Tous nos voyages pour le Tadjikistan

Empruntez la route du Pamir et côtoyez les plus hauts sommets


Sur les traces de Marco Polo, aventurez-vous au cœur d’une nature rude et fascinante !

Au Tadjikistan vous attendent des sommets enneigés, des glaciers blancs, des lacs aux eaux turquoise et des hauts plateaux qui s’étirent à perte de vue. Ces espaces naturels se déploient dans des camaïeux de couleurs naturelles saisissants. Le minéral domine et les villes et villages où poussent quelques arbres sont semblables à des oasis d’altitude. La rudesse des paysages est à la hauteur de leur beauté. Un voyage en terre tadjike saura contenter toutes vos envies débordantes de grands espaces. Un bain de culture et un bain d’ailleurs bénéfique que vous réaliserez en toute tranquillité grâce à nos guides locaux.

Le Tadjikistan est une destination idéale pour tous les orphelins d’un Afghanistan devenu inaccessible. Dans ces hautes vallées d’Asie centrale, les Tadjikes et les Afghans ont des cultures et des échanges qui sont facilités par le partage d’un territoire commun fait de montagnes taquinant les 7000 mètres d’altitude et de fonds de vallées atteignant presque pour certaines les 3000 mètres ! La nature brute, sèche et minérale a souvent pour effet de plonger les visiteurs dans des états de contemplation intense ! Préparez-vous au Tadjikistan à devenir expert en la matière.

Pour rejoindre la capitale Douchanbé à Khorog, il faut compter entre 12 et 20 heures de route. Deux itinéraires sont possibles, mais dans les deux cas, la patience et les amortisseurs seront nécessaires pour rejoindre la destination finale. Une route cahoteuse, poussiéreuse et parfois très étroite n’est pas sans rappeler la route joignant Leh à Manali en Inde. Avec le défilement des paysages, une impression d’isolement peut nous submerger à la vue de quelques kishlaq, villages afghans à flanc de falaise, sur l’autre berge de la Pyandzh ( ou Pandj). Et pourtant, malgré la rudesse de cette vie, l’accueil tadjik est souriant, accueillant et bienveillant. La grandeur des sommets du Tadjikistan n’a d’égal que la chaleur des foyers tadjiks. Vous ne regretterez pas, c’est certain, d’avoir choisi cette destination d’Asie centrale encore peu fréquentée par les touristes !

La nouvelle route de la soie

La fermeture de la frontière sino-tadjike avait coupé court aux échanges commerciaux entre la Chine et le Tadjikistan, depuis sa réouverture les échanges et le commerce sont de nouveaux des secteurs très porteurs. La route utilisée au quotidien par des camions et des semi-remorques de marchandise est le symbole d’une reprise économique locale et de l’amélioration des conditions de vie de toute une population.

Sur les pas de Marco Polo, vous pourrez observer les hauts sommets et les glaciers que l’explorateur a également contemplés en son temps, notamment lors du passage du col d’Akbajtal.

Vous pourrez trouver dans la destination du Tadjikistan un complément idéal à l’Ouzbékistan. En effet ces deux pays d’Asie centrale offrent des panoramas et des cultures qui se complètent parfaitement bien. Vous pourrez ainsi en un voyage avoir une vue d’ensemble assez dense de la vie dans cette région du monde. La vie quotidienne sera rythmée par la découverte de lacs aux eaux turquoise, de sentiers escarpés et vous pourrez vous réchauffer en ces hautes altitudes avec un thé à moins que vous ne préfériez (avec modération évidemment) la vodka. Attention toutefois à l’effet des hautes altitudes sur la consommation d’alcool qui pourraient vous rendre bien moins résistant que d’ordinaire ! Selon les personnes que vous croiserez sur votre route, vous pourrez également gouter des boissons fermentées à base de lait de jument par exemple. Vous croiserez la route d’autres aventuriers venus également se confronter au Pamir et à ses masses rocheuses. Ils viennent chercher comme vous un ailleurs imposant et unique, hostile, mais qui force l’admiration. Le voyage au Tadjikistan est un voyage qui vous met face à vous, à vos capacités, à votre ouverture au monde. Vous en ressortirez plus humble, grandi et avec une furieuse envie de découvrir ce qu’il se passe un peu plus loin, sous d’autres latitudes.

