Tous nos voyages pour le Bénin

Pays Somba, faune de la Pendjari et cultes Vaudou !


Un séjour au Bénin vous réserve de belles surprises ; Montagnes arides de l’Atakora ; safari magique dans le parc de la Pendjari ; lagunes de Ganvié et plages de l’atlantique ombrées de cocotiers ; Forêts sacrées et savanes arborées… ce petit pays offre un panel de paysages à découvrir en randonnant ou en véhicule, révélant les contrastes naturels des terres africaines ;
Cet ex-royaume de Dahomey est très riche de sa culture marquée par une histoire tumultueuse, confronté notamment à la domination coloniale responsable de la grande traite négrière.
Le Bénin c’est plus de 40 communautés ethniques aux traditions variées mais très ancrées, notamment celle du pays Somba avec son peuple Bétamarribé et ses exceptionnelles habitations assimilées à de petits châteaux forts : les tatas sombas.
Enfin, le Bénin c’est le Vodoun, ses croyances, ses fétiches… ce culte traditionnel mystérieux, qui fait « vibrer » l’ensemble des habitants du pays !
En route pour l’aventure dans une Afrique enchanteresse…

Découvrir le Bénin


Peuples, Ethnies et Langue :

Ethnies : 
On retrouve au Bénin 46 groupes ethniques ce qui engendre une grande diversité culturelle. Néanmoins, la population se regroupe autour de trois ethnies principales : adja-fon, yoruba et bariba; Les Goun et les Peuls font également partis des ethnies majoritaires.

Langue :
Ancienne colonie française, le français est la langue officiellement parlée et enseignée au Bénin (plus de 50% de la population la pratique notamment dans les villes). Mais du fait des très nombreuses ethnies qui peuplent ce territoire, il existe plus de 40 langues nationales dont les plus couramment utilisées sont le fon (Sud et centre du pays), le yorouba (Est), le bariba (Nord), le goun et le adja (Sud).

Religion :
Près de 80% de la population béninoise est animiste ; Elle pratique essentiellement le vaudou, culte des esprits et des ancêtres dont le Bénin est le berceau ;
Cette religion répond aux quatre éléments du cosmos : l’eau, la terre, l’air et le feu ! Le vodou (ou vodoun) serait né de la rencontre des cultes traditionnels des dieux yorubas et des divinités fon et éwé lors de la création puis l'expansion du royaume Fon d'Abomey aux XVIIe et XVIIIe siècles. Malheureusement, et pendant longtemps, cette religion (qui n’est plus béninoise ni africaine, mais sud-américaine puisque exportée avec la traite des noirs outre-atlantique) s’est confondue à d’autres pratiques. Contrairement aux idées reçues, la sorcellerie et la magie noire ne sont pas du vodoun ; même s’il faut reconnaître que les pratiquants de cette religion sont les mêmes qui appliquent ces pratiques !
Le reste de la population est chrétienne et musulmane.

Climat :
Le Bénin a un climat tropical particulièrement affirmé dans le Sud du Pays ;
2 saisons ponctuent l’année :
-La saison sèche – de octobre à avril – pendant laquelle l’Harmattan ce vent qui souffle du désert, vient assécher l’atmosphère. Si sur le littoral la chaleur est agréable, les températures dans le Nord du pays peuvent facilement atteindre les 40°C.
La région Sud connait également une petite saison sèche de juillet à septembre.
-La saison des pluies – mai à septembre – durant laquelle les pluies sont abondantes voire torrentielles, provoquant très souvent la crue des cours d’eaux.
La région Sud connait une autre petite saison des pluies durant le mois d’octobre.

C'est pourquoi, la meilleure période pour se rendre au Bénin se situe donc entre octobre et avril.

Que voir durant votre voyage au Bénin :

-Natitingou et le Pays Somba dans le Nord du Bénin : Nichée dans les montagnes de l’Atakora, Natitingou est un village qui sera le point de départ de nombreuses excursions : vous partez à pied ou en véhicule, découvrir le Pays Sombas du peuple Bétamarribé. Vous découvrez les célèbres Tatas Sombas, ces petits édifices en banco qui s’apparentent à des petits châteaux forts et vous plongerez dans la culture singulière de ces habitants, garants de traditions ancestrales ; Natitingou est la porte d’entrée pour un safari dans le Parc de la Pendjari, une des réserves de la biosphère les mieux protégée d’Afrique de l’Ouest. Pour vous rafraichir, vos ballades vous mèneront jusqu’aux chutes de Kota, au cœur d’une nature luxuriante.

