Tous nos voyages pour le Tchad

 
Grande Traversée de l'Ennedi
TCHAD
16 jours | A partir de 2695€
Trekking
Portage chameau
Comprendre
Rencontrer
Découvrir
  • Histoire
  • Culture & Religion
  • Population & Ethnies
  • Rites & Coutumes
  • Grands Espaces
  • Faune & Flore
Une caravane pour Faya
Tchad
11 jours | A partir de 1745€
Randonnée
Portage chameau
Comprendre
Rencontrer
Découvrir
  • Histoire
  • Culture & Religion
  • Population & Ethnies
  • Rites & Coutumes
  • Solidarité
  • Grands Espaces
  • Faune & Flore
  • Environnements naturels
Exploration Rupestre au Tibesti
TCHAD
25 jours | A partir de 4395€
4x4
1 marcheur
Comprendre
Rencontrer
Découvrir
  • Histoire
  • Culture & Religion
  • Population & Ethnies
  • Grands Espaces
De la Guelta d'Archeï au Gouffre de Koboué
Tchad
23 jours | A partir de 4995€
Trekking
4x4
Portage chameau
Comprendre
Rencontrer
Découvrir
  • Culture & Religion
  • Population & Ethnies
  • Rites & Coutumes
  • Grands Espaces
  • Faune & Flore
  • Environnements naturels
Expédition scientifique - Lacs et cratères du Borkou
TCHAD
21 jours | A partir de 4395€
4x4
1 marcheur
Comprendre
Rencontrer
Découvrir
  • Histoire
  • Culture & Religion
  • Population & Ethnies
  • Grands Espaces
Les Lacs d'Ounianga ou l'Ennedi ? Les deux !
TCHAD
16 jours | A partir de 2745€
4x4
1 marcheur
Comprendre
Rencontrer
Découvrir
  • Histoire
  • Culture & Religion
  • Population & Ethnies
  • Rites & Coutumes
  • Grands Espaces
  • Faune & Flore
Exploration rupestre dans l'Ennedi
TCHAD
25 jours | A partir de 3895€
4x4
1 marcheur
Comprendre
Rencontrer
Découvrir
  • Histoire
  • Culture & Religion
  • Population & Ethnies
  • Grands Espaces
Le Tibesti, le trou du natron et Bardaï
TCHAD
20 jours | A partir de 3295€
4x4
1 marcheur
Comprendre
Rencontrer
Découvrir
  • Histoire
  • Culture & Religion
  • Population & Ethnies
  • Rites & Coutumes
  • Grands Espaces
  • Faune & Flore
Trek dans le Massif de l'Emi Koussi
TCHAD
18 jours | A partir de 3995€
Trekking
Ascension
Portage chameau
Comprendre
Rencontrer
Découvrir
  • Histoire
  • Culture & Religion
  • Population & Ethnies
  • Rites & Coutumes
  • Grands Espaces
  • Faune & Flore

Tibesti, Ennedi, Borkou... et Lacs d'Ounianga


Longtemps plongé dans des conflits internes (guerre du Frolinat) et externes (guerres tchado-lybiennes), le Tchad a été durant 40 ans fermé aux touristes. Pourtant... Cette zone désertique compte parmi les plus beaux sites du Sahara!

En janvier 2012, après plusieurs tentatives infructueuses, Maurice Freund de l'agence Point-Afrique réalise son rêve vieux d'un demi-siècle : mettre en place un vol charter vers le Tchad, dans le Nord à Faya (anciennement appelé Faya Largeau du temps de la colonie française).
L'affaire n'est pas simple ; tant sur le plan administratif que logistique. Il faut dire que Faya se situe dans les confins du Tibesti, du Borkou et du Djourab... sous-entendu, au bout du monde.
Ce fut donc un grand succès que de faire atterrir les avions de la compagnie Air Méditerranée, remplis de "touristes", sur le tarmac d'habitude réservé aux Rafales et aux Transalls de l'armée française.

Durant 3 saisons (de décembre à février), des vols sont organisés entre Marseille et Faya. Plusieurs milliers de voyageurs ont alors l'opportunité de visiter les merveilles du territoire tchadien.
Mais en septembre 2014, un événement vient contre-carrer les plans de cette aventure extraordinaire. Les vols ne pourront pas reprendre pour une nouvelle saison 2014-2015. Il faudra désormais faire sans!