Que voir pendant votre voyage au Tadjikistan


Les villes à visiter au Tadjikistan

Douchanbé
Capitale du Tadjikistan, Douchanbé se situe à l’ouest du pays. Elle regroupe dans ses rues et son agglomération pas moins d’un million d’habitants. Vous pourrez y découvrir un palais présidentiel imposant faisant face au plus haut mât du monde. Ce mât insolite vaut toutefois le détour si vous passez dans la capitale. Le musée national présente divers objets, sculptures et reliquats de fouilles archéologiques des peuples et ethnies qui ont vécu ou traversé ces terres. Vous pourrez y admirer un bouddha couché de 13 mètres de long ! La capitale porte dans son architecture et son organisation l’ancrage profond des villes de l’ex-URSS. Traversée par le Varzob et le Kafirnigan, la ville a cette atmosphère sereine des villes traversées par des cours d’eau.

Kalaïkhum
Ville-étape sur la route de Douchanbé à Khorog, Kalaïkhum est une étape intermédiaire. C’est ici que la route du Pamir se joint à la rivière Pandj qu’elle ne quittera plus jusqu’à Khorog. Cette ville étape et son marché est le lieu idéal pour ne pas faire d’une traite la route pour se rendre à Khorog, ou pour redescendre sur la capitale. En effet, vous pourrez y faire une halte bienfaisante pour reposer votre dos et votre estomac de la piste, plus que de la route, que vous avez empruntée durant la journée. Située à mi-distance entre les deux villes vous pourrez contempler paisiblement la rivière et manger un shashlyk ou bien encore un kebab que vous trouverez facilement dans la ville.

Khorog
Capitale de la région autonome du haut Badakhshan, Khorog est située à 2200 mètres d’altitude et se trouve à la confluence de deux rivières, la Pandj et la Gunt. Cette ville est incontournable pour se rendre soit en Chine soit au Kirghizistan. 
Vous pourrez y visiter un jardin botanique d’altitude exceptionnel appelé le « paradis du badakhchan » compte pas moins de 4000 variétés de plantes. Ces dernières avaient pour vocation d’être un réservoir de plantes acclimatées que la population locale pouvait cultiver afin de lutter contre se scorbut.
La visite de la ville sera agréable grâce à la présence de hauts peupliers disséminés dans presque toute la ville. Ici encore la rivière Pandj est une frontière naturelle avec l’Afghanistan, que vous pourrez embrasser du regard. Un pont dans la ville permet de rejoindre l’autre rive, toutefois nous vous rappelons qu’en changeant de pays vous devrez vous soumettre aux conditions strictes d’entrée dans ce pays.

Khodjent
La ville de Khodjent est située au nord du pays, sur une bande de terre assez étroite, comprise entre l’Ouzbékistan et le Kirghizistan. Cette ville a l’histoire mouvementée fût construite par Alexandre le Grand et s’appela Leninabad du temps de l’URSS. Le grand réservoir de Kaïrakkoum fut construit pour alimenter une centrale hydroélectrique, mais également servir de réservoir d’eau pour les cultures. Cette ville est très appréciée des Tadjikes qui viennent y passer des vacances estivales. Cet espace naturel est devenu une réserve importante pour la faune locale, notamment pour l’avifaune et en particulier les outardes (grandes et houbaras), le petit duc de Bruce, les faucons sacrés ou bien encore l’engoulevent du désert. Les eaux poissonneuses offrent également de quoi se sustenter.

A voir et à faire au Tadjikistan


La route du Pamir
Autrement appelée la route M41, la route du Pamir parcourt le pays du nord au sud, permettant ainsi la jonction entre le Kirghizistan et l’Afghanistan en reliant les villes d’Och et de Mazar-e-Sharif. Cette route bien que poussiéreuse et s’apparentant plus à une piste mérite le détour, car elle fait partie de l’histoire et de l’organisation du pays. Soumise à des intempéries parfois violentes, la M41 n’est pas en bon état, de nombreux nids de poule et chutes de pierres peuvent ralentir la progression. Toutefois c’est un passage obligé si vous souhaitez vous rendre depuis la capitale à Khorog.

Forteresse d’Hisor
Peu d’autres monuments au monde se sont autant de fois redressés suite à des destructions. En effet, le fort d’Hissar, à proximité de Douchanbé la capitale, a été détruit plus de 20 fois, notamment par Alexandre le Grand, Gengis Khan ou encore l’armée rouge. A chaque fois, elle fût reconstruite et elle se dresse fièrement encore aujourd’hui a la croisées de routes commerciales historiquement majeures. Aux abords du fort, une mosquée, une madrasa, un caravansérail ou bien encore un mausolée sont encore visibles. Un site historique et culturel incontournable lorsque vous serez à Douchanbé.