-Cité historique de Abomey, dans le centre du Bénin : cette ville est classée patrimoine mondiale de l’Unesco depuis 1986 ; vous allez y découvrir l’histoire de Dahomey, un ancien grand royaume de l’Afrique de l’Ouest ! La balade vous porte dans l’immense Palais royal, autrefois prestigieux lieu du pouvoir temporel. Ici, plusieurs générations de souverains ont combattu pour la terre de leurs aïeux et contre la domination étrangère. Le lieu conserve encore quelques vestiges de ce passé glorieux des « Fon » ; Abomey est également l’épicentre de la culture vaudou…

-Dans le sud du Bénin, Ouidah : Sur la côte béninoise, voici Ouidah offrant une architecture marquée pour 4 siècles de succession coloniale ! Ouidah c’est aussi l’histoire de l’esclavage, puisque son port fut le point de départ de nombreux esclaves africains pour Haïti et le Brésil et la porte d’entrée des premiers missionnaires catholiques sur le sol dahoméen. Découvrez le musée dans l’ancien fort portugais, la route des esclaves et la « Porte de non-retour » que franchir plus de 2 millions de personnes ! Enfin Ouidah c’est aussi l’endroit du Bénin où la culture vaudou (Vodoun) est la plus ancrée : fétiches, temples, cérémonies, marchés de « gri-gri » en tout genre… N’hésitez pas à échanger avec les locaux, c’est fascinant !

-Porto-Novo, au nord- ouest de Cotonou dans le sud du Bénin, est la capitale administrative du pays ; Elle a gardé ses bâtiments de l’époque coloniale et ses rues sont pavées ! Elle est beaucoup plus calme que Cotonou, capitale économique du Bénin ; Visiter le musée d’ethnographie qui vous révèlera de nombreuses choses sur l’histoire du pays, mais également sur les religions qui ont donné naissance au culte vaudou. D’ailleurs, pourquoi ne pas assister à un spectacle du culte « Zangbéto »… Ces masques appelés « gardiens de nuit », tournoient dans un rythme transcendant, dans des sons folkloriques et envoûtants du sud Bénin. La magie n’est jamais très loin !

-Toujours dans le Sud du Bénin, laissez-vous aller aux charmes de Ganvié situé sur le lac Nokoué ; Cette cité lacustre est considérée comme la « Venise de l’Afrique » ; Abritant plus de 30 000 âmes, elle a été fondée en lien direct avec l’esclavage. Découvrez le marché flottant et la vie quotidienne de ses habitants.

-Cotonou : capitale économique du pays abritant plus d’un million d’habitants, la ville a pris son essor quand l’esclavage fut aboli. De nombreux expatriés ont regagnés le pays, y redonnant son dynamisme. Allez faire un tour sur le marché de Dantokpa pour vous imprégner de l’ambiance, des odeurs, des rires et y faire des trouvailles en tout genre… Le quartier Jonquet très animé avec ses boites de nuit, ses maquis, ses bars et sa bonne ambiance, vaut de s’y arrêter.

Encadrement local :
Les guides sont tous diplômés, souvent titulaires d'une licence ou une maitrise universitaire, ils maitrisent parfaitement la langue française.
Dans certaines régions traversées, ils auront le soutien de guides locaux spécialisés dans des thématiques spécifiques.
La notion de l'accueil étant inscrite dans leur gênes et ils aiment beaucoup partager leurs connaissances et leur maîtrise du terrain. N'hésitez pas à leur poser des questions, ils se feront une joie d'y répondre !

Transport terrestre :
Durant les circuits, les transferts sont réalisés essentiellement en minibus climatisé, dont la capacité peut varier en fonction du nombre de participants.
Certains séjours alternent marche et transfert en véhicule, D'autres sont essentiellement tournés vers la randonnée notamment dans le Pays Somba (marche entre 2 à 6 heures / jour). La découverte à pied favorise la découverte et la rencontre. Pas de dénivelé important et de difficultés particulières.
Le mauvais état des pistes et l’absence de route, dans certaines régions béninoises rendent les transferts fastidieux, longs et difficiles ! Nous faisons appel à votre indulgence et vous prions de considérer que ces trajets sont les seules solutions pour découvrir des lieux exceptionnels !
N'oubliez jamais : en Afrique, on sait à peu près quand on part, mais on ne sait jamais à quelle heure on arrive. Cela fait partie intégrante du voyage. Il faut le savoir et l'admettre.

