touristiques. 
La Havane n'utilisera donc que le CUC pour le moment. La parité CUC / Euro (la même que USD/Euros) est fixée chaque mois par le Min Tur et annoncé dans les banques et la plupart des commerces. 
Pour éviter des refus ou des complications durant votre séjour, il est recommandé de partir avec des billets en petites coupures (20 euros). 
La monnaie européenne (Euro) est acceptée à Varadero, Jardines del Rey, Norte de Holguín, Cayo Largo del Sur, playa Covarrubias et playa Santa Lucía de Cuba. 
En janvier 2019, 1€ vaut environ 1,15 CUC, et 1 CUC vaut environ 0,86€.
Les cartes Visa et MasterCard sont acceptées à condition qu'elles n'aient pas été délivrées par une banque américaine. De même, les cartes américaines sont bannies notamment American Express.
Pour vous donner une idée, voici le prix de certaines boissons à Cuba : 1 cocktail = 3 CUC ; 1 bière = 2 à 3 CUC ; 1 soda = 2 à 3 CUC ; 1 eau minérale = 1,5 CUC ; 1 café =1 à 1,5 CUC.

Pourboires :
Vous nous interrogez régulièrement sur le sujet en nous demandant de vous fournir des indications sur le montant du pourboire à donner à nos équipes locales ou sur place lorsque vous consommez par exemple... Nous restons sur ce sujet très clair : le versement d’un pourboire ou d’une gratification à un ou plusieurs membres de nos partenaires locaux reste soumis à votre libre appréciation. En aucun cas, quelqu'un ne saurait invoquer une quelconque coutume ou habitude culturelle afin d’exiger quoi que ce soit de votre part. Sachez néanmoins que ces gratifications sont très appréciées des équipes locales, qui y voient un signe de remerciement pour un travail bien accompli, accordé en fonction de votre niveau de satisfaction dudit travail, mais aussi des petites attentions qu’elles ont mis à cœur de vous offrir pour que vous passiez le meilleur voyage possible.
Par ailleurs, une spécificité « cubaine » : sachez qu'à Cuba, le gouvernement a décidé de taxer sous forme d'impôt les pourboires… En réalité, les professions susceptibles généralement d'obtenir une gratification des clients sont taxées à la source d'une somme forfaitaire établie par le ministère du tourisme pour financer la santé. Ainsi, qu'ils touchent ou ne touchent pas de pourboires les guides paient un impôt relativement lourd sur des revenus aléatoires. Il nous semblait important que vous en soyez conscients.

Aussi, nous vous recommandons un montant (facultatif et ne faisant en aucun cas partie du salaire !) autour de 3 CUC par jour et par participant pour votre guide principal, et 2 CUC par jour et par participant pour votre chauffeur. Les petits services (porteurs, femmes de ménage, serveurs, etc.) peuvent également être gratifiés de quelques « pesos ». Attention, pensez à bien gérer votre budget pourboire en conséquence des guides complémentaires qui pourraient intervenir en cours de circuit et vous quitteraient avant votre départ. Une petite idée … là encore facultative … il vous est possible de faire une caisse commune avec les autres participants du groupe, qui servirait à « distribuer » les pourboires auprès de vos différents intervenants, évitant ainsi les éternels problèmes de monnaie.

Climat :
Sur toute l’île, vous bénéficierez d’un climat tropical chaud et ensoleillé et humide en forêt.
On peut distinguer une saison « sèche » et fraîche de décembre à avril, et une saison des pluies de mai à novembre. Avec des périodes de transition. Pendant l’hiver, les vents du nord peuvent provoquer des gelées sur les reliefs. Décembre et février sont les mois les plus doux (22° en moyenne à La Havane). Juillet et août sont les plus chauds (plus de 30° à La Havane et jusqu’à 36° à Santiago). L'air fortement chargé en humidité peut alors être difficile à supporter. Il y a toute l’année 3 à 4° d’écart entre le nord (La Havane) et le sud (Santiago). La période cyclonique s’étalant en octobre et novembre est à éviter autant que possible.

Décalage horaire :
Il y a 6 heures de décalage entre la France et Cuba. Quand il est 18h à Paris, il est midi à la Havane.

Electricité :
110 V. Les prises de courant sont à fiches plates, un adaptateur est donc nécessaire. Cependant, certains hôtels ont des prises en 220 V.

Couverture GSM : 
Assez bonne couverture réseau. De la France vers Cuba : composer le 00 53 + indicatif de la ville + numéro du correspondant.
De Cuba vers la France : composer le 119 33 + numéro du correspondant, sans le 0 initial.