Depuis... Point-Voyages est contraint d'envoyer ses voyageurs via N'Djamena, la capitale.
Au lieu d'atterrir au coeur des zones intéressantes, il faut désormais parcourir 3 jours de transfert aller ainsi que 3 jours de transfert retour !
Onéreux, relativement inintéressants... pourtant, ces transferts sont les seuls moyens d'atteindre des régions hors du commun.
Seuls des dizaines de volontaires persistent à faire "la piste" pour le Nord.
Ils s'en retrouvent récompensés au centuple... Mais il faut dire que la "mise de départ" n'est plus aussi économique qu'en 2012 !

Nos équipes tchadiennes - malgré la baisse substancielle de fréquentation - redouble d'attention, pour "bichonner" nos aventuriers qui continuent à se rendre au Tchad.

DECOUVRIR LE TCHAD


Que voir pendant votre voyage au Tchad :

L'Ennedi
Joyau du Sahara ce massif gréseux est aussi le plus connu. Sculpté par l'érosion du vent et de l'eau, ce massif renferme une multitude de canyons et vallées créant des paysages spectaculaires : Pics rocheux ruiniformes, arches naturelles grandioses, falaises imposantes...
Deux des plus grands canyons abritent des gueltas (résurgences d'eau permanentes) parmi les plus importantes du Sahara : Guelta d'Archeï et guelta de Bachikélé. Ces dernières zones humides, derniers vestiges d'un temps géologique où la région était recouvertes de forêts et de savanes, sont les points de convergence humaine et animale (de nombreux nomades vivent à proximité de ces sources d'eau... et viennent quotidiennement abreuver leurs immenses troupeaux de chameaux). On retrouve d'ailleurs à Archeï quelques crocodiles survivants d'une époque ou ces sauriens viviaent partout au Sahara !
Le Massif de l'Ennedi a été classé au patrimoine de l'UNESCO en juillet 2014. Ce classement a également été favorisé par la découverte de centaines de sites ornés de peintures et gravures rupestres, constituant une des plus grandes collections d’art pariétal du Sahara.

Les Lacs d'Ounianga
Composé d'une cinquantaine de lacs - essentiellement alimentés par une nappe phréatique fossile - cet ensemble lacustre unique dans le Sahara, s'étend sur 20 km², au Nord-Est du Tchad, entre les villages d'Ounianga Kébir ("le grand") et Ounianga Sérir ("le petit").
A l'ouest, le plus grand bassin d'Ounianga Kébir, le lac Yoa (ou Yoan) mesure 3,5 km² pour 20 mètres de profondeur par endroit. Les lacs Katam, Oma, Béver, Midji et lac Forodom complètent l'étendue.
A 30 km au sud-Est, un lac esseulé, le Lac Motro se trouve à mi-distance entre les deux villages.
Puis, on retrouve 15 km encore plus à l'Est, 14 autres lacs - les lacs d'Ounianga Sérir - surplombés par des falaises, dont le lac Melekui, les lacs Dirke, Ardjou, Téli, Obrom, Élimé, Hogo, Djiara, Ahoita, Daléyala, et le fameux lac Boukkou, seul bassin d'eau douce où on peut apprécier les bienfaits d'une baignade bien méritée !

Le Tibesti
Plus haut massif montagneux du Sahara, le Tibesti est le "lieu où vivent les habitants des montagnes" en langue toubou. Son point culminant, l'Emi Koussi, est un ancien volcan qui s'élève à 3414 m d'altitude.
Comme les 5 volcans qui constituent le massif, il est surmonté d'un large cône, dont la caldeira mesure plusieurs kilomètres.
Plusieurs autres pics - appelés "Tarso" - viennent compléter ce massif exclusivement basaltique : Tarso Toussidé (3 296 m) ; le Timi (3 012 m) dans sa partie occidentale, le Tarso Yega (2 972 m), le Tarso Tieroko (2 925 m), l'Ehi Mousgou (2 849 m), le Tarso Voon (2 845 m), l'Ehi Sunni (2 820 m) et l'Ehi Yéy (2 774 m) dans sa partie centrale ; Le Mouskorbe (2 978 m) et le Kegueur Terbi (2 812 m) dans la partie nord-ouest du Tibesti.
Très médiatisé dans les années 70, avec l'affaire Françoise Claustre - ce massif a gagné sa réputation de "montagne parmi les plus enclavées du monde". Raymond Depardon (le célèbre photographe et cinéaste) qui avait alors couvert médiatiquement l'affaire... gardepour ce massif une affection toute particulière.