Hébergement et bivouac :
L'hébergement varie en fonction du type de circuits que vous aurez choisi pour découvrir le Bénin.
Les nuitées alternent entre auberges, hôtels et bivouacs. En pays Somba, vous dormirez en bivouac.
Les nuits dans les auberges sont sur une base de chambre twin (2 lits séparés). Si vous souhaitez une chambre individuelle, un supplément vous sera demandé. Pour les bivouacs, nous fournissons la tente 2 personnes et le matelas mousse mais il faut prévoir drap et/ou sac de couchage (les nuits peuvent être fraîches entre octobre et février).
Les bivouacs se déroulent dans des endroits préalablement choisis par votre guide; Parfois à l’abri des véhicules ou dans la brousse. La précarité du confort et l’absence d’eau pour la toilette rendent les conditions parfois difficiles !
Les petites bêtes… Présence possible de scorpions et de serpents. La vigilance est de mise sans affolement : sacs fermés le soir, chaussures rentrées dans les sacs et taper ses chaussures avant de les remettre !
Nous mettons à votre disposition des matelas mousse que nous achetons sur place.
Les lieux de bivouacs sont choisis par les équipes locales ; toutefois, ces dernières n’interviennent jamais dans l’installation de celui-ci ! Nous vous demandons donc, de participer à l’installation du bivouac (déchargement des bagages, du matériel, montage de votre tente et installation de votre matelas) afin que le repas du soir ne soit pas trop tardif.

Cuisine / Nourriture :
A part dans les villes ou les sites touristiques (auberges, campement, hôtels...), les repas sont préparés par un cuisinier qui vous accompagne durant votre circuit.
La cuisine est donc une nourriture d’expédition à base de produits secs, conserves et produits frais, en fonction des possibilités de ravitaillement.
On retrouve beaucoup de féculents (pâtes, riz, semoule...) nécessaires pour les circuits en randonnée, mais aussi de la viande, grillée ou en cuisinée en sauce avec des légumes.
Lors de votre voyage, n'hésitez pas à goûter eux spécialités locales comme L'amiwo (pâte de farine de maïs cuite dans une sauce tomates agrémentée de condiments), l'ablo (gâteau élaboré à base de riz et maïs dont la cuisson est vapeur), l'Akassa une pâte de maïs fermentée que l'on sert avec une sauce ; le fufu pâte d'igname pillé servi également avec une sauce à base d'oignons, de tomates et de piment; L'aloko, la fameuse banane plantain préparée comme des frites.
Le repas peut s'achever par des fruits de saison tels que des bananes, des ananas, des mangues, des oranges, des papayes.
Dans les villes, vous pouvez également acheter des plats locaux préparés dans des grandes bassines par les "bonnes femmes"; Ils ont vendus dans des petites échoppes, sur des étals, ou sont à déguster dans des maquis (petits restaurants rudimentaires).
Lors des bivouacs, votre participation à l’élaboration du repas est vivement appréciée. Cela permet de ne pas perdre trop de temps dans la préparation du déjeuner ou du dîner. Repas pris à terre sur des nattes et matelas.
Vous pouvez apporter avec vous des barres de céréales ou compléments énergétiques en plus des dattes locales.

Boissons :
Au Bénin, il ne faut jamais boire de l’eau du robinet. De même il est formellement déconseillé de consommer des glaçons. Consommer de l'eau minérale en bouteille (l'"eau de Possotomé" a des vertus thérapeuthiques) et les sodas en vous assurant qu'ils soient bien capsulés et qu'ils soient ouverts devant vous. Tout ce qui est à base d'eau bouillie tels que le café et le thé, ne posent pas de problème. N'hésitez pas à tester la bière locale "La Béninoise", pas très alcoolisée et le tchoukoutou, une bière de mil (dans l’Atakora)...toujours à consommer avec modération ! Quand vous serez en brousse, vous pourrez tester le sodabi, un alcool de palme de plus de 70°, vendu au verre sur les marchés.
Notez que les boissons, exceptés le thé et le café, sont à votre charge durant votre séjour.
Sur les étapes où le ravitaillement en eau minérale en bouteille n'est pas possible, les guides trouveront des points d'eau potable; Toutefois il est impératif de traiter votre eau au "micropur" ou équivalent. Nous vous laissons le soin de traiter personnellement votre eau. Pour une optimisation de votre gestion de l'eau, vous pouvez prévoir deux gourdes dont la contenance est idéalement d'un litre.
L’eau pour la boisson ne vous sera jamais restreinte, en revanche, nous remercions chacun de n’en user que le minimum pour sa toilette.