Internet :
Des points Internet sont accessibles dans toutes les grandes villes, notamment dans les centres d'appels téléphoniques Telepuntos et les grands hôtels. La connexion (par satellite) est souvent très lente. Vous trouverez des hotspot wifi sur les grandes places des villes principales, ce qui crée un attroupement de Cubains dans ces espaces publics.

Sécurité :
Cuba est un pays assez sûr tant qu'on est vigilant. Une vaste campagne de répression a été lancée en 1999. Des policiers surveillent les marchés et les rues principales traquant les adeptes du marché noir et les jineteros (racoleurs, prostituées). Par précaution, laissez vos objets de valeur à l'hôtel, et maintenez près de vous vos papiers et appareils photo pour ne pas tenter les pickpockets. Ne sortez pas seul tard le soir sauf dans des lieux animés et bien éclairés. Afin d'adopter quelques règles de sécurité lors de vos déplacements en ville, nous vous recommandons de vous informer sur le site internet http:// www.diplomatie.fr, « Conseils aux voyageurs », choisir le pays puis la rubrique « Sécurité ».

Savoir vivre :
Photographier (ou filmer), oui, mais ... 
Cubains, plages, maisons, taxis, jardins… tout est photogénique à Cuba. Votre appareil photo sera votre allié du quotidien pour conserver des souvenirs de vos pérégrinations cubaines. Toutefois en ce qui concerne la prise photo de Cubains, soyez respectueux envers ceux que vous croisez. Demander toujours une autorisation avant de prendre un cliché. Un échange humain est primordial pour vous permettre de réaliser vos clichés dans les meilleures conditions.
Certains Cubains en costumes traditionnels déambulent en ville ou s’installent en fumant un cigare, ce sont souvent des acteurs et des actrices que vous devez rémunérer pour prendre des photos d’eux. 

FORMALITÉ ADMINISTRATIVES

Passeport :
Passeport dont la validité doit couvrir la durée du séjour pour les ressortissants français, belges ou suisses. Attention par mesure de sécurité, nous vous conseillons d'avoir un passeport ayant une validité d'au moins 6 mois après la date du retour pour ne pas pénaliser les voyageurs transitant par d'autres pays.
Les mineurs doivent voyager avec leur propre passeport. Pour tout renseignement concernant la sortie du territoire des personnes mineures, nous vous invitons à vous rapprocher de votre mairie.
Nous vous conseillons, lorsque vous voyagez, d’avoir en permanence sur vous les photocopies de vos papiers d’identité (en cas de perte ou de vol des originaux), mais également une copie dans vos bagages.
Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.

Visa :
Pas de visa pour tout citoyen français, belge ou suisse.
Tout voyageur entrant à Cuba doit obtenir une carte de tourisme, valable pour un séjour de 30 jours maximum, renouvelable une fois sur place pour 25 CUC. Carte nominative et payante, délivrée dans le cadre d'un voyage organisé ou se rapprocher du consulat de Cuba à Paris.
Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.
La carte de tourisme sera fournie par nos soins pour un montant de 30 € par personne. Merci de nous faire parvenir les photocopies des 4 premières pages de votre passeport. Elle ne peut en aucun cas être délivrée à Cuba, ni par la compagnie aérienne. 
A l'arrivée, à Cuba, les formalités peuvent prendre du temps. Compter au minimum 1 h (et parfois plus) avant de pouvoir passer la douane et récupérer vos bagages.
Nous vous rappelons que vous devez impérativement emporter cette carte de tourisme au même titre que votre passeport et votre attestation d'assurance pour vous rendre sur le sol cubain. Si la compagnie aérienne refuse de vous embarquer du fait d'un manquement à l'une de ces pièces, aucun remboursement ne sera effectué par Point-Voyages.

Ambassade et Consulat général de Cuba
16, rue de Presles 
75015 Paris
Tel : 01.45.67.55.35 ou 01.45.67.98.81
Courriel : embacu@ambacuba.fr // conscu@ambacuba.fr
Fax : 01 45 67 08 91

Informations complémentaires :

Pour tout voyage aux États-Unis ou transitant par les États-Unis, vous devrez avoir demandé un ESTA (Système électronique d´autorisation de voyage). Procédure à suivre et à présenter auprès de la compagnie aérienne. Un ESTA est valable pour une ou plusieurs entrées sur 2 ans. La mention « autorisation accordée » doit figurer. Coût 14 USD/personne. Démarche à effectuer au plus tard 72H avant votre voyage.
Les RESTRICTIONS A L'EXEMPTION DE VISA concernent les voyageurs qui se sont rendus en Somalie, au Soudan, au Yémen, en Libye, en Irak, en Syrie ou en Iran. Depuis le 1er mars 2011, ces personnes doivent effectuer leur demande au consulat américain. Visa obligatoire y compris pour les personnes dont le pays relève du Programme d'exemption de visa. Ces ressortissants devront malgré tout se conformer à cette procédure. Même démarche pour les binationaux ayant au moins pour nationalité l'un des pays cités ci-dessus.