Le Borkou
Situé sur les conteforts orientaux du Tibesti, ce massif gréseux méconnu est pourtant par les plus beaux d'Afrique saharienne !
Il renferme des centaines de pics rocheux et dédales sablonneux à travers lesquels des caravanes chamelières cheminent d'un puit à l'autre.
Moins plébiscité que son voisin oriental de l'Ennedi, le Borkou est un "terrain de jeu" idéal pour la randonnée.

Parc National de Zakouma
Situé au Sud-Est du pays, cette réserve animalière de 3000 km² renferme une importante colonie d'éléphants d'Afrique ; ainsi qu'une importante population d'oiseaux.
Quelques espèces mammifères herbivores, type antilopes ; ou carnivores, type félins viennent compléter le panorama d'une faune agréable à observer.
Loin des standards est-africains, cette réserve est pourtant très plébiscitée lorsqu'il s'agit de réaliser un safari animalier. Les forêts galeries et les larges plaines sahéliennes abritent des centaines d'espèces observables depuis des pistes aménagées.

Peuples, Ethnies et Langue :

Ethnies
On retrouve au Tchad plusieurs groupes ethniques différents ; Les Sara (27,7 %), les Arabes (12,3 %), les Mayo-Kébbi (11,5 %), les Kanem-Bornou(9 %), les Ouaddai (8,7 %), les Hadjarai (6,7 %), les Tandjilé (6,5 %), les Goranes (6,3 %), les Fitri Batha (4,7 %), les Peuls (2,4 %), les Baguirmiens (1,5 %) et les Iro (0,5 %).

Langue
Les tchadiens parlent officiellement le français (langue véhiculaire et scolaire) et l'arabe tchadien (sorte de dialecte arabe). Mais il existe du Nord au sud, une centaine de langues parlées les différents groupes ethniques.

Religion
Majoritairement musulmane à 54 %, la population tchadienne pratique également le christianisme à 35 % et l'animisme 7 %. 3 % n'ont pas de religion.
La religion est bien présente au Tchad ; surtout dans le nord où se déroule nos circuits. Pourtant la mixité religieuse visible dans tout le pays, amène une certaine forme de tolérance inter-ethnique quant aux croyances de chacun. Il n'est pas rare dans nos expéditions de rencontrer un chauffeur musulman, l'autre animiste, un cuisinier chrétien et le guide sans religion.

Climat :
Sur la moitié nord du pays, on rencontre un climat désertique chaud et sec ; les précipitations y sont insignifiantes (25 mm seulement). Les alizés y soufflent l'hiver provoquant vent de sable et brumes de sable à partir de la mi-février.
Au centre, un climat semi-aride balaye la zone sahélienne du pays dans un climat chaud et sec, légèrement arrosé (en référence au climat désertique du Nord).
Au sud, on retrouve un climat tropical. Alimenté l'été par la mousson en provenance du golfe de Guinée, des pluies arrose toute la partie sud du pays.
C'est pourquoi, la meilleure période pour se rendre au Tchad se situe donc entre octobre et février.
Il est alors primordial de prévoir des vêtements chauds l'hiver (car la température chute la nuit) et un bon duvet pour dormir. En journée, la température décroit doucement d'octobre à janvier, pour remonter ensuite de janvier à avril.

Encadrement local :
Nos accompagnateurs tchadiens ont tous été formés au début des années 2010, lorsque le tourisme tchadien écrivait ses premières pages. Même s'il n'existe aucun diplôme d'état, touristique, nos guides ont une parfaite connaissance de leur région, de leur environement et de leur culture. Ils maitrisent parfaitement la langue française. Les quelques formations théoriques ont vite été assimilées et c'est le terrain et la longue expérience des accompagnements de ces 6 dernières années, qui leur a conféré leur expérience.