Budget et change :
La devise au Bénin est le franc CFA (XOF); taux indicatif au 15/07/2018 : 1 € = 655,957 Franc CFA (XOF)
Vous pouvez changer vos euros depuis la France, mais également dans les aéroports une fois arrivés sur place ou dans les banques.
Les banques au Bénin sont ouvertes tous les jours exceptés le samedi et dimanche, de 8h00 à 11hOO et de 15h00 à 17h00. Le change se fait à partir d'espéces. L'usage de la carte de crédit est peu développé même à Cotonou.

Décalage Horaire :
1h00 de moins en été et pas de décalage horaire en hiver.
Lorsqu'il est 12h00 en France, il est 12h00 à Porto Novo en hiver et 11h00 en été !

Électricité :
220 V. Les prises sont identiques aux prises européennes. Vous pouvez brancher (quand c'est possible...) tous vos appareils électriques sur le secteur, comme en France.
Cependant... vous n'y aurez pas ou peu accès pendant votre séjour.
Pour vos appareils photos, GPS, lampes de poches, etc. prévoyez l’autonomie de vos batteries ou piles. Ne comptez pas sur l’allume-cigare des véhicules !

Couverture GSM :
Même si le gouvernement béninois en fait sa priorité, le pays présente encore beaucoup de zones blanches en matière de couverture réseau en téléphonie mobile et Internet.
Une grande partie Nord du Bénin est particulièrement sinistrée dans ce domaine.
Attendez d'être dans les grandes villes du Sud pour téléphoner.
Sur nos circuits, les guides sont équipés de téléphones cellulaires, leur permettant d'être joignables partout et de parer aux urgences lorsqu'il y en a.

Informations utiles pour appeler à l'international :
- Pour appeler depuis la France vers le Bénin : 00 + 229 + le numéro de l'interlocuteur.
- Pour appeler depuis le Bénin vers la France : 00 + 33 + le numéro de l'interlocuteur à 9 chiffres (ne pas composer le 0 initial).
Renseignez-vous des coûts de communication auprès de votre fournisseur d'accès, afin d'éviter de désagréables surprises à votre retour !

Internet :
On rencontre quelques cyber-cafés dans les grandes villes où vous avez la possibilité de vous connecter à moindre coût. Par contre, le débit de connexion est vraiment faible...

Informations sur le Bénin


Environnement :
Lors de nos séjours, nous apportons une réelle importance à respecter les hommes et la nature qui nous entourent. Les échanges et les souvenirs n'ont seront que plus beaux.

La nature
L’environnement rencontré est exceptionnel mais fragile. Il serait triste de le transformer en dépôt d’ordures. Pour que ces espaces conservent leur pureté, il faut laisser le minimum de traces de votre passage. Aussi, veillez à ne rien jeter à la légère. Chaque soir au bivouac un grand sac poubelle est à votre disposition et une personne de l’équipe se charge d’en brûler le contenu. Notre astuce prévoir : un petit sac plastique dans votre sac à dos pour rassembler vos déchets de la journée (mégots de cigarettes, lingettes, papier toilette…) que vous videz le soir dans le grand sac poubelle.
De même, nous vous invitons à remporter avec vous les déchets polluants difficilement recyclables tels que piles, poches plastiques…
Le Bénin présente des écosystèmes fragiles; Eviter de sortir des sentiers tracés et de piétiner les zones vierges. Eviter également tout prélèvement dans la nature (pierres, fleurs… ).
La problématique de l'eau est un phénomène mondial; Aussi, nous comptons sur vous pour la consommer raisonnablement.