Lac d’Iskaderkul
Des roches grises tirant par endroit sur le rouge, des pics blancs et une eau turquoise laiteuse issue de la fonte des neige rendent le lac d’Iskaderkul unique. Situé au cœur de la chaine de montagnes Fan, ce pourra être une halte sur la route joignant la capitale à Khdjent. Une réserve naturelle s’étend à l’ouest du lac et offre un territoire de haute montagne propice à la panthère des neige ou bien encore l’aigle royal.

Vallée de Pshart
Il flotte dans la vallée de Pshart comme un petit air de Mongolie. Yourtes, yacks et étendues à perte de vues seront le cadre de votre aventure dans ces terres reculées du Tadjikistan. Aucune guest-house, aucun village sédentaire… Vous pénétrez dans un territoire qui a son propre temps et son propre rythme de vie, un dépaysement assuré.

Découvrir le Tadjikistan


De sentiers étroits en lacs immenses, découvrez un pays aux 1000 facettes naturelles

Le Tadjikistan est un pays enclavé au sein de l'Asie centrale. C'est le plus petit pays d'Asie centrale. Frontalier du Kirghizstan au nord, de la Chine à l’est, de l’Afghanistan au sud et de l’Ouzbékistan à l’ouest et au nord-ouest.

Pays montagneux à 93% avec de notamment des gorges et des canyons spectaculaires. Plus de la moitié de son territoire se situe à une altitude supérieure à 3 000 m.

La chaîne montagneuse Pamir-Alaï occupe l’est du pays, constituant le « toit » avec ses sommets culminant à plus de 7 000 m d'altitude. Le Pamir abrite de nombreux glaciers dont la fonte saisonnière favorise l’agriculture dans les basses terres. Le glacier Fedtchenko (700 km²) est le plus long du monde hors terre polaire.

A l'ouest, à une altitude inférieure, se trouvent la vallée fertile du Ferghana au nord et les vallées du Kafirnigan et du Vakhch au sud. Trois chaînes parallèles (Tian Shan occidentales) séparent les terres basses du nord et du sud : les monts Turkestan, Zeravchan et Gissar.

Le réseau hydrographique tadjik est dense. Il s’articule sur deux grands fleuves. Le Syr-Daria, au nord et l’Amou-Daria (le Panj, dans son cours supérieur) au sud. Vakhch et Kafirnigan sont deux affluents importants de l’Amou-Daria. L’un et l’autre de ces grands fleuves alimentent la mer d’Aral.

Peuples, ethnies et Langues :
Peuples : la population du Tadjikistan se répartit comme suit : Tadjiks 64,9%, Ouzbeks 25%, Russes 3,5%.
Langues : Le tadjik ressemble au parsi (langue indo-européenne du groupe iranien) contrairement aux autres langues d'Asie centrale qui sont d'origine turque. Le russe est parlé surtout dans la capitale. Dans les montagnes du Pamir, d'une vallée à l'autre, les populations parlent des dialectes locaux différents : l'ishkashimi, le rushani, le vanchi...

Climat du Tadjikistan :

Le Tadjikistan a un climat continental chaud et sec. L'hiver est rigoureux avec des températures variant de 0°C à -30°C en haute montagne. Les pluies sont concentrées au printemps. Le climat du Tadjikistan est aride, avec des hivers très froids et des étés très chauds. Le pays présente de grands écarts de température en fonction des différences d'altitude. Pour visiter le Nord et l'Ouest, préférez les mois de mars à mai et de septembre à novembre, et les mois de juillet et d'août pour les régions montagneuses.

Les parties basses (la vallée du Ferghana, au nord, à l’ouest et au sud) sont protégées des masses d’air sibérien par les massifs (elles connaissent néanmoins, chaque année, plus de 100 jours de températures négatives). La moyenne des températures à Douchanbé (800 m d’altitude), en janvier, est de l’ordre de 1°. Ce sont les vents qui rendent parfois pénibles ces températures relativement clémentes. En revanche, la moyenne de Khorog (à 2 000 m, dans le Pamir) est autour de -10°, en janvier. L'hiver, de novembre à mars et au printemps - mars et avril-, sont des saisons neigeuses et pluvieuses. L’été est long (de mai à septembre), chaud et sec. En août, à Douchanbé, il fait 30°C en moyenne, à Khorog, 22°C.