Voyage en randonnée chamelière :
Voici comment se déroule, en principe, une journée de randonnée chamelière :
Réveil avec le lever du jour, puis petit-déjeuner. Bouclage des sacs et préparation des charges. Pendant que les chameliers s'occupent de charger les bêtes, nous nous mettons en route avec le guide-accompagnateur. Les voyageurs marchent à pied. Les bagages sont transportés par des chameaux de bât. Vous n'avez à porter dans votre sac à dos que les effets indispensables pour la journée (pull, chapeau, lunettes de soleil, crèmes solaires, gourdes, appareil photos), ainsi que quelques vivres de marche et, exceptionnellement, un petit casse-croûte collectif. Arrêt de midi : repas froid. Reprise de la randonnée en milieu d’après-midi. Arrivée au bivouac en fin d’après-midi.
Un ou deux chameaux de secours sont prévus en cas de fatigue, malaise ou maladie, et ne seront employés que dans ces cas. Si vous êtes en forme, vous ne devez pas compter faire une partie des étapes à chameau.

Transport terrestre :
Tous les transferts sont assurés dans des véhicules 4x4 dont la capacité peut varier de 4 à 9 passagers avec leurs bagages (selon le modèle). Le très mauvais état des pistes et l’absence de route, dans toute la partie nord du pays (celle que nous fréquentons essentiellement) rendent les transferts très fastidieux, longs et difficiles !
Nous faisons appel à votre indulgence et vous prions de considérer que ces trajets sont les seules solutions pour découvrir des lieux exceptionnels !
N'oubliez jamais : en Afrique, on sait à peu près quand on part, mais on ne sait jamais à quelle heure on arrive. Cela fait partie intégrante du voyage et de ceux-ci particulièrement. En Mauritanie, comme parfois ailleurs, la ponctualité n'est pas toujours respectée. Il faut le savoir et l'admettre.
Et bien sûr, les pannes de voiture et crevaisons font partie intégrante de ce type de voyage ! Soyez patient…
Sur certains circuits, il est important de savoir que certaines étapes entre deux points d'intérêt peuvent être longues et essentiellement vécues depuis l'intérieur des véhicules. Tout au long du parcours des arrêts sont programmés pour que vous n'ayez pas le sentiment d'avoir roulé toute la journée.

Bivouac :
Quasiment toutes les nuits se déroulent en bivouac. Parfois à l’abri des véhicules ou d’un massif gréseux, le plus souvent dans des zones sablonneuses, les bivouacs ponctuent les étapes parfois longues. La précarité du confort et l’absence d’eau pour la toilette rendent les conditions parfois difficiles !
Les petites bêtes… Présence possible de scorpions et de serpents. La vigilance est de mise sans affolement : sacs fermés le soir, chaussures rentrées dans les sacs et taper ses chaussures avant de les remettre !
Nous mettons à votre disposition des matelas mousse que nous achetons sur place.
Possibilité de louer une tente deux places au tarif forfaitaire de 30 € / séjour. Obligation de la réserver avant votre départ auprès de nos équipes (par mail ou par téléphone).
Les lieux de bivouacs sont choisis par les équipes locales ; toutefois, ces dernières n’interviennent jamais dans l’installation de celui-ci ! Nous vous demandons donc, de participer à l’installation du bivouac (déchargement des bagages, du matériel, montage de votre tente et installation de votre matelas) afin que le repas du soir ne soit pas trop tardif.

Cuisine / Nourriture :
A part dans les villes, les repas sont préparés par un cuisinier qui vous accompagne durant votre circuit.
La cuisine est donc une nourriture d’expédition à base de produits secs, conserves et produits frais, en fonction des possibilités de ravitaillement.
On retrouve beaucoup de féculents (pâtes, riz, semoule...) nécessaires pour les circuits en randonnée, mais aussi de la viande, grillée ou en cuisinée en sauce avec des légumes.
Au moins une fois par semaine, selon la possibilité d'approvisionnement, le cuisinier prépare le "méchoui" - fameux plat à base d'agneaux ou de moutons grillé.
Votre participation à l’élaboration du repas est vivement appréciée. Cela permet de ne pas perdre trop de temps dans la préparation du déjeuner ou du dîner. Repas pris à terre sur des nattes et matelas.
Vous pouvez apporter avec vous des barres de céréales ou compléments énergétiques en plus des dattes locales.