Us et coutumes :

Les hommes
Au cours de votre voyage, vous entrerez en contact avec les populations locales.
Les différentes communautés que vous allez rencontrer sont de nature hospitalière et avenante. Toutefois la chaleur de leur accueil dépendra de votre comportement. Le premier rapport est déterminant. Soyez donc courtois et respectueux (en ne photographiant pas tout de suite par exemple) et très rapidement la relation s'installera dans le respect. Inversez les rôles : que diriez-vous à des touristes qui, descendant de leur car, photographient votre intimité, vos faits et gestes sans même vous avoir salué ? La courtoisie est de mise dans les rapports tant avec l’équipe qui vous accompagne qu’avec les gens que vous rencontrez.
Saluez-les et respectez le temps consacré aux salutations.

Tenues vestimentaires
Certaines coutumes religieuses imposent le respect de quelques règles. Il convient notamment de toujours être vêtu convenablement : éviter les jupes et shorts trop court et les débardeurs trop "plongeant" ! Dans les lieux de cultes, veilliez à couvrir vos épaules. Prévoyez au cas-où dans votre sac, un "chèche" ; et si vous n'en avez pas…  on en trouve à acheter partout sur place.

Photographier (ou filmer) oui mais...
Il n’est pas d’usage de photographier les populations sans leur autorisation. Photographier quelqu’un à son insu, peut provoquer une grande discorde pouvant aller jusqu’à la confiscation ou destruction de votre appareil photo ! Attendez qu'ils vous le proposent. Prenez le temps de quitter l'œil de votre objectif et privilégiez les échanges avec la population; Vous reviendrez de votre séjour bien plus riches d'émotions, de connaissances et de souvenirs à partager.
L’avènement des smartphones et des "selfies" a beaucoup modifié le rapport à l'image. La photographie est désormais monnaie courante. En revanche, ce phénomène reste très "générationnel" ; aussi, assurez-vous que votre sujet soit d'accord avant de le photographier.
Pas de photo des zones militaires, aéroport, poste de police, prisons, lieux de culte, etc.
Il n’y a évidemment pas de questions à se poser et évidemment pas de problème pour photographier la nature et les paysages.

Les pourboires
Ce geste de remerciement, variable selon l’itinéraire et la durée, est très attendu et plutôt conseillé de notre part. Une cagnotte est constituée, remise à la fin du voyage aux membres de l’équipe.
Cependant, il est important que le pourboire reste une gratification, nos équipes étant très correctement rémunérées par ailleurs. Nous vous invitons à ne distribuer des pourboires que si le service a répondu à vos attentes, et de réduire cette somme si les prestations n’ont pas été suffisantes, en expliquant pourquoi, afin de conforter notre travail pédagogique.
Montants recommandés, cette somme prenant en compte le niveau de vie afin de ne pas déstabiliser les équilibres économiques :
- Chauffeurs et guides : 3 à 4 $US par participant et par jour.
- Cuisiniers et guides assistants : 1.5 à 2 $US par participant et par jour
Ne vous laissez pas aller à de la distribution frénetique de "petits cadeaux", notamment auprès des enfants très souvent en quête de pouvoir obtenir quelque chose de votre part. Il est préférable de se rapprocher d'un interlocuteur privilégié (votre guide par exemple), qui pourra vous orienter vers une structure scolaire ou autre accueil social dans laquelle chaque don (cahier, stylos, livres, vêtements etc...) sera redistribué équitablement et couvrira les besoins des nombreux bénéficiaires. Ainsi, vous ne contribuerez pas à faire augmenter les actes de mendicités.
 
Souvenirs
La majorité des souvenirs sont réalisés localement. N'hésitez pas à favoriser l'achat d'artisanat afin de soutenir le savoir faire local.
Quelques incontournables :
- Les vanneries et les poteries
- La confection d'objet en bois
- Les masques traditionnels ;
- Les bijoux en bronze, cuivre et en nickel
- Les chapeaux en palmes agrémentés de cauris.
Marchander est une institution...donc lors de vos achats de souvenirs, prenez le temps de discuter chaleureusement avec votre interlocuteur afin de faire baisser les prix ; Selon les objets, le prix peut être divisé par 2 ou 3. N'oubliez pas que la plupart des articles ont été réalisés par des artisants locaux, donc il ne s'agit pas de dévaloriser leur travail. N'hésitez pas à demander discrètement conseil à votre guide.
Préférer les petits billets aux grosses coupures.

Divers
Éviter de donner des cadeaux aux enfants ! Que ce soit des bonbons, des vêtements ou des stylos, ces présents encouragent la mendicité et favorisent donc l’analphabétisme (on ne peut pas attendre les touristes pour quémander et être à l'école en même temps).