FORMALITÉS DE SANTÉ


Vaccins obligatoires :
Aucune vaccination n'est obligatoire pour les voyageurs en provenance d'Europe.

Vaccins conseillés : 
Il convient d'être à jour pour les vaccinations « universelles » : diphtérie, tétanos, polio, coqueluche. S'assurer d'avoir été vacciné pour rougeole, oreillons, rubéole (ROR), surtout pour les enfants.
La vaccination antituberculeuse est souhaitable.
En fonction des conditions de votre séjour : vaccination contre les hépatites virales A et B et fièvre typhoïde. Pour des séjours prolongés en milieu rural, se vacciner contre la rage.

Risques sanitaires : 
Aucun traitement antipaludéen n'est requis.
Si Cuba est épargnée par le paludisme, elle est infectée comme toute la région des Antilles par la dengue. Notez que la dengue, y compris sous sa forme hémorragique, est désormais endémique à Cuba. Cette maladie, transmise par le moustique, est très dangereuse. 
Il n'existe aucun traitement préventif sauf... d'éviter de se faire piquer par le moustique porteur. Ceux-ci attaquent essentiellement le soir et la nuit. En cas de sortie nocturne, il faut donc se tartiner copieusement de répulsif et préférer les pantalons et les chemises à manches longues. Elle est limitée à certaines zones insalubres de La Havane et d’autres villes cubaines. Il est donc recommandé de consulter systématiquement un médecin en cas de forte fièvre accompagnée de maux de tête et surtout il ne faut pas prendre d’aspirine.
Il est fortement conseillé de se prémunir contre les piqûres de moustiques et de faire usage de bons répulsifs anti-insectes. Prévoir une trousse de médicaments de base, les pharmacies étant souvent en rupture de stock. Éviter de boire l’eau du robinet très chargée en calcaire et qui peut être porteuse d’amibiases ou autres parasites. 
Nous vous conseillons à ce titre d’effectuer un bilan de santé chez votre médecin si vous ne l’avez pas fait depuis longtemps en expliquant les principales caractéristiques de votre prochain voyage. Pour plus de confort, une visite chez votre dentiste est aussi une excellente initiative. 
L’hygiène et notamment l’hygiène des mains doit être une préoccupation majeure. Vous éviterez ainsi la propagation de germes sensibles et limiterez les infections. L’eau doit être bouillie ou en bouteille que vous ouvrez vous-même. 
Se munir d'un désinfectant pour l'eau, type Micropur, d'un antiseptique intestinal, de collyre, de paracétamol, antibiotique, de traitement pour les maux de gorge, etc. et de tous vos médicaments habituels. 
Demandez conseil à votre médecin ou à un centre de vaccinations internationales avant le départ.
Pour accéder directement à la page du ministère des Affaires étrangères, rubrique "conseils aux voyageurs", cliquez ICI

Assurances :
Les dernières directives sanitaires du Gouvernement de Cuba imposent que tout voyageur en provenance de l’étranger doit être muni d’une attestation d’assurance-voyage à son nom, justifiant de sa couverture médicale sur la destination Cuba, durant toute la durée de son voyage. Cette assurance-voyage, souscrite dans le pays d’origine du voyageur, devra couvrir l’assistance, les soins et frais médicaux du voyageur à Cuba. L’attestation d’assurance-voyage (nominative et personnelle) devra être présentée au contrôle des douanes, à l’arrivée du voyageur sur le sol cubain.
A défaut de pouvoir fournir un justificatif d’assurance-voyage à son arrivée à Cuba, le voyageur devra souscrire une police d’assurance-voyage sur place, directement auprès des services cubains concernés, présents dans les aéroports et ports du pays. Le montant de cette assurance-voyage cubaine variera entre 2 et 3 CUC / jour / personne, selon la formule choisie par le voyageur (rapatriement, responsabilité civile, frais médicaux, bagages…). 
false
    Accéder au comparateur
    • Annuler la sélection ?
    • Vous ne pouvez pas sélectionner plus d'élements
    https://www.point-voyages.com/fr/compare/
    Inscription à la newsletter
    La lettre d'info vous sera envoyée plusieurs fois par mois.
    Découvrez de nouveaux voyages, de nouvelles thématiques,
    et soyez alerté de nos bons plans !
    Rejoignez la communauté Point-Voyages
    false
    Nous contacter