Boissons :
Nous trouverons de l’eau potable en plusieurs points du circuit et votre guide vous informera de sa qualité. Toutefois il est impératif de traiter votre eau au "micropur" ou équivalent. Nous vous laissons le soin de traiter personnellement votre eau. Pour une optimisation de votre gestion de l'eau, vous pouvez prévoir deux gourdes dont la contenance est idéalement d'un litre.
L’eau pour la boisson ne vous sera jamais restreinte, en revanche, nous remercions chacun de n’en user que le minimum pour sa toilette.
Pendant votre séjour, vous pourrez acheter de l'eau minérale, des sodas et de la bière. Ces boissons ne sont pas incluses dans le prix des circuits.

Budget et change :
La devise au Tchad est le Franc CFA au taux fixe de 1 € = 655,957 Francs CFA.
Espèces : vous pouvez changer des €uros à l'aéroport en arrivant ou dans les banques. Toutefois, étant donné le caractère spécifique de nos circuits au Tcahd, vous n'auarez pas d'autre choix que de faire du change dès le début auprès d'un bureau de change officiel situé dans l'aéroport de N'Djaména.
Les taux y sont affichés et fixes. Exigez en revanche un reçu au cas où vous ayez besoin de rechanger au retour.
Votre guide peut également vous dépanner si vous avez besoinen vous faisant du change d'appoint. Parfois, certains commerçants ou artisans prennent également les €uros. Mais en règle générale, les tchadiens préfèrent les francs CFA. Surtout les petits vendeurs de souvenirs, qui auront beaucoup de mal à se rendre dans les grandes villes pour changer les quelques €uros que vous leur aurez donné !
CB : Malheureusement... celle-ci ne vous serivra pas beaucoup au Tchad ; surtout si votre circuit sé déroule dans le BET (Borkou-Ennedi-Tibesti) et dans le désert. Seuls quelques établisemments dans la capitale N'Djamena acceptent la CB. Partout ailleurs l'espèce primera !

Décalage Horaire :
1h00 de moins l'été ; même heure qu'en France l'hiver.
Lorsqu'il est 12h00 en France, il est 12h00 à N'Djamena en hiver et 11h00 en été !

Électricité :
220 V. Les prises sont identiques aux prises européennes. Vous pouvez brancher (quand c'est possible...) tous vos appareils électriques sur le secteur, comme en France.
Cependant... vous n'y aurez pas ou peu accès pendant votre séjour.
Pour vos appareils photos, GPS, lampes de poches, etc. prévoyez l’autonomie de vos batteries ou piles. Ne comptez pas sur l’allume-cigare des 4x4 !

Couverture GSM :
Le téléphone portable capte assez bien au Tchad ; même dans le désert !
Toutefois, il subsiste des zones blanches, à l'abris des relais téléphoniques.
Pour nos voyages très reculés, le guide ou l'accompagnateur partent avec un téléphone satellitaire.

INFORMATIONS SUR LE TCHAD


Environnement :
Notre souci est de respecter les hommes et la nature.

La nature
L’environnement rencontré est exceptionnel mais fragile. Il serait triste de le transformer en dépôt d’ordures. Pour que le Sahara conserve sa pureté, il faut laisser le minimum de traces de votre passage. Aussi, veillez à ne rien jeter à la légère. Chaque soir au bivouac un grand sac poubelle est à votre disposition et une personne de l’équipe se charge d’en brûler le contenu. Notre astuce prévoir : un petit sac plastique dans votre sac à dos pour rassembler vos déchets de la journée (mégots de cigarettes, lingettes, papier toilette…) que vous videz le soir dans le grand sac poubelle.
De même, nous vous invitons à remporter avec vous les déchets polluants difficilement recyclables tels que piles, poches plastiques…
Certains de nos circuits permettent d’accéder à des sites préhistoriques jusqu’alors inaccessibles. Ce patrimoine multi-millénaire d’un grand intérêt et d’une extrême fragilité mérite d’être respecté : ne ramassez pas les pointes de flèches, bifaces et autres vestiges des temps anciens ! N'achetez pas ceux qui pourraient vous être proposés.

Us et coutumes :

Les hommes
Au cours de votre voyage, vous entrerez en contact avec les populations locales. Les Toubous sont de nature méfiante ; ainsi, la chaleur de leur accueil dépendra de votre comportement. Le premier rapport est déterminant. Soyez donc courtois et respectueux (en ne photographiant pas tout de suite par exemple) et très rapidement la relation s'installera dans le respect. Inversez les rôles : que diriez-vous à des touristes qui, descendant de leur car, photographient votre intimité, vos faits et gestes sans même vous avoir salué ? La courtoisie est de mise dans les rapports tant avec l’équipe qui vous accompagne qu’avec les gens que vous rencontrez.
Saluez-les et respectez le temps consacré aux salutations. Vous êtes au Nord, en pays exclusivement musulman, aussi, les lois de l'Islam préconisent aux personnes de sexe opposé de ne pas avoir de contact physique.