FORMALITÉ ADMINISTRATIVES


Passeport:

Passeport valable 6 mois après la date de retour et revêtu du visa pour les ressortissants français, belges ou suisses.
Les mineurs doivent posséder leur propre passeport. Pour tout renseignement concernant la sortie du territoire des personnes mineures, nous vous invitons à vous rapprocher de votre mairie.
Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.
Nous vous conseillons, lorsque vous voyagez, d’avoir en permanence sur vous les photocopies de vos papiers d’identité (en cas de perte ou de vol des originaux).

Visa :

Visa obligatoire à obtenir avant le départ pour les ressortissants français.
Depuis le 23 avril dernier, il suffit de se connecter à la nouvelle plate-forme mise en place par le gouvernement, cliquez pour faire votre demande. Le visa touristique à entrée unique, valable 30 jours coûte 50 €, l'entrée multiples coûte 75€. L'obtention du précieux sésame se fait en 48 h, après validation du dossier, par courriel  sous forme de code barre.

Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.

Attention si vous êtes inscrit sur le circuit
-"Lumières Africaines" Bénin -Togo, visa Bénin entrée multiple - Visa Togo entrée simple vous le ferez sur place, il faut prévoir 35 € et 3 photos d’identité.
-"Aventures ouest -Africaines" Togo-Bénin, visa Togo entrée multiple -Visa Bénin entrée simple
-"Mieux comprendre la magie du culte Vaudou" visa Bénin entrée simple
-"Randonnée en Pays Somba" Visa Bénin entrée simple

Ambassade de la République du Bénin
87, Avenue Victor Hugo
75116 PARIS
Tel : 01.45.00.98.82

En province...
Consulat honoraire du Bénin   85 rue Peyronnet 33800 Bordeaux                  Tel : 05.56.94.10.10  Courriel : pierre-michel.delgay@wanadoo.fr
                                                        Long Bois  97232 Le Lamentin  Martinique  Tel : 596 51 84 84
                                                        91 rue du Faubourg de Douai 59000 Lille     Tel : 03.20.52.08.54  Courriel : consulbeninlille@aol.com
                                                        95, avenue du Maréchal de Saxe 69003 Lyon Tel : 04.78.71.77.71 Courriel : consulat-lyon@ambassde-benin.org
                                                        21, rue Grignan 13006 Marseille                       Tel : 04.91.54.05.00  Courriel : consulat-benin@houenoussi.com

FORMALITÉS DE SANTÉ

Vaccins obligatoires:
La vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire (à faire dans un centre agréé).
Il est obligatoire d'être à jour de ses vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la polio.

Vaccins conseillés:
Les vaccins contre les hépatites A et B, ainsi que la fièvre typhoïde sont recommandés.
La vaccination antituberculeuse reste préférable.

Prévention paludisme
L'anophèle, moustique transmetteur du virus du paludisme, est essentiellement actif la nuit. La meilleure des préventions contre le paludisme est d'éviter de se faire piquer. L'utilisation de produits répulsifs et le port de vêtements longs sont donc recommandés. Dormir sous moustiquaire (ou sous tente) aussi. Mais vous pouvez également suivre un traitement antipaludéen en demandant conseil à votre médecin traitant.

Risques sanitaires :
Nous sollicitons votre vigilance sur l’hygiène, qui doit être une préoccupation permanente, pour éviter la turista, mais aussi pour éviter des infections plus préoccupantes. Nous vous conseillons vivement de laver ou désinfecter vos mains avant de manger.
Se munir d'un désinfectant pour l'eau, type Micropur, d'un antiseptique intestinal, de collyre, de paracétamol, antibiotique, de traitement pour les maux de gorge, etc...et de tous vos médicaments habituels.
Prévoyez avant le départ un examen dentaire pour éviter des désagréments sur place ainsi qu'une visite médicale.
Pour accéder directement à la page du ministères des affaires étrangères, rubrique "conseils aux voyageurs" , cliquez ICI
false
    Accéder au comparateur
    • Annuler la sélection ?
    • Vous ne pouvez pas sélectionner plus d'élements
    https://www.point-voyages.com/fr/compare/
    Inscription à la newsletter
    La lettre d'info vous sera envoyée plusieurs fois par mois.
    Découvrez de nouveaux voyages, de nouvelles thématiques,
    et soyez alerté de nos bons plans !
    Rejoignez la communauté Point-Voyages
    false
    Nous contacter