En été (juin à septembre) le mercure grimpe à plus de 40°C dans le nord, le centre et le sud. C'est pourtant la meilleure période pour découvrir ces régions. Au début de l'été (juin-juillet), la fonte des neiges peut rendre la traversée de certaines rivières dangereuses dans les régions montagneuses.

Décalage horaire :

GMT + 5 heures. En été, il y a 3 heures de décalage par rapport à la France, 4 heures en hiver.

Monnaie :

La monnaie est le somoni (TJS). 1 euro = 10.63 Somonis en décembre 2018. On conseille au visiteur d'avoir des dollars en espèce, pour échanger sur place contre des Somonis. Vous pourrez trouver des bureaux de change un peu partout dans les grandes villes. Surtout, ne changez pas tout, gardez du change US sur vous en permanence.

Les pourboires sont facultatifs, mais appréciés. Si vous êtes satisfait des services de votre équipe locale, votre accompagnateur sera apte à vous renseigner sur le montant qu'il serait de bon ton de donner. Compter en moyenne 2 euros par personne, par chauffeur et par jour.

Tous les paiements se font en liquide. Officiellement, ils doivent être effectués exclusivement en monnaie nationale (le somoni). L'usage des cartes de crédit n'est pas répandu. Le dollar américain et l'euro sont à peu près les seules monnaies acceptées dans les bureaux de change. Il n'existe des distributeurs de billets que dans la capitale.

Indicatif téléphonique :

Depuis la France : 00992 + le code ville (Douchanbé : 372, Khojand : 342) + le n° du correspondant.
Vers la France : 011 + 33 + n° de votre correspondant.

Couverture GSM :
Il est pratiquement impossible de passer des appels en dehors de Douchanbé et de Khoudjand. Le relais mobile dans le pays est mauvais.

Internet :
La plupart des hôtels ont un accès internet et vous trouverez des cybercafés dans les grandes villes.

Électricité :
220 V. Prises identiques à celles de la France.

La cuisine du Tadjikistan :

Les plats traditionnels sont souvent à base de mouton et de légumes variés.
Les Tadjiks aiment beaucoup les épices et les herbes aromatiques.
Parmi les spécialités locales, les nahud sambusa, sorte de samossa aux petits pois.
Le pain local est préparé sans levain.
Le plov, un plat de riz accompagné de viande et de légumes cuits dans un chaudron, des chachliks, sorte de brochettes d'agneau ou de bœuf... Les Tadjiks cuisinent des soupes, mangent des laitages comme le fromage et les yaourts.

Parmi les boissons, le thé vert "tchaï", se boit un peu partout et à toute heure. Vous n'échapperez pas non plus au koumi, à base de lait de jument fermenté, un peu alcoolisé et surtout très aigre. L'alcool roi demeure la vodka.

Us et coutumes du Tadjikistan :


La très grande majorité de la population est musulmane. Il convient de respecter les habitudes locales, notamment vis-à-vis des femmes en adoptant une tenue décente. Il est également recommandé, dans les zones rurales, de ne pas se baigner en maillot à proximité des lieux d'habitation.

Les traditions nomades sont toujours fortes.

Dans les campements de yourtes, on peut vous proposer du yaourt fermenté ou du pain.
Acceptez ces cadeaux ! Et surtout, sachez qu'il serait mal venu de leur proposer de l'argent en échange.

Photographier (ou filmer), oui, mais ...
Avec leur consentement lorsqu'il s'agit de personnes. Lorsque vous photographiez les gens, faites-le avec parcimonie et respect. Essayez de vous mettre leur place : de quelle manière accepteriez-vous que l'on vous photographie, pourquoi n'aimeriez-vous pas qu'on vous photographie ?
Vous pouvez photographier les paysages sans limites !

Protection des sites :
L’équilibre écologique des régions que vous allez traverser est très précaire. La permanence des flux touristiques, même en groupes restreints, le perturbe d’autant plus rapidement. Dans l’intérêt de tous, chaque participant est responsable de la propreté et de l’état des lieux qu’il traverse, des sites de campement... La lutte contre la pollution doit être l’affaire de chacun. Même si vous constatez que certains sites sont déjà pollués, vous devez ramasser tous vos papiers, mouchoirs en papier, boîtes, etc…et ramener les batteries usagées. Votre accompagnateur vous aidera.