Tenues vestimentaires
Les coutumes religieuses imposent le respect de quelques règles. Il convient notamment de toujours être vêtu convenablement : pas de juppe courte ou de short (hommes et femmes) !  Pas de débardeur non plus... où les épaules seraient découvertes). Encore plus dans les lieux religieux visités. Prévoyez au cas-où dans votre sac, un "chèche" ; et si vous n'en avez pas... on en trouve à acheter partout.
Au Sahara en règle générale, il fait chaud. Le soleil "tappe" très fort. Et dans ces cas-là... il est préférable de couvrir son corps. Les Toubous (comme tous les nomades d'ailleurs) ont tendance à empiler les couches pour transpirer et profiter de la fraicheur de leur transpiration pour ne pas trop souffrir des températures extrêmes. Même si nous n'en avons pas l'habitude... la technique est efficace !

Photographier (ou filmer) oui mais...
Il n’est pas d’usage de photographier les populations sans leur autorisation. Photographier quelqu’un à son insu, peut provoquer une grande discorde pouvant aller jusqu’à la confiscation ou destruction de votre appareil photo ! Attendez qu'ils vous le proposent.
L’avènement des smartphones et des "selfies" a beaucoup modifié le rapport à l'image. La photographie est désormais monnaie courante. En revanche, ce phénomène reste très "générationnel" ; aussi, assurez-vous que votre sujet soit d'accord avant de le photographier.
Pas de photo des zones militaires, aéroport, poste de police, prisons, lieux de culte, etc.
Il n’y a évidemment pas de questions à se poser et évidemment pas de problème pour photographier la nature et les paysages.

Les pourboires
Même si les pourboires ne font pas partie intégrante de la culture du pays. Ce geste de remerciement, variable selon l’itinéraire et la durée, est très attendu et plutôt conseillé de notre part. Une cagnotte est constituée, remise à la fin du voyage aux membres de l’équipe.
Cependant, il est important que le pourboire reste une gratification, nos équipes étant très correctement rémunérées par ailleurs. Nous vous invitons à ne distribuer des pourboires que si le service a répondu à vos attentes, et de réduire cette somme si les prestations n’ont pas été suffisantes, en expliquant pourquoi, afin de conforter notre travail pédagogique.
Montants recommandés, cette somme prend en compte le niveau de vie afin de ne pas déstabiliser les équilibres économiques :
- circuit avec Trekking : 20 à 30 euros par participant et par semaine.
- circuit sans Trekking : 15 à 25 euros par participant et par semaine.
 
Pour les pourboires occasionnels (chauffeurs, guides touristiques, personnels d'hôtels et d'aéroports...), souvent inévitables, nous vous conseillons de faire une caisse commune qui permet de couvrir l'ensemble de ces pourboires (somme moyenne de 10 à 20 euros par personne selon le temps de leur intervention).

Souvenirs
La majorité des souvenirs sont réalisés localement. N'hésitez pas à favoriser l'achat d'artisanat afin de soutenir le savoir faire local.
D'autre part, pensez à la préservation du patrimoine naturel et culturel : on ne repart pas avec des pierres, antiquités, pointes de flêches, bolas ou biface... C'est interdit et sévèrement réprimandé par la loi.
Vous pouvez cependant (toute proportion gardée !) glisser un peu de sable dans une bouteille pour ramener un peu de "Sahara" ; ça... les tchadiens n'en manquent pas !

Divers
Éviter de donner des cadeaux aux enfants ! Que ce soit des bonbons, des vêtements ou des stylos, ces présents encouragent la mendicité et favorisent donc l’analphabétisme (on ne peut pas attendre les touristes pour quémander et être à l'école en même temps).

Internet :
On rencontre quyelques cyber-cafés dans les villes où vous avez la possibilité de vous connecter à moindre coût.
Le wifi se développe lui aussi rapidement ! La 4G également... Toutefois, faites attention à votre consommation téléphonique avec les opérateurs français à l'étranger !!! Car tout marche bien. Trop bien... Et la note risque d'être salée au retour car ces derniers facturent pas loin de 10€/1Mo de data !!!

FORMALITÉS ADMINISTRATIVES


Passeport :
Passeport valable 6 mois après la date de retour et revêtu du visa pour les ressortissants français.
Les mineurs doivent posséder leur propre passeport.Pour tout renseignement concernant la sortie du territoire des personnes mineures, nous vous invitons à vous rapprocher de votre mairie.
Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.
Nous vous conseillons, lorsque vous voyagez, d’avoir en permanence sur vous les photocopies de vos papiers d’identité (en cas de perte ou de vol des originaux).

Visa :
Visa obligatoire pour les ressortissants français, belges et suisses. Coût du visa : 70 €.
Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l’ambassade concernés.

Ambassade du Tchad en France
65, rue des Belles Feuilles, 75016 Paris
Métro : L.2  Porte Dauphine
Tel : 01 45 53 36 75

Consultats honoraires en province :

Consultat honoraire du Tchad - Toulouse
5, avenue des Crètes
31522 Ramonville Saint-Agne
Tel : +33 5 61 73 19 97

SCI Victor/intraconseils - Strasbourg
52, route de Bischwiller
67300 Schiltigheim
Tel : +33 6 88 05 60 24
Fax : +33 3 50 22 69 60
Courriel : gilbert.gless@orange.fr

Informations complémentaires :

Pour tous les voyages au Tchad : afin que soit établi le permis de circulation dans le pays, il faudra nous envoyer (si ce n’est pas déjà fait !) le scan de votre passeport ainsi que celui de votre visa.

Assurance : 
Les personnes, n'ayant pas souscrit une assurance annulation rapatriement auprès de Point-Voyages, devront fournir une attestation de leur assurance personnelle. Veillez à ce que le Tchad figure parmi les zones d'intervention de votre organisme d'assurance. 

FORMALITÉS DE SANTÉ


Vaccins obligatoires :
La vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire (se rapprocher du centre agréé de votre région).  Cliquez ICI

Vaccins conseillés :
Nous vous conseillons d’être à jour des vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la polio.
Les vaccins contre les hépatites A et B, contre la tuberculose ainsi que la fièvre typhoïde sont recommandés; également la vaccination contre les méningites bactériennes.

Prévention paludisme
L'anophèle, moustique transmetteur du virus du paludisme, est essentiellement actif la nuit. La meilleure des préventions contre le paludisme est d'éviter de se faire piquer. L'utilisation de produits répulsifs et le port de vêtements longs sont donc recommandés. Dormir sous moustiquaire (ou sous tente) aussi. Mais vous pouvez également suivre un traitement anti-paludéen en demandant conseil à votre médecin traitant.

Risques sanitaires :
Nous sollicitons votre vigilance sur l’hygiène, qui doit être une préoccupation permanente, pour éviter la turista, mais aussi pour éviter des infections plus préoccupantes. Nous vous conseillons vivement de laver ou désinfecter vos mains avant de manger.
Se munir d'un désinfectant pour l'eau, type Micropur, d'un antiseptique intestinal, de collyre, de paracétamol, antibiotique, de traitement pour les maux de gorge, etc...et de tous vos médicaments habituels.
Prévoyez avant le départ un examen dentaire pour éviter des désagréments sur place ainsi qu'une visite médicale.

Nous vous rappelons que vous devez être en parfaite santé. Pour ces voyages, nous insistons sur la difficulté à obtenir du secours pour une évacuation d'extrême urgence : les liaisons radio sont inexistantes et les centres de soin sont très souvent éloignés. En cas de besoin, nous possédons une pharmacie de première urgence. Prévoyez néanmoins une petite pharmacie personnelle (cf. liste de matériel individuel).
Pour accéder directement à la page du ministères des affaires étrangères, rubrique "conseils aux voyageurs" , cliquez ICI
false
    Accéder au comparateur
    • Annuler la sélection ?
    • Vous ne pouvez pas sélectionner plus d'élements
    https://www.point-voyages.com/fr/compare/
    Inscription à la newsletter
    La lettre d'info vous sera envoyée plusieurs fois par mois.
    Découvrez de nouveaux voyages, de nouvelles thématiques,
    et soyez alerté de nos bons plans !
    Rejoignez la communauté Point-Voyages
    false
    Nous contacter