N. B. Certains déchets (en métal notamment) sont parfois brûlés par les villageois dans la montagne. Ce n’est pas écologique, mais il est difficile pour nous de faire autrement, il y a un manque de contrôle et de consignes de la part des autorités locales. Néanmoins, tous les sites, que nous laissons derrière nous, restent propres après notre passage. En route vers une belle planète... Et n'oubliez pas qu'un geste pour la planète commence dès le début du voyage : pensez au covoiturage pour vos pré-acheminements ! Une façon conviviale de diminuer votre consommation de CO2 et votre budget transport.

FORMALITÉS ADMINISTRATIVES


Passeport :
Passeport valide 6 mois à compter de la date d'arrivée dans le pays, pour les ressortissants français.
Les mineurs doivent voyager avec leur propre passeport. Pour tout renseignement concernant la sortie du territoire des personnes mineures, nous vous invitons à vous rapprocher de votre mairie.
Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.

Visa :
Coût du visa : env. 50 USD
Visa obligatoire s'obtient désormais en ligne :
- pour obtenir un E-visa
- pour les visas délivrés à l'arrivée, à l’aéroport de Douchanbé.

Pour le E-visa, vous recevrez d'abord sous 3 à 7 jours un premier mail confirmant la prise en compte de votre démarche, puis, dans un second mail, sous 7 à 14 jours, votre visa. Conservez et imprimez ce document, vous le présenterez lors du passage de la douane.

Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.

Ambassade du Tadjikistan
14 avenue d'Eylau,
75016 Paris,
Tel. : 01 70 92 93 42
mail : tajembparis@mfa.tj
Pour toute demande d'informations consulaires : ouverture mardi et jeudi de 10H00 à 16H00

En cas d’urgence, pendant les heures de bureau, joindre l’Ambassade de France au Tadjikistan au +992 37 221 50 37.
En cas d’urgence en dehors des horaires de bureau, joindre le Consulat général de France à Almaty au +7 7273 96 98 00  ou +7 777 227 72 04.
En cas d’urgence vitale, joindre l’Ambassade de France à Douchanbé au (+992) 935 142 052.

Consulat général de France à Almaty au +7 7273 96 98 00 (standard) ou +7 777 227 72 04 (permanence)
16/4 Istarafshan
734042 Douchanbé
Tel : +992 37 221 5037
Courriel : cad.douchanbe-amba@diplomatie.gouv.fr

FORMALITÉS DE SANTÉ


Vaccins obligatoires :
Aucun vaccin n'est obligatoire pour entrer au Tadjikistan, pour les ressortissants français.

Vaccins conseillés :
La mise à jour de la vaccination  Diphtérie-Tétanos-Polio.
(selon les conditions d’hygiène et la durée du séjour) : hépatite A et B, méningite.
Pour des séjours de longue durée et d'aventure, la vaccination contre la typhoïde et la rage peut être recommandée.

Risques sanitaires :
Nous sollicitons votre vigilance sur l’hygiène, qui doit être une préoccupation permanente, pour éviter la turista, mais aussi pour éviter des infections plus préoccupantes. Nous vous conseillons vivement de vous laver ou de vous désinfecter les mains avant de manger.

Se munir d'un désinfectant pour l'eau, type Micropur, d'un antiseptique intestinal, de collyre, de paracétamol, antibiotique, de traitement pour les maux de gorge, etc...et de tous vos médicaments habituels.
Prévoyez avant le départ un examen dentaire pour éviter des désagréments sur place ainsi qu'une visite médicale.

En cas de maladie ou d’accident, vous n’aurez pas d’ambulance à proximité, ni même d’installations médicales. Alors pas d’imprudence…
Pour accéder directement à la page du ministères des affaires étrangères, rubrique "conseils aux voyageurs" , cliquez ICI
false
    Accéder au comparateur
    • Annuler la sélection ?
    • Vous ne pouvez pas sélectionner plus d'élements
    https://www.point-voyages.com/fr/compare/
    Inscription à la newsletter
    La lettre d'info vous sera envoyée plusieurs fois par mois.
    Découvrez de nouveaux voyages, de nouvelles thématiques,
    et soyez alerté de nos bons plans !
    Rejoignez la communauté Point-Voyages
    false
    Nous